Comment bouturer l’aloe vera ?

Aloe Vera
L’aloe vera est une plante qui est connue pour ses vertus médicinales, mais plus encore dans le domaine de la cosmétique où elle est très utilisée pour ses propriétés adoucissantes et hydratantes notamment. Elle peut être cultivée aussi bien dans le jardin qu’à l’intérieur. Il faut tout de même rester vigilant quand vous la mettez dehors, car elle supporte les températures jusqu’à -4 °C seulement. Elle est facile à cultiver et à bouturer.

Description de l’aloe vera

L’aloe vera est une plante vivace qui ne possède pas de tronc et qui appartient à la famille des Aloéacées ou des liliacées. Elle mesure généralement entre 60 cm et un mètre de haut.

La spécificité de cette plante apparaît quand vous la coupez. En effet deux liquides s’écoulent alors : un suc coloré, jaune ou rouge et un gel mucilagineux blanc. Le suc est ce que l’on appelle le latex ou la sève. C’est le principe actif de cette plante. Le gel est plutôt utilisé en cosmétique, car il est riche en eau et il présente des qualités anti-âge et hydratantes bien réelles et très efficaces.

L’aloe vera est reconnu depuis très longtemps et elle a été utilisée à travers différentes civilisations et dans le monde entier. Elle était plus souvent utilisée pour ses propriétés médicinales pour accélérer la cicatrisation, pour les affections de la peau, pour soigner les brûlures et en tant que laxatif. Elle est également employée dans les soins de la peau et des cheveux.

C’est en Afrique du Sud que l’on trouve le plus de variétés d’aloe vera, elle est cependant présente un peu partout dans le monde. Elle aime les terrains semi-arides, sableux, mais elle préfère la chaleur constante durant toute l’année. Elle est capable de survivre à la sécheresse, mais pas au gel. On peut trouver 400 espèces à travers le monde.

L’aloe vera est une succulente, elle possède des feuilles charnues, vertes et triangulaires avec des bords dentelés.

Chaque feuille se compose de la manière suivante :

  • La couche externe sous la forme d’une cuticule épaisse qui protège et donne de la rigidité à la plante.
  • La couche moyenne composée de latex, le parenchyme chlorophyllien, duquel coule, une fois coupée, une sève amère et jaunâtre : le suc.
  • La couche interne qui se matérialise par un liquide mucilagineux et épais : le gel.

À lire également : Comment arroser un aloe vera ?

Comment bouturer l’aloe vera ?

Le bouturage de l’aloe vera n’est pas forcément réalisable par un jardinier amateur. Si vous coupez une feuille entière ou un bout de feuille, vous n’avez quasiment aucune chance de reprise. Il est préférable de réaliser une multiplication sur l’aloe vera en prélevant les rejets sur la plante mère ou encore par semis.

Si vous souhaitez essayer malgré tout, voici comment faire :

  • Prenez une feuille d’au moins 8 cm.
  • Découpez la feuille à la base avec un couteau bien aiguisé, essayez de couper en dirigeant le couteau vers la base.
  • Mettez la feuille dans un endroit chaud et à l’abri quelques jours, le temps qu’une pellicule blanche se forme qui protège la cicatrice. La feuille ne s’infectera pas, car l’endroit coupé ne touchera pas directement le sol.
  • Prenez un pot avec des trous de drainage.
  • Remplissez-le de terreau pour cactus, en mettant un lit de graviers ou billes d’argile au fond du pot pour assurer le drainage.
  • Enfoncez d’un tiers la plante, partie coupée vers le bas.
  • Mettez votre pot dans un endroit bien frais et arrosez régulièrement. Votre terreau doit être toujours humide durant les quatre premières semaines.
Bouture Aloe Vera
© istock

Comment diviser votre aloe vera ?

La division des touffes se fait généralement au printemps sur des plantes ayant émis des rejets autour du pied mère.

Voici la méthode étape par étape :

  • Dépotez votre plante, vous aurez ainsi accès à la motte.
  • Secouez-la un peu pour enlever de la terre.
  • Écarter les racines avec délicatesse pour détacher les rejets de la plante mère.
  • Mettez un galet ou une pierre au fond d’un pot en terre cuite, déposez un lit de billes d’argile ou de graviers au fond du pot, sur environ 20 % de sa hauteur. Privilégiez les graviers qui retiennent moins l’eau que les billes d’argile.
  • Mélangez à parts égales : du terreau, de la terre de jardin et du sable de rivière de granulométrie moyenne.
  • Versez ce mélange dans le pot en laissant la place nécessaire pour déposer la plantule.
  • Placez-la au centre du pot sans enterrer le collet complètement et comblez les vides avec le mélange.
  • Tassez bien autour, et déposez une couche de sable autour.
  • N’arrosez pas.

Une fois ces étapes réalisées :

  • Mettez le pot dans un endroit abrité du froid, lumineux, mais sans soleil direct.
  • La température doit toujours être de 18 °C au minimum.
  • Au bout de 15 jours, arrosez-la, entre deux arrosages, la terre doit être sèche.
  • Une fois que la plante commence à reprendre, traitez-la comme une plante adulte.
  • Sortez-la en été en évitant le plein soleil.
  • Mettez-la au chaud en hiver et espacez alors les arrosages.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.