Taille de pommier : quand et comment le faire ?

Taille Du Pommier
Le pommier est un arbre qui a tendance à donner beaucoup de fruits. Il existe de nombreuses variétés de pommiers qui poussent principalement dans les régions au climat tempéré. Cependant, on le retrouve sur l’ensemble du territoire français. Pour que sa production soit abondante, le sol ne doit être ni trop frais ni trop riche. Le tailler est également une opération importante. Voici quelques conseils pour savoir quand et comment tailler vos pommiers.

Quand tailler vos pommiers ?

La taille d’hiver :

Il faut savoir que les pommiers se taillent de préférence en hiver comme tous les autres arbres donnant des fruits à pépins. Les pommes sur l’arbre sont supportées par tous les rameaux, quel que soit leur âge. La taille en hiver est préférable, car vous verrez parfaitement les bourgeons puisqu’ils sont dépourvus de feuilles. Ils sont importants pour la taille d’hiver, il faut en effet savoir les reconnaitre et leur évolution sur cet arbre est très rapide.

Avant de commencer à tailler votre arbre, si c’est la première fois, il faudra apprendre à distinguer les bourgeons à fleurs et les yeux à bois.

Autre avantage de la taille d’hiver : la sève circule au ralenti durant cette période. Les plaies auront moins de mal à cicatriser et l’arbre sera moins exposé aux maladies qu’au printemps ou en été.

Vous choisirez de préférence le début de l’hiver, mais vous pouvez parfaitement tailler jusqu’en février ou mars, en prenant soin d'éviter les périodes de gel.

Bon à savoir : plus vous taillez tard dans l’hiver, plus il est facile d’identifier les bourgeons qui donneront des fleurs par la suite, parce qu’ils commencent à gonfler.

La taille d’été :

Elle complète la taille d’hiver, mais elle n’a pas les mêmes objectifs. Elle permet d’encourager la production de boutons à fruits et elle permet de conserver un arbre au port élégant et harmonieux.

La taille sera effectuée en respectant le processus de développement naturel de votre arbre. Si vous avez constaté que votre pommier donnait de nombreux fruits, une année sur deux, pour stopper cette alternance, vous ne le taillerez que tous les deux ans. Vous le coupez alors durant le deuxième hiver qui suit la production importante. La taille peut également changer selon la forme de l’arbre : certains ont un port retombant, semi-retombant, érigé ou semi-érigé.

Taille Du Pommier
© istock

Une taille qui varie selon les ports

Les variétés à port érigé et semi-érigé :

Il s’agit en particulier de la Jonagold, la reine des reinettes, la Starkinson, la Gala, la Melrose, Idared, Elstard.

Ce type de pommiers se taille de cette manière :

  • Si les variétés sont particulièrement touffues : vous pratiquerez une taille, appelée taille d’éclaircie qui a pour but d’aérer l’arbre. Cependant, la couronne reste généralement assez claire.
  • En vieillissant, c’est une taille de simplification que vous devrez réaliser. Celle-ci permet de supprimer les petites coursonnes, c’est-à-dire les branches qui partent de la branche charpentière. Elles poussent généralement en dessous des rameaux de façon à mettre en valeur les plus belles qui sont mieux placées.

Les variétés à port retombant ou semi-retombant :

Parmi ses variétés, on retrouve la Curadou, la Golden, la reinette rouge de Bretagne, la Belle de Boskoop…Ces pommiers se taillent ainsi :

  • La taille d’éclaircie permet d’aérer la couronne : pour cela, vous ôtez les branches qui se gênent entre elles ou se superposent et les rameaux qui ont tendance à plonger vers les bas.
  • Pour éliminer les parties qui retombent le plus, procédez à une taille de rajeunissement. Elle sera utile pour que les rameaux fructifères se renouvellent correctement.

À lire aussi : Planter un pommier dans votre jardin : conseils, taille et entretien

Les techniques de taille d’un pommier

Les outils nécessaires :

Voici une petite liste des outils que vous pouvez employer pour tailler votre pommier :

  • Un sécateur bien affuté pour les petites branches.
  • Un coupe branche pour les branches plus importantes. Le coupe branche peut être un modèle à branche télescopique pour ne pas avoir besoin de vous servir d’une échelle.
  • Une scie courbe : celle-ci permet de tailler les branches au diamètre plus important, en tirant simplement l’outil vers soi.
  • Un produit cicatrisant comme un mastic de cicatrisation pour les plaies sur les branches les plus grosses.

À lire également : Outil de jardinage : les 20 outils indispensables pour bien débuter

La taille de formation, après la plantation :

Vous choisirez un moment où vous êtes certain qu’il ne gèle pas.

Pour que la coupe soit réussie, elle doit être nette, précise et en diagonale, ce petit détail a son importance puisque cela empêche l’eau de s’infiltrer dans le bois qui vient d’être coupé.

Cette taille dite de formation permet de former la charpente de votre pommier.

Il faut supprimer toutes les branches qui se croisent et ne conserver que celles qui sont les plus vigoureuses et les branches principales.

Cette taille vous permet de sculpter la silhouette de votre arbre :

  • Coupez la branche juste au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur, à 60 cm environ, du haut du tronc.
  • Une fois que vous avez réalisé cette taille, votre pommier pourra se développer dans les meilleures conditions.

La taille d’entretien du pommier :

La taille d’entretien est également appelée taille de fructification. Il est recommandé de la réaliser tous les ans, à la fin de l’automne et durant l’hiver, avant la reprise de la végétation. Il faut juste éviter les périodes de gel. Si vous ne pratiquez pas cette taille, votre pommier ne donnera des fruits qu’une année sur deux.

À l’automne :

  • Commencez par retirer tous les fruits qui sont restés sur l’arbre et en particulier ceux qui sont touchés par la moniliose.

En hiver :

Après avoir nettoyé votre arbre, il va falloir l’éclaircir.

  • La première étape consiste à supprimer toutes branches mortes, mais également celles qui s’entrecroisent et qui sont abimées.
  • Ôtez également les branches qui poussent vers l’intérieur de l’arbre. Elles ne sont pas utiles et elles empêchent la fructification dans des conditions optimales.
  • Vous allez ensuite passer à la taille des branches principales en faisant le tour du pommier. Il faut alors couper les branches de l’année précédente uniquement, au-dessus du 2e ou 3e
  • Pour éviter la pousse vers l’intérieur, coupez toujours au-dessus d’un bourgeon qui est tourné vers l’extérieur.
Tailler Le Pommier
© istock

Objectifs de la taille d’hiver

En aérant le cœur de votre pommier, vous évitez le risque de maladies cryptogamiques.

Raccourcir les branches aide l’arbre à produire des fruits en quantité. De plus, plus les fruits sont placés à côté de la branche charpentière, plus ils seront gouteux et gros puisqu’ils profitent pleinement de la sève.

Les grandes et longues branches feuillues ont tendance à être gourmandes et elles consomment inutilement la sève. De plus, elles craquent sous le poids des fruits.

Les branches courtes et plus fortes sont à privilégier.

Vous laisserez les branches horizontales plutôt que les branches verticales, de la même manière, gardez celles qui pointent vers l’extérieur plutôt que celles qui poussent vers l’intérieur. Votre arbre sera plus équilibré.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.