Blog décoration et maison Ctendance

Plantes d’intérieur

Vous aimez votre Aloe Vera ? 12 conseils pour le garder en bonne santé et profiter de ses bienfaits

L’Aloe Vera est une plante d’intérieur aux nombreux bienfaits. Elle apporte fraîcheur et couleur dans vos maisons. 

Dorine Alanoix

Publié le

Vous aimez votre Aloe Vera ? 12 conseils pour le garder en bonne santé et profiter de ses bienfaits

Cette plante exige cependant des règles précises d’entretien pour survivre et nécessite un soin particulier. Un mystère s’est cultivé autour des origines de l’Aloe Vera. Elle doit certainement venir d’Égypte ou peut-être du Moyen-Orient. Ainsi, elle est maintenant connue comme une merveilleuse plante d’intérieur aux vertus médicinales et cosmétiques. Voici les 12 erreurs à ne surtout pas commettre si vous voulez que votre Aloe Vera continue de prospérer dans votre intérieur !

Un manque de soleil

Issus de milieu sec et désertique, l’Aloe Vera est une plante d’intérieur qui demande un apport de lumière conséquent. Il supporte bien la chaleur, mais l’exposer aux rayons du soleil direct pourrait assécher ses feuilles. La meilleure solution est donc de le placer devant une fenêtre orientée vers le sud ou l’ouest. 

Si vous vivez dans une région humide et peu ensoleillée, vous pouvez utiliser une lumière artificielle spécialement conçue pour les plantes

Un arrosage excessif

Cette plante déteste être inondée d’eau ! Pour affronter les longues sécheresses, l’Aloe Vera  a appris à stocker l’eau dans ses épaisses feuilles. C’est une plante xérophile. Un excès d’eau pourrait entraîner la mort de la plante.

Il est préférable de l’hydrater une fois par semaine en été et une fois toutes les deux ou trois semaines en hiver, lorsque vous voyez apparaître une surface sèche en surface.

Un coup de froid 

Étant une plante de milieu ardent, l’Aloe Vera ne supporte pas les températures trop basses. Il est plus approprié de ne pas le placer près d’une porte ou d’une fenêtre souvent ouverte, car un seul courant d’air pourrait lui être néfaste.

À lire Des plantes répulsives pour éloigner naturellement les tiques de votre jardin

Négliger sa fertilisation

L’Aloe Vera peut subsister aux milieux hostiles, mais nécessite tout de même une fertilisation régulière pour accroître sa floraison. 

Pour cela, il vous faut utiliser un engrais spécial cactés ou plantes grasses une fois par mois, de mars à octobre. Pensez à diluer votre engrais avec un peu d’eau. 

Ne pas trop tailler les feuilles 

Évitez de trop dénuder votre Aloe Vera si vous voulez le garder vaillant toute l’année. Cette plante n’a pas besoin d’être trop souvent taillée et encore moins dans l’excès. Il faut donc en faire le moins possible ! Cela pourrait entraver à la croissance de la plante. 

Un pot inadapté

L’Aloe Vera n’a pas besoin d’un immense pot pour se déployer. Un pot ajusté à sa taille lui suffira. Choisissez-en un avec des trous de drainage en argile ou en terre cuite. 

À lire 5 plantes en pot pour apporter une touche de couleur et de fraîcheur à votre balcon

Un mauvais choix de sol 

Une autre erreur à ne surtout pas commettre est de choisir un sol trop riche en minéraux ! 

  • Save

Contrairement aux autres plantes, l’Aloe Vera ne nécessite pas de terreau trop nutritif et de sol humide. Le plus adapté serait un terreau spécialisé. 

Un mauvais rempotage 

Un rempotage de l’Aloe Vera requiert un grand soin, car il est peut-être néfaste pour la plante. Il est utile seulement si la plante devient trop grande pour son pot, environ tous les deux ou trois ans. 

De préférence au printemps, dispersez un bon nombre de billes d’argile dans un nouveau pot et recouvrez-les d’un terreau spécial ou avec le même mélange de terreau et de sable. 

À lire Moustique tigre : ces gestes et plantes répulsives à adopter au jardin pour s’en protéger

De mauvaises boutures

Une propagation mal effectuée pourrait entraîner la mort de vos boutures. 

La feuille doit mesurer entre 2,5 et 5 cm et se plante à la verticale dans un terreau drainant de terre et de sable.

Un mauvais entretien des rejets de la plante

Les rejets sont les nouvelles petites pousses qui apparaissent au pied de la plante. Pour la laisser respirer, il faut régulièrement les retirer à l’aide d’un couteau ou de ciseaux propres. 

Comme expliqué ci-dessous, vous pouvez en faire des boutures pour propager votre Aloe Vera dans votre intérieur. 

À lire 5 légumes à ne jamais planter à côté de vos tomates pour une récolte saine

Exposer votre plante à des maladies 

L’Aloe Vera, comme toutes autres espèces d’êtres vivants, est susceptible d’être atteint de certaines maladies : les pucerons, la fumagine ou encore les poux des racines.

Inspectez régulièrement votre plante et isolez-la au moindre doute !

Un mauvais usage des feuilles 

Connue pour ses légendaires bienfaits, les feuilles de l’Aloe Vera peuvent être consommées de plusieurs façons. 

Quelles feuilles faut-il couper ? 

Récoltez en priorité les feuilles les plus anciennes à la base de la racine. Vous n’avez pas besoin de la couper à ras de la terre si cela n’est pas nécessaire : prenez juste ce dont vous avez besoin. 

Quelle utilité ?

Les feuilles de l’Aloe Vera sont une merveille de la nature. Elles possèdent des propriétés réparatrices, hydratantes et adoucissantes pour la peau et les cheveux.

Elles ont également la capacité de soigner les petites plaies ainsi que les brûlures. L’Aloe Vera fait partie des plantes capables de rafraîchir votre intérieur.

L’Aloe Vera, une plante véritablement magique

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis