Ctendance

Energie

Hausse des prix des pellets : comment réduire la facture ? Réponse ici ! 

Les pellets font l'objet d'une hausse des prix, mais ça n'est pas une fatalité. Voici comment limiter l'augmentation de votre facture énergétique !

Amandin QG

Publié le

Lu 11037

Hausse des prix des pellets : comment réduire la facture ? Réponse ici !

Si ces dernières semaines la majorité des Français se sont rués sur les pellets de bois pour éviter d’énormes factures d’électricité et de gaz cet hiver, cela a pour effet d’augmenter de façon importante les prix. Cette constante augmentation suite à la forte demande fait gonfler la facture, mais il existe toutefois certaines méthodes pour limiter les frais.

Les astuces pour lutter contre la hausse des prix des pellets

En plus de l’aide exceptionnelle de 200 € que le gouvernement a récemment promise aux utilisateurs de cette énergie cet hiver, il existe des solutions pour réduire la facture. 

Le premier moyen, et peut-être le plus efficace, est d’éviter le surstockage, surtout que les experts du secteur prévoient une baisse imminente des prix. De nombreux ménages achètent leurs combustibles en grande quantité en prévision, signifiant que la demande future devrait baisser, ce qui détendra ainsi le marché.

Certains se tournent vers Internet pour obtenir de meilleurs prix que les détaillants locaux. Comme pour toute activité commerciale, si vous regardez attentivement, une remise de 10 % ou 15 % sur les prix des divers catalogues peut vous être proposée. 

Cependant, sachez que les arnaques se multiplient. Commandes payées mais non livrées, pellets de mauvaise qualité (qui peuvent endommager votre poêle), cartes bancaires piratées : les gens se sont fait arnaquer un nombre incalculable de fois.

La prudence recommande de privilégier une page sécurisée (marquée d’un cadenas à côté de l’adresse web) avec les mentions légales en français et les coordonnées téléphoniques du revendeur. Évitez également les offres à 40 % ou 50 % de réduction qui semblent trop belles pour être vraies. 

A lire aussi  Le prix des granulés triple, est-ce toujours un bon plan de se chauffer au poêle à pellets ?

Autre conseil à suivre si vous souhaitez baisser la note pour les longs mois d’hiver qui s’annoncent : baissez un peu la température de votre logement. Cette méthode d’économie énergétique est standard et parfois inconfortable pour certaines personnes, mais il s’agit d’une des méthodes les plus efficaces.

En réduisant de 2 degrés seulement, vous pouvez économiser 15 % sur votre facture annuelle tout en restant dans le confort de votre foyer. La plupart des poêles à granulés peuvent être réglés avec précision, ce qui est parfait pour trouver le bon équilibre entre confort et dépenses réduites.

Entreprendre un mode de vie plus respectueux de l’environnement permet également d’effectuer des économies.

Opter pour un poêle à bois afin de réduire la facture

Si les prix des poêles à granulés deviennent trop chers pour vous, vous serez peut-être intéressé par un bon vieux poêle à bois. Cependant, celui-ci dispose également de son lot de problèmes. En effet, le stockage du bois est plus compliqué et la température atteinte n’est pas facilement contrôlable. En revanche, cet appareil est 30 % moins cher et très simple à trouver sur le marché, contrairement aux poêles à granulés souffrent de leur récente popularité.

Malgré le faible rendement énergétique (il faut plus de combustible pour produire la même quantité de chaleur), et même avec la flambée des prix l’an dernier (+15 %), la consommation énergétique est en général un tiers inférieure à celle des pellets.

En moyenne, on estime qu’une personne paye moins de 450 euros pour chauffer son logement de 100 m² avec des poêles à bois sur une année, contre 1 500 euros pour les pellets. Ce constat est encore plus flagrant dans les régions fortement boisées, où la différence de prix est encore plus importante entre ces deux méthodes pour se chauffer.

A lire aussi  Comment choisir un chauffe-eau électrique ?

Entretenir son poêle à pellets pour limiter ses dépenses et sa facture

Un bon entretien de ses systèmes de chauffage est essentiel pour obtenir un bon rendement. En nettoyant régulièrement vos poêles, vous êtes assurés qu’ils produisent alors une flamme de grande qualité, qui chauffe plus facilement votre logement. Par ailleurs, cela diminue également les divers risques d’incendies ou d’intoxications qui peuvent apparaitre en cas de malfonctionnement de l’appareil. Afin d’effectuer un entretien adéquat, vous devez :

  • Nettoyer les vitres deux à trois par semaines
  • Vider le cendrier de façon hebdomadaire
  • Passer un coup d’aspirateur dans la chambre à combustion toutes les semaines
  • Aspirer les sciures de bois dans le réservoir à granulés

Enfin, l’entretien annuel et le ramonage sont des passages obligatoires qu’il ne faut pas négliger. S’ils représentent un coût additionnel, vous ne pouvez cependant pas y échapper. Quitte à payer pour maintenir un bon rendement pour votre poêle, assurez-vous d’engager des professionnels qualifiés et sérieux.

Partagez votre avis