Ctendance

Energie / Energie Solaire

Panneaux solaires en panne : comment les réparer ? Faut-il les recycler ? On répond à toutes vos questions !

Vos panneaux solaires sont tombés en panne ? Découvrez nos astuces pour les réparer à moindre coût et les recycler efficacement !

Amandin QG

Publié le

Mis à jour le

Lu 16

Panneaux solaires en panne : comment les réparer ? Faut-il les recycler ? On répond à toutes vos questions !

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles des dommages peuvent survenir sur une installation solaire, notamment les influences météorologiques telles que la grêle et les fortes tempêtes, qui arrachent des modules individuels ou provoquent des bris de verre. Les câbles peuvent également se détacher en raison du vent ou des courants d’air, ou subir d’importants dégâts qui compromettraient l’installation entière. En principe, il faut savoir que les réparations de tout composant de l’installation solaire ou photovoltaïque ne doivent être effectuées que par des ateliers spécialisés dû aux dangers associés.

Comment réparer ses panneaux solaires lorsque ceux-ci tombent en panne ?

Au fil du temps, de nombreuses saletés se déposent sur les modules solaires et entraînent des pertes de rendement. Des nettoyages doivent être effectués, mais pas par les propriétaires eux-mêmes. En effet, le risque d’accident est très élevé et un accès inapproprié aux surfaces des modules peut entraîner des dommages irréversibles. Par ailleurs, il convient d’utiliser un produit de nettoyage adapté afin d’éviter tout dommage : veillez donc à vous adresser à une entreprise spécialisée dans les systèmes solaires. 

Lors de l’entretien, on peut déjà découvrir des défauts cachés, comme des connecteurs desserrés, des câbles poreux ou de petites fissures dans les modules. En intervenant à temps, il est possible d’éviter les pertes d’énergie ainsi que les réparations importantes. Néanmoins, il est parfois nécessaire d’effectuer certaines réparations cruciales lorsque les dommages sont trop graves.

Habituellement, les composants défectueux d’une installation photovoltaïque sont remplacés par un élément neuf sorti d’usine. C’est la solution la plus simple, mais également la plus coûteuse. Toutefois, il faut toujours remplacer les petites pièces défectueuses telles que les câbles et les boîtes de jonction carbonisés, les connecteurs et les diodes, car c’est généralement rapide et ne coûte pas une fortune.

A lire aussi  Les panneaux solaires nocturnes bientôt dans nos foyers, réalité ou utopie ?

À noter que les nouvelles techniques de réparation permettent davantage de remises en état. Par exemple, en cas de surtension, seules les diodes de dérivation sont souvent touchées, et les remplacer ne coûte pas plus de 15 euros environ par module, frais de main-d’œuvre compris. Le remplacement d’une boîte de jonction de module roussie ou grillée coûte approximativement 50 à 60 euros, y compris le test de fonctionnement.

Les rayures sur la face arrière du module solaire peuvent aussi être réparées, toutefois, si le remplacement de la boîte de jonction entraîne des dommages plus profonds, une réparation n’est plus possible. Dans tous les autres cas, aucune alternative n’est possible : il faut tout simplement remplacer le module par un nouveau. Cela peut peser lourd dans le budget, surtout si la production des modules d’origine a été arrêtée entre-temps.

Étant donné la facilité avec laquelle le soleil fait sortir les gens de chez eux, on est amené à penser que l’énergie solaire pourrait faire fonctionner à peu près n’importe quoi.

Faut-il recycler des panneaux solaires dont on n’a plus l’utilité ?

Les modules solaires sont principalement composés d’aluminium, de verre et de différentes matières plastiques. Tous ces matériaux peuvent être recyclés sans problème en l’état actuel de la technique. Néanmoins, le plomb et le cadmium sont également utilisés en petites quantités dans les modules solaires, et il est donc conseillé de faire appel à des experts pour recycler correctement les installations photovoltaïques.

Le taux de recyclage des modules solaires est aujourd’hui de plus de 95 % en 2022. Cela signifie que plus de 95 % des matières premières utilisées dans les installations photovoltaïques peuvent être réutilisées. À noter que les modules solaires ont une durée de vie extrêmement longue s’ils sont régulièrement entretenus. Il n’est pas rare qu’ils captent la lumière du soleil pendant vingt à trente ans pour produire de l’électricité respectueuse de l’environnement durablement.

A lire aussi  5 astuces pour reconnaître des pellets de qualité

Les installations photovoltaïques sont recyclées lorsqu’elles ne peuvent plus être réparées et réutilisées, mais le taux de recyclage élevé des modules solaires permet à une installation photovoltaïque, même en fin de vie, de présenter un bilan environnemental positif.

Plus les installations photovoltaïques sont nombreuses, plus il y aura de modules solaires à éliminer quelques décennies plus tard. La production écologique d’électricité par l’énergie solaire a pris de l’ampleur au cours des dernières décennies. C’est pourquoi, dans quelques années, la quantité d’installations solaires à recycler augmentera massivement.

Aujourd’hui déjà, autant de matériaux de base des cellules solaires que possible sont recyclés, et de nouvelles technologies permettront d’en recycler encore plus à l’avenir. Il est toutefois important de procéder à un recyclage correct en laissant des professionnels séparer les produits dangereux : ainsi, aucune substance nocive ne sera rejetée dans l’environnement.

Partagez votre avis