Que faire en cas d’odeur de gaz dans la maison ?

Odeur De Gaz Dans La Maison
Vous avez l’impression de sentir une odeur de gaz ? Ne paniquez pas, mais adoptez les bons gestes ! Les fuites de gaz ne présentent pas toutes le même danger. Mais dans tous les cas, il faut savoir quoi faire et comment réagir. Voici quelques conseils pour mieux appréhender les caractéristiques du gaz et opter pour les bons réflexes.

Pourquoi le gaz a-t-il une odeur spécifique ?

À la base, le gaz naturel ou gaz de ville est complètement inodore. Il fallait donc apporter une odeur reconnaissable pour éviter aux consommateurs de se retrouver dans une situation grave, parce qu'un problème sur l'installation ne serait alors pas repérable. Un additif est ajouté , le tétrahydrothiophène (THT), qui présente une odeur soufrée très forte de manière à être identifié facilement. C’est pour cette raison que le gaz a une odeur « d’œuf pourri ». Cet odorisant peut être décelé dès qu’il est présent dans l’air à 1 %. Or, ce n’est qu’à partir de 5 % que le risque d’explosion est bien réel. C’est ce qu’on appelle la marge de sécurité, celle qui vous offre la possibilité de réagir.

Voici quelques repères quant à la dangerosité du gaz naturel :

À moins de 5 % : il n’existe pas de danger particulier ;

Entre 5 % et 15 % : il existe des risques d’incendie et d’explosion ;

Au-delà de 25 % : il est asphyxiant puisqu’il vous prive d’oxygène.

Quels gestes effectuer si vous avez détecté la présence de gaz ?

Ces gestes sont adaptés en fonction de la dangerosité de la concentration en gaz.

Procédez par étape et dans le calme (si possible) :

  • Commencez par ouvrir toutes les fenêtres et la porte de votre appartement ou de votre maison. En aérant correctement, le gaz naturel se mélange à l’air entrant évitant une concentration excessive. Le danger est alors moindre pour vous. Bon à savoir : ouvrez les ouvertures les plus basses pour le propane, le butane… et les plus hautes pour le gaz naturel.
  • Ne touchez pas aux interrupteurs électriques: les sonnettes, l’éclairage, l’ascenseur, les appareils électroménagers, le téléphone, le smartphone... ne doivent pas être utilisés.
  • Évitez les sources de chaleur: bannissez les bougies, les briquets, les allumettes… La moindre étincelle même la plus petite peut être à l’origine d’une explosion.
  • Fermez votre compteur de gaz naturel si vous en avez la possibilité sans devoir ouvrir la lumière.
  • Prévenez votre voisinage: si vous vivez en appartement, avertissez la conciergerie ou le conseil syndical très rapidement.
  • Évacuez ensuite la pièce et le bâtiment: faites sortir toute la famille sans oublier vos animaux si vous en avez.
  • Une fois que vous n’êtes plus dans l’enceinte où l’odeur de gaz est encore présente, appelez tout de suite les services d’incendie, ainsi que le gestionnaire de réseau de distribution. Il envoie très rapidement une équipe d’intervention. Cette dernière vérifiera qu’une fuite de gaz est en cause et va sécuriser les alentours.

Détectez l’origine de la fuite

Si l’odeur vous parait vraiment très faible, mais qu’elle est présente, regardez votre compteur, vous allez remarquer un pic de consommation. Dans ce cas, c’est certainement votre installation qui présente un défaut et une fuite. Ventilez bien la pièce et prenez de l’eau très savonneuse.

Avec ce mélange, badigeonnez vos joints et vos tuyaux, ceux de votre gazinière par exemple. Si des bulles apparaissent, vous saurez alors d’où vient la fuite.

Il faut tout de même continuer à tester tous les points susceptibles de fuir comme un robinet mal raccordé, un écrou mal serré, un appareil ménager endommagé ou un tuyau abimé. Les raisons peuvent être nombreuses et variées.

Fuite De Gaz Istock
© istock

La prévention des fuites de gaz

Pour prévenir ces fuites de gaz, il faut s’assurer régulièrement de la sécurité de l’installation. Voici quelques astuces pour garantir votre sécurité et celle de votre famille :

  • Faites venir un professionnel pour contrôler et entretenir votre installation au gaz. Le raccordement d’une maison au gaz naturel ne peut être réalisé sans la preuve d’inspection du système ou l’attestation d’un installateur agréé. Placez toujours votre chauffe-eau ou votre chaudière dans un endroit correctement aéré.
  • Ne laissez jamais un enfant s’approcher d’une cuisinière au gaz.
  • N’utilisez jamais de briquets ou d’allumettes pour vérifier l’existence de fuite. L’eau savonneuse est parfaite pour cela. C’est une évidence et pourtant c’est déjà arrivé.
  • Vérifiez régulièrement l’état de vos tuyaux souples de raccordement. Une date est d’ailleurs inscrite sur ces tuyaux et dès qu’ils arrivent en fin de durée de vie, il faut les changer.
  • Fermez le gaz quand vous vous absentez pour un certain temps et que vous n’en avez pas besoin.
  • Les bonbonnes de gaz devront être fermées après usage à chaque fois. Elles seront placées à distance de tous les matériaux inflammables.

En suivant ces conseils, vous limitez considérablement le risque de fuite de gaz. Il faut être vigilant et rester prudent dès que vous sentez une odeur suspecte sans pour autant paniquer.

Quelques informations importantes sur le gaz naturel

Il faut savoir que le gaz naturel se dissipe et disparait très rapidement puisqu’il est plus léger que l’air et s’échappe par le haut. Si vos grilles de ventilation sont placées en hauteur, le gaz se dissipe plus facilement.

Le gaz naturel ne s’enflamme pas si aisément si la concentration n’est pas supérieure à  5 % et inférieure à 15 %. En effet, si elle dépasse 15 %, la présence d’oxygène est trop faible pour enclencher une combustion.

Une concentration comprise entre 5 et 15 % est en revanche potentiellement très dangereuse. Le risque varie alors suivant la température.  À partir de 650 °C, le gaz est sensible à la combustion, dans ce cas, il faut bannir toute étincelle même la plus petite.

Ce n’est pas le gaz naturel qui est toxique, mais ce sont les émanations de monoxyde de carbone (CO). Or, le gaz naturel n’en contient pas donc, si vous respirez du gaz et de l’air, vous ne risquez rien.

À lire aussi : Feu à la maison : savoir réagir vite ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.