Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Plantes vivaces au jardin : le moment idéal et les techniques adéquates pour les transplanter

La division et la transplantation des plantes vivaces constituent des pratiques essentielles pour revitaliser votre jardin, favorisant ainsi sa diversité et sa beauté.

Dorine Alanoix

Publié le

Transplanter les plantes vivaces

Les vivaces sont des plantes incontournables dans un jardin, apportant beauté et charme idyllique à votre espace extérieur, créant ainsi une atmosphère semblable à un Jardin d’Éden. Elles sont présentes dans une grande variété d’espèces et se répandent généreusement. Cependant, un défi auquel les jardiniers font face est l’augmentation de leur volume d’une année à l’autre, ce qui peut créer des problèmes pour d’autres espèces du jardin. C’est pourquoi il est recommandé de les transplanter pour maintenir un équilibre dans votre jardin potager. 

La division des plantes, une étape cruciale pour l’épanouissement végétal

La pratique millénaire de la division des plantes demeure une méthode incontournable pour revitaliser nos espèces vertes bien-aimées.

Ce procédé implique de diviser régulièrement les touffes, tout en éliminant les parties plus anciennes et fanées, offrant ainsi une nouvelle vitalité à la plante.

À lire 8 plantes à semer au printemps pour un jardin coloré jusqu’en novembre

Une alternative intéressante réside dans la division des plantes vivaces, où chaque segment séparé peut être replanté pour favoriser la prolifération de ces majestueux spécimens.

Cette approche va au-delà de la simple préservation esthétique, car elle représente également une stratégie judicieuse pour optimiser la santé globale des plantes.

En effet, en éliminant les parties parasitées ou affectées par des maladies, on renforce la résistance de l’ensemble et on promeut un environnement florissant.

L'Amaryllis
  • Save
Getty Images

Quelle est la période propice pour les diviser ?

La période de division des vivaces dépend de plusieurs facteurs qu’il faut prendre en considération, notamment le type ainsi que les conditions climatiques.

À lire Isoler le plafond du garage : techniques et matériaux pour maximiser le confort et économiser sur les factures

Habituellement, la plupart des jardiniers recommandent de diviser à l’arrivée du printemps et de l’automne, car les températures deviennent plus adéquates aux plantes, réduisant ainsi leur stress.

Voici quelques espèces et leurs moments propices à la division :

  • Les épimédiums, les pulmonaires, les primevères et les fleurs des Elfes, etc., sont divisés en automne.
  • L’estragon, la sauge, le thym, la ciboulette et le romarin, etc., sont divisés au début du printemps.
  • Les pivoines, l’agapanthe, l’amaryllis et l’ail des ours, etc., sont divisés au cours de l’automne.

Les démarches à suivre pour transplanter vos vivaces 

Avant de commencer le processus de division et de transplantation de vos vivaces, assurez-vous d’être équipé des outils nécessaires tels qu’une bêche, un sécateur, ainsi que du compost ou du terreau.

Suivez attentivement ces étapes pour assurer une transition réussie de vos plantes dans votre jardin :

À lire Quand lancer vos semis ? Voici le moment idéal pour démarrer votre jardin

  • Préparez les trous de plantation qui accueilleront vos futures vivaces.
  • Placez du terreau ou du compost au fond de chaque trou.
  • Avec précaution, utilisez la bêche pour retirer la plante du sol, en veillant à ne pas endommager les racines.
  • Séparez délicatement la vivace en plusieurs sections à l’aide de vos mains.
  • Disposez les sections de la plante dans les trous préparés et recouvrez-les de terreau.
  • Rebouchez soigneusement les trous et arrosez abondamment.

N’oubliez pas de porter des gants pour protéger vos mains pendant le processus.

ail des ours
  • Save
Getty Images

Transplanter dans des pots ? Oui, c’est possible 

Dans le cas où vous souhaitez replanter vos petites divisions dans un pot, il vous suffit :

  • D’en choisir un pot muni d’un trou de drainage au fond ;
  • De verser des billes d’argile et un peu de terreau ;
  • Puis de placer votre nouvelle pousse.

Pour finir, recouvrez de terreau et arrosez abondamment. Cependant, il est impératif de conserver vos pots à l’ombre au début afin d’éviter que le substrat ne sèche.

Au bout de quelques semaines, vous allez remarquer la formation d’un nouveau feuillage, signe que votre végétal est en bonne santé et pousse dans les meilleures conditions.

À lire Conseils pratiques pour conserver la qualité de votre bois de chauffage sur le long terme

En intégrant la division et la transplantation des vivaces dans vos pratiques de jardinage, vous contribuez non seulement à la santé et à la vitalité de votre jardin, mais aussi à sa diversité et à son esthétisme. C’est une manière judicieuse d’assurer la pérennité de vos plantes tout en embellissant votre espace extérieur.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis