Ctendance

Energie

Compteur Linky : Le relevé de compteur électrique sera t-il obligatoire en 2023 ?

Il vaudrait mieux se mettre à Linky pour ne pas payer.

Amandin QG

Publié le

Mis à jour le

Lu 13542

Relevé de compteur électrique : est-ce obligatoire en 2023 ?

Dès l’année prochaine, refuser l’installation de son compteur Linky pourrait bien valoir son prix. En effet, à partir du 1ᵉʳ janvier 2023, le compteur Linky devient non seulement obligatoire, mais aussi sanctionné s’il n’est pas installé. Nous allons en apprendre davantage dans cet article.

Le compteur intelligent Linky

Vous ne connaissez pas encore le compteur Linky ? Sachez que dès 2023, il est demandé à ce qu’il fasse partie intégrante de votre habitation ! 

Qu’est-ce que le compteur Linky?

Installé depuis 2015 par Enedis, le compteur intelligent permet de relever à distance, automatiquement et mensuellement, la consommation d’électricité du foyer. Pratique pour certains, d’autres n’ont pourtant pas souhaité le faire installer. Néanmoins, il a tout intérêt à devenir votre meilleur ami si vous ne désirez pas avoir affaire à une pénalité. 

Enedis touche déjà près de 90 % des foyers français depuis le 31 décembre 2021, soit 34 millions de compteurs installés, dans autant de foyers, incitant aujourd’hui les 10 % à sortir de leur cachette pour se conformer aux autres.  En effet, on compte aujourd’hui près de 3,8 millions de foyers qui ne seraient pas encore équipés de leur compteur Linky.

Quelles sont les sanctions si je ne l’installe pas ?

Pour l’instant, deux sanctions sont notables (autant pour vous que pour votre argent) et seront appliqués dès le 1ᵉʳ janvier 2023. 

  • Une indemnité de 50 euros par an est à prévoir si votre foyer ne dispose pas du compteur Linky et, qu’en plus, vous refusez qu’il le soit. 
  • Tous les deux mois, 8,30 euros sont ajoutés à la facture d’électricité de chaque foyer refusant d’y inclure le compteur. Soit 49,80 euros par an. 
A lire aussi  Chèque énergie fioul : qui est concerné ? Quand sera-t-il versé ? Réponse ici !

Pour un total de 100 euros par an, serait-il possible de faire changer d’avis aux plus réfractaires ? Même si les sanctions arrivent bientôt à faire pression, l’organisme avait déjà évoqué un dispositif tarifaire retenu pour les clients opposés à la pose d’un compteur, et cela, depuis novembre déjà. Dès lors, la commission prévoit que de 2022 à 2024, tout le monde devra être équipé de son compteur Linky. Les surcoûts sont exclusivement pour les plus têtus, entre autres.

Si la pression est déjà assez efficace, ce n’est pas tant par plaisir mais par nécessité. Enedis avance un moyen d’assumer le surcoût moyen sur la période de 2022 à 2024 de près de 26 millions d’euros pour le traitement de la relève résiduelle d’environ 500 000 clients dits “muets” (ceux qui ne communiquent pas leur relevé de consommation). Finalement, il s’agirait là d’équilibrer la balance. Ironiquement, les frais supplémentaires imposés aux réfractaires sont les frais utilisés pour les notifier (par mails, appels et prises de rendez-vous) de l’obligation d’une pose de compteur et des surcoûts en cas d’opposition. 

D’autres options sont-elles possibles ?

Pas de panique, si l’absence de compteur est constatée en début d’année 2023, cela ne signifie pas forcément que l’amende leur sera immédiatement retirée de leur compte bancaire. En effet, il est possible pour les consommateurs de communiquer au moins une fois par an un relevé d’index, soit un relevé correct de vos compteurs pour une garantie de payer ce que vous consommez au centime près. Les 50 euros pourraient alors vous être épargnés. Mais, pour combien de temps ? Le site d’information du Service public est assez clair (et menaçant) sur ce qui concerne l’avenir. Dès janvier 2025, ils prévoient de ne faire aucune exception, qu’il y ait ou non un auto-relevé.

“Vous ne bénéficierez plus de la gratuité.” 

Si l’installation n’a pas pu être réalisée pour des problèmes techniques, ce qui est tout à fait possible, il faudra le faire justifier pour ne pas craindre les frais supplémentaires occasionnés. Dans un autre cas que celui-ci, il sera difficile de passer entre les mailles du filet et le gestionnaire du réseau de distribution ne conseille pas de s’y essayer. Si le compteur intelligent est obligatoire et imposé sur tout le territoire aujourd’hui, c’est pour répondre à des enjeux de transition énergétique ainsi qu’à des évolutions technologiques actuelles et futures. S’y opposer relève d’un choix personnel et non de l’intérêt collectif demandé. 

A lire aussi  Pass énergétique : Vont-ils vraiment nous surveiller avec le compteur Linky

En bref, le compteur Linky est bel et bien obligatoire à partir de 2025 et nécessite une attention particulière à ceux qui n’y seraient pas encore adeptes.

Partagez votre avis