Ctendance

Energie

7 étapes pour fabriquer vos granulés vous-même et économiser des dizaines d’euros

Amandin QG

Publié le

Lu 14060

7 étapes pour fabriquer vos granulés vous-même et économiser des dizaines d'euros

Les personnes qui possèdent leur propre chauffage au bois ne paient souvent rien pour la chaleur qu’elles consomment. En effet, il est facile de couper soi-même les bûches qui alimentent un tel appareil. Cependant, il est également possible de fabriquer des granulés pour son poêle soi-même, ce qui permet de réaliser de belles économies. 

Les étapes clés pour fabriquer ses granulés et économiser des dizaines d’euros

Avec l’équipement technique approprié, il est possible de fabriquer soi-même des pellets de bois à la maison en sept étapes. Tout d’abord, vous devez déchiqueter votre matière première pour obtenir de la sciure et des copeaux essentiels à la fabrication de granulés. Pour produire ces derniers en utilisant de gros morceaux de bois, vous avez besoin d’une déchiqueteuse à bois ainsi que d’un broyeur à marteaux. Ces deux machines peuvent notamment être louées auprès d’un loueur de machines local ou dans un magasin de bricolage.

Par la suite, il est crucial de sécher le bois, car pour être traité, celui-ci doit avoir un taux d’humidité résiduelle compris entre 10 et 20 %. Pour cela, il est préférable de laisser sécher les petites quantités de bois au soleil pendant au moins une journée complète. Pour les grandes quantités, il est recommandé d’utiliser un four à tambour ou un séchoir industriel. Un hygromètre peut vous indiquer si l’humidité résiduelle se situe dans une fourchette acceptable ou non.

L’étape suivante consiste à mélanger vos matériaux afin de supprimer de façon fiable les potentielles impuretés présentes. Pour ce faire, vous devez commencer par passer ceux-ci au tamis. Puis, pour obtenir une bonne liaison, ajoutez une cuillère à soupe d’huile végétale par kilo de matériaux. Dans le but de bien mélanger la matière première et d’obtenir une structure homogène en termes d’humidité et de densité, laissez-la ensuite se mélanger dans un mélangeur pendant approximativement un quart d’heure.

A lire aussi  Radiateur à inertie sèche ou inertie fluide : lequel choisir ?

Après cela, il vous faut alors presser les granulés. Pour les quantités plus importantes, il est conseillé d’employer l’utilisation de presses plates qui forment les granulés grâce à la pression et à la chaleur. Les matériaux sont généralement chauffés à une température comprise entre 75 et 90 °C. Pour les quantités moindres, il est en revanche recommandé de se tourner vers des presses munies de rouleaux et de matrices, dans lesquelles les matériaux sont pressés à travers des trous.

Trier les pellets de mauvaise qualité devient alors essentiel, car vous disposerez forcément d’une partie de votre production qui n’est pas utilisable. En effet, suite à l’étape précédente, il n’est pas rare que quelques morceaux soient réduits en miettes. Il est néanmoins relativement simple de trier les pellets grâce à un tamis.

N’emballez pas les pellets avant que votre production n’ait refroidi et durci, car si ça n’est pas le cas, ceux-ci vont inévitablement s’aplatir. Pour les petites quantités, étalez-les à plat et patientez une journée complète. Pour le séchage de lots plus importants, il est recommandé d’utiliser un appareil de refroidissement industriel qui effectue cette tâche en une à deux heures.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à stocker vos granulés dans des sacs hermétiques, qu’il est recommandé de placer dans un lieu à l’abri de l’humidité. Pour les petites quantités, un débarras ou un garage peuvent faire l’affaire, mais pour les grandes quantités, il vous faut un espace de stockage à part.

Même les choses les plus complexes peuvent se résumer en moins de dix étapes.

Quels sont les avantages à fabriquer ses granulés ?

Si les propriétaires souhaitent produire eux-mêmes des granulés de bois, c’est parce que ceux-ci peuvent ainsi s’affranchir des grandes entreprises. Cela leur permet notamment de déterminer eux-mêmes la qualité des combustibles et de les produire en fonction de leurs besoins. 

A lire aussi  Pompe à chaleur givrée : suivez ces quelques étapes simples et rapides pour la dégivrer !

Il est cependant nécessaire d’effectuer un investissement initial, qui peut se révéler coûteux. En effet, outre le travail personnel que cela demande, il y a des coûts pour les matières premières, la presse et l’électricité. S’il s’agit de produire de très petites quantités, par exemple, pour des poêles à pellets utilisés occasionnellement, ces dépenses dépassent le prix généralement avantageux des granulés. 

Ceux qui disposent de beaucoup de place et de temps pour produire l’ensemble de la réserve annuelle pour un chauffage central peuvent toutefois faire des économies. De ce fait, pour rentabiliser le travail et les coûts, les consommateurs doivent fabriquer d’importantes quantités de granulés.

1 avis sur « 7 étapes pour fabriquer vos granulés vous-même et économiser des dizaines d’euros »

  1. Bonjour,
    Minimum 2500€ la presse, le broyeur 1500€ sauf de la location mais pas vu dans mon coin.
    Donc un investissement de 4000€ soit 4 à 6 ans d’achat de pellets pour quelqu’un qui consomme 1 à 2 tonnes. Sans compter les pièces d’usure.
    Je ne sais pas si c’est rentable. En plus pas certifié, peut être encrassement détérioration de la chaudière ou du poêle.
    Faut juste espérer que le prix des pellets baisse.
    Cordialement JC83

    Répondre

Partagez votre avis