Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Pourquoi et comment pailler le sol de votre jardin pour préserver vos végétaux ?

Un souci de taille s’impose à vous alors que l’hiver prend fin.

Dorine Alanoix

Publié le

Pourquoi et comment pailler le sol de votre jardin pour préserver vos végétaux ?

Dans votre jardin, les végétaux sont des cibles faciles pour tout type de dégradation, souvent d’ordre naturel. Vous voulez protéger au mieux vos plantations ? Ces dernières ont pris un temps considérable pour se développer, et il est hors de question de s’en débarrasser ou de les négliger.

Le paillage du sol : qu’est-ce que c’est ?

Le paillage est une technique de protection et de complément nutritif pour la terre qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques, minéraux ou plastiques. Elle s’applique à tous les espaces verts qui nécessitent une protection contre les agressions externes : au potager, aux jeunes pousses, aux jeunes arbres et arbustes, aux plantes vivaces, à vos potées et jardinières. 

Sur une terre parfaitement désherbée, vous pouvez épandre un paillage de 7 cm. Il est même conseillé de commencer sur les jeunes pousses dès qu’elles atteignent 3 cm de hauteur.

À lire 5 plantes en pot pour apporter une touche de couleur et de fraîcheur à votre balcon

Les aspects bénéfiques du paillage

Mais, à quoi sert exactement cette technique ?

Il permet de réduire les arrosages

Une plante subit des pertes d’eau. Cela s’explique par : le phénomène de transpiration de la plante qui est accru lorsque les températures sont en hausse et le phénomène d’évaporation de l’eau. Appliquer un paillage tout autour d’un pied maintiendra votre sol humide en absorbant l’eau qui y sera deposée.

Il permet d’esquiver le désherbage chimique et la battance

La non-exposition de la terre aux rayons du soleil empêche les mauvaises herbes de germer et de proliférer. De cette même façon, le paillage protège des aléas climatiques qui favorisent la battance de sols en séant un sol argileux qui est alors néfaste pour les végétaux.

Il favorise le développement des micro et macro-organismes

Il peut servir de refuge pour les insectes participant à la conservation des plants. Recouvrir le sol de cette matière privilégiera également la création d’un humus qui nourrira le sol et les insectes présents dans cet habitat. Cela crée un environnement propice à la prolifération des bactéries. Ces micro-organismes sont essentiels et propices à la formation des éléments nutritifs du travail de digestion naturel qu’est la minéralisation.

À lire Moustique tigre : ces gestes et plantes répulsives à adopter au jardin pour s’en protéger

Il améliorera la santé de vos plantes

Le paillage aura des répercussions positives sur l’état de vos plantes en permettant d’atténuer les stress ressentis. Cela revient à une action préventive dans le but d’éviter tout trouble de croissance, sensibilité à la photosynthèse ou face aux parasites.

Choisir le paillage adéquat

Vous pouvez retrouver des paillis de toutes sortes qui proviennent soit de matériaux organiques ou minéraux. Mais , comment bien le choisir ?

Les paillis organiques et végétaux

Ce sont des paillis qui sont faciles d’accès et qui présentent des qualités par la prolifération des bactéries et environnement favorable aux insectes vivants et agents de la dégradation du tas en humus. Vous pouvez privilégier : 

La paille : Le nom de paillage possède son nom originellement parce que l’on recouvrait les sols de paille ou de foin.

À lire 5 légumes à ne jamais planter à côté de vos tomates pour une récolte saine

Les déchets verts : En préférant utiliser vos déchets pour les paillis autour de vos végétaux, vous donner une seconde vie à des biodéchets pouvant encore offrir des nutriments. Recyclez les résidus de tonte de pelouse, les feuilles mortes, les tailles d’arbustes ou la matière obtenue du broyage de ces déchets en les disposant dans la terre.

Les cheveux : Ils sont composés de nombreux éléments nutritifs la kératine, la mélanine, le carbone, l’oxygène, l’azote et l’hydrogène. Utilisés en jardinage, 1 kg de cheveux préserverait 200 litres d’eau. Ils peuvent également servir de répulsifs contre certains indésirables (les taupes, les lièvres, les lapins, les sangliers ou les chevreuils).

Les copeaux de bois, les écorces de pin ou les résidus de haies et d’arbres sont des paillis à longue durée de vie à n’utiliser qu’au pied de plantations pérennes tels que des arbres ou des arbustes.

Pensez à rajouter de la masse à vos paillis qui diminueront en se décomposant.

À lire Pyrèthre : un insecticide naturel et efficace, mais non sans danger ?

Les paillis minéraux ou textiles

Ils n’offrent pas de bienfaits nutritifs à vos plants, car ils ne sont pas dégradables. Ils ont cependant une durée de vie plus ou moins illimitée : 

  • Le carton et le papier journal
  • La Pouzzolane
  • Les billes d’argiles ou débris de poteries peuvent aussi servir d’éléments décoratifs

Vous pouvez utiliser tout et n’importe quoi pour ainsi dire tant que la terre est protégée !

Le paillage selon les saisons

Le paillage est à modifier selon les températures extérieures :

  • Au printemps, laissez le sol se réchauffer naturellement et évitez la prolifération de parasites.
  • En été, par temps de canicule, tapissez le sol humide tout en n’oubliant pas de le ratisser en période de sécheresse prolongée.
  • En automne, pensez à recouvrir le sol afin de protéger les plantes herbacées du froid et de le fertiliser au printemps.

Il est, par ailleurs, déconseillé de pailler par vent fort ou par gelée.

À lire 3 plantes répulsives pour dire adieu aux moustiques naturellement

Le talent est un jardin et le travail est son jardinier

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis