Cheminée ou poêle : que choisir ?

Cheminée Ou Poêle Istock
Entre poêle et cheminée, que choisir ? C’est la question que se posent souvent les personnes qui souhaitent investir dans un chauffage au bois. Il faut se demander lequel de ces deux dispositifs sera le plus en harmonie chez vous. Il faut déterminer vos besoins exacts et savoir sur quels éléments se baser pour faire le choix le plus judicieux. Voici quelques conseils pour vous aider à sélectionner le plus adapté chez vous !

Si ces deux appareils fonctionnent grossièrement de la même manière sur le plan technique et de l’approvisionnement, puisqu’ils utilisent les mêmes combustibles, il existe quelques différences. Ils offrent un rendement sensiblement identique. Le feu n’est cependant pas perçu de la même façon : le poêle propose une vision en mode portrait, tandis que la perception visuelle de la cheminée est plutôt horizontale ou en mode paysage. L’encombrement n’est pas identique non plus, il faut donc vous demander où vous allez le placer. Ensuite, il faut tenir compte du budget, dont vous disposez.

L’aspect esthétique

Le poêle et la cheminée n’offrent pas du tout le même rendu esthétique. Et cela reste un critère primordial, mais aussi une question de goût. Le rendu n’est pas le même dans les deux cas.

  • La cheminée présente une silhouette plus massive que le poêle et elle peut être personnalisée.
  • La silhouette du poêle est plutôt adaptée au style contemporain, car elle est épurée et fine.

L’avantage de la cheminée tient au fait que le revêtement qui l’habille est proposé dans différents matériaux comme : le métal, le crépi, la brique, la pierre, ou orné d’une parure décorative en patine rouille ou inox. Les foyers peuvent également prendre différentes formes : fermé, ouvert, insert, traversant, etc.

Sur un poêle, le seul choix que vous avez, c’est le matériau : béton réfractaire, céramique, pierre ollaire, fonte… et éventuellement, la couleur ou un décor particulier pour les façades.

L’ambiance procurée par une cheminée est inimitable : chaleureuse et conviviale, elle enchante les soirées hivernales. On aime son crépitement, son odeur et la beauté de sa flamme. Qu’elle soit à foyer ouvert ou à insert, cet atout est primordial pour certains. Le poêle ne peut alors pas rivaliser.

L’encombrement très différent d’une solution à l’autre

La différence entre le poêle et la cheminée est également très nette quand on considère la place qu’occupent ces deux appareils. La cheminée et son coffrage sont encombrants. Elle est parfaite si la pièce est particulièrement spacieuse, mais elle peut en revanche sembler déplacée dans une petite superficie.

Le poêle est plus discret et nécessite moins de surface. Cependant, il faut rester vigilant, car les parois de certains modèles restent chaudes durant très longtemps. Il est dans ce cas préférable de ne pas mettre de meubles dans un périmètre d’un mètre. Ces derniers risqueraient de s’abimer avec la chaleur. Cette distance n’est pas requise pour une cheminée.

Il faut également savoir que les cheminées sont aujourd’hui proposées dans des petites largeurs pour les petits intérieurs.

Poele A Buches
© istock

Le budget : un critère important

Le budget est évidemment un point qui mérite toute votre attention. L’installation d’un poêle vous revient à environ 4 000 euros, si votre conduit de cheminée est déjà existant, vous pouvez soustraire 1 000 euros. La cheminée en revanche est proposée entre 6 000 et 7 000 euros.

D’une manière générale, comptez entre 1 000 et 1 500 euros de plus pour une cheminée. En effet, les travaux de maçonnerie nécessaires entrainent un surcoût évident. D’autant que ces travaux comprenant  : pose d’un isolant, coffrage autour du conduit et du foyer…, exigent un savoir-faire très spécifique et seul, un professionnel peut la réaliser.

L’installation d’une cheminée ne tolère pas l’à peu près. Si l’installation n’est pas irréprochable, il faudra tout casser, en cas de panne et les malfaçons peuvent avoir des conséquences très graves et notamment, provoquer un incendie. Ces problèmes existent également dans le cadre d’un poêle mal installé, mais les conséquences sont moindres, car le conduit est facilement accessible.

L’utilisation au quotidien

Concernant le poêle à bois : son premier atout réside dans le fait qu’il soit entièrement automatisé, c’est le cas notamment des poêles à granulés. Vous pouvez parfaitement le programmer pour qu’il fonctionne même si vous êtes absent de la maison. Les granulés se déversent sans intervention de votre part dans le poêle. C’est son système de réservoir qui l’y autorise. Il est également possible de réguler la température selon votre mode de vie et vos besoins.

Pour les utilisateurs qui souhaitent avoir moins d’opérations de maintenance à effectuer sur l’appareil, le choix du poêle à granulés est peut-être plus judicieux.

Dans le cadre de la cheminée, il faut rester vigilant en permanence et l’utilisateur doit absolument intervenir. Il faut en effet l’approvisionner, l’allumer, aller chercher le bois, le ranger et le mettre dans le foyer. Il est nécessaire également de nettoyer en permanence surtout en cas de foyer ouvert. Autant de manipulations qui prennent du temps. De plus, celle-ci ne peut fonctionner que lorsque vous êtes présent à votre domicile. Elle n’est donc pas forcément très pratique si le but est de chauffer la maison.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.