Blog décoration et maison Ctendance

Entretien de la maison

Cheminée non ramonée ? Voici les risques que court votre foyer !

La cheminée est un élément aussi décoratif que pratique à la maison du fait qu’elle procure un confort thermique lors des journées d’hiver. Mais que faire lorsque cette dernière est bouchée par du goudron ?

Amandin QG

Publié le

Cheminée non ramonée ? Voici les risques que court votre foyer !

Une accumulation de goudron dans votre cheminée est nuisible à votre santé du fait que les fumées émanant de la combustion ne s’évacuent pas proprement. Dans les cas extrêmes, cela peut provoquer des incendies. Voici la bonne méthode pour bien prendre soin de votre cheminée et éviter de tels risques.

Quels sont les risques que vous courez si votre cheminée est mal ramonée ?

En plus d’une amende de quelques centaines d’euros, une cheminée mal ramonée peut augmenter drastiquement les risques d’incendie du fait que la suie accumulée avec le temps est susceptible de s’enflammer au moment de l’allumage.

À lire Voici 4 bois qu’il ne faut surtout pas utiliser dans votre cheminée (ou le poële)!

D’ailleurs, un incendie ou un défaut d’entretien peut engager la responsabilité civile, surtout dans le cas où des tiers ont subi un éventuel préjudice, comme une blessure ou une propagation de l’incendie.

Même si les feux ne se déclarent pas, l’obstruction du conduit d’aération peut induire des intoxications et entrainer la suffocation.

Ramoner sa cheminée
  • Save
Getty Images

Quelles sont les règles en vigueur en matière de ramonage ?

Une cheminée utilisée principalement pour le chauffage d’une maison doit être ramonée deux fois par an.

C’est une obligation apposée par l’ordonnance de police du 5 mai 1974.

À lire Comment isoler correctement le conduit de votre cheminée pour une sécurité maximale ?

Le texte précise que cette obligation incombe en premier lieu à l’utilisateur de la cheminée, qu’il s’agisse du propriétaire occupant sa demeure principale ou du locataire (dans le cas où il fait usage de la cheminée).

C’est une intervention qui doit d’ailleurs être faite par un professionnel certifié auprès de l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (OPQCB).

À la fin du ramonage, un certificat vous sera remis pour servir de preuve auprès de votre assureur.

ramonage d'une cheminée
  • Save
Getty Images Signature

Quelques astuces pour éviter le cumul de débris dans la cheminée

Voici comment faciliter les futurs ramonages de votre chauffage :

À lire L’insert de cheminée : une solution élégante et efficace pour un chauffage amélioré ?

  • Utilisez du bois sec : cela est essentiel pour réduire les formations de goudron, car un bois humide, en plus d’émettre beaucoup de fumée, il produit aussi beaucoup de créosote. Ne négligez pas non plus l’importance du stockage de votre combustible à l’abri de l’humidité.
  • Utilisez des bûches de ramonage : il s’agit de souches spécialement conçues pour réduire ce phénomène. Elles contiennent des produits chimiques qui dissolvent le goudron et empêchent même sa formation à l’avenir. N’hésitez donc pas à brûler une bûche de ce genre de temps en temps afin que votre cheminée reste propre.
  • Évitez de brûler des déchets ou du bois traité : cela entraine une accumulation rapide de créosote dans votre cheminée en plus de produire des fumées toxiques. Idem pour le bois non traité qui favorise grandement la formation de goudron.

Désormais, vous avez toutes les cartes en main afin de vous réchauffer avec votre famille en sécurité cet hiver.

  • Save

Partagez votre avis