Quel est le système de chauffage le plus économique ?

Chauffage
Le chauffage représente souvent le deuxième poste de dépenses des ménages après le loyer ou le remboursement de crédit. De ce fait, quand vous rénovez votre habitation ou que vous avez décidé de faire construire, la question du choix de celui-ci est cruciale et suscite bien des interrogations. Pour sélectionner le chauffage le plus économique, vous devez prendre en compte différents éléments. Il faut également anticiper les différentes hausses de l’énergie à venir. Voici quelques conseils pour vous venir en aide !

Quelques repères sur le coût du chauffage

Voici un petit tableau qui vous donne une idée des coûts de différents types de chauffage à l’achat et à l’utilisation.

Chauffage Coût moyen à l’achat Coût moyen d’utilisation annuel
Pour une maison de 100 m² Pour un appartement de 60 m²
Poêle à bois De 1 000 à 4 000 euros 800 euros N.A.
Pompe à chaleur (aérothermie) De 6 000 à 10 000 euros 900 euros 500 euros
Chaudière à condensation au gaz De 3 000 à 7 000 euros 1 200 euros 780 euros
Radiateur à inertie De 400 à 1 500 euros 1 450 euros 850 euros
Chaudière à condensation au fioul De 7 000 à 10 000 euros 1 700 euros 1 200 euros

Les six chauffages les plus économiques

Voici les six chauffages classés des plus économiques au moins économiques :

Poêle ou chaudière à bois

Il ne fait aucun doute que le bois est l’énergie la plus économique du marché. L’investissement reste très raisonnable et vous voyez ensuite votre facture fondre. On estime que celle-ci baisse de moitié. Avant d’opter pour ce type d’énergie, il est toutefois préférable de vous renseigner sur les fournisseurs qui se trouvent à proximité de votre habitation. Cela détermine également le choix du combustible : granulés, bûches ou bois recompacté. Il faut également penser l’espace de stockage pour vos combustibles.

Pour installer un poêle à granulés, comptez entre 1 000 et 4 000 euros. Pour une chaudière, il faudra compter environ 18 000 euros, mais c’est un parti-pris très économique et écologique. Il faut tout de même savoir qu’elle est encombrante.

La pompe à chaleur

Elle vous permet de faire des économies qui peuvent s’élever à 60 % environ. Elle fonctionne sur ce principe :  elle capte la chaleur de l’air extérieur et elle la transmet ensuite au circuit de chauffage. C’est ce procédé qui permet de chauffer l’eau dans les radiateurs.

L’investissement est assez conséquent, puisqu’il représente une somme comprise entre 6 000 euros et 10 000 euros en moyenne. Si en revanche, vous choisissez une pompe à chaleur géothermique, qui viendra pomper la chaleur du sol via un réseau de forage ou de captage, il faut compter sur un budget de 20 000 euros environ. Le coût d’utilisation moyen s’élève ensuite en moyenne à 900 euros par an.

À lire également : Quel est le prix d'une pompe à chaleur ?

Chaudière gaz à condensation

C’est également un moyen de chauffage très économique qui ne demande qu’un raccordement au gaz de ville. Cette énergie ne demande aucun stockage, elle est économe et confortable. Le rapport qualité/prix reste intéressant malgré les différentes hausses au niveau du tarif du gaz. Les modèles récents offrent une performance qui est encore meilleure.

Installer une chaudière à condensation au gaz vous revient environ entre 3 000 et 7 000 euros. Elle vous coûte en moyenne 1 200 euros par an, en termes de fonctionnement et d’utilisation.

Les radiateurs à inertie

C’est la solution idéale quand votre habitation est bien isolée. Le chauffage électrique reste onéreux et c’est l’énergie la plus chère. C’est ce qui fait reculer de nombreux ménages. L’investissement reste faible puisque vous n’aurez à débourser qu’entre 1 000 et 3 500 euros pour une installation complète. Si vous avez une maison ou un appartement très bien isolé, c’est la solution la plus séduisante malgré les hausses constantes de l’électricité. Les radiateurs à inertie sont parfaits, car ils emmagasinent la chaleur qui est ensuite restituée durant longtemps. Vous réalisez des économies tout en bénéficiant d’un bon confort. Le coût moyen d’utilisation est évalué à 1 662 euros par an (tous types de radiateurs confondus).

À lire également : Chauffage à inertie : les avantages

Radiateur Inertie
© istock

La chaudière à condensation au fioul

Ce n’est certes pas la plus économique, mais c’est la seule option si vous n’êtes pas raccordé au gaz de ville. C’est également la solution à privilégier dans les grandes maisons. En effet, il se diffuse de manière homogène et très vite. Le seul bémol est lié à la volatilité des coûts du fioul qui dépendent de ceux du pétrole. Pour réaliser des économies, le plus simple est de faire le plein hors saison. Au niveau de l’utilisation, il faut compter sur un budget moyen de 1 700 euros environ pour un modèle à condensation.

L’énergie solaire

Elle est économique et écologique, mais elle est rentable à long terme. Les économies que vous pouvez réaliser peuvent aller jusqu’à un montant compris entre 10 et 50 %, et ce, quelle que soit la région où vous vivez. L’investissement reste cependant conséquent puisqu’il faut compter entre 4 500 et 22 000 euros. C’est ce coût qui justifie son classement. Il faut compter environ une dizaine d’années pour que le retour sur investissement soit effectif.

À lire aussi : Chauffage : 10 solutions efficaces pour chauffer sa maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.