Monoxyde de carbone : à quel endroit installer mon détecteur de CO2 ?

Détecteur Monoxyde Carbone
Les intoxications au monoxyde de carbone sont très fréquentes en hiver, rien que l’hiver 2016-2017 a enregistré plus de 3 300 personnes intoxiquées. Pour se préserver de ses dangers, le détecteur de monoxyde de carbone est certainement le meilleur moyen. Il faut bien choisir le modèle et surtout savoir où l’installer pour qu’il soit efficace. Voici quelques conseils pour que son installation soit parfaite.

Intoxication au monoxyde de carbone : les dangers et les symptômes

Le monoxyde de carbone ou CO est un gaz inodore et incolore. Il provient en fait d’une combustion incomplète des appareils de chauffage. Les cheminées, les chaudières, les gazinières et les autres dispositifs de chauffage peuvent dégager du monoxyde de carbone. C’est le cas quand elles sont mal entretenues ou quand elles se trouvent dans une pièce qui n’est pas suffisamment ventilée.

Le plus gros problème réside dans le fait que ce gaz est indétectable. Il est cependant toxique même à faible dose et les symptômes évoquant ceux de la grippe ne sont pas forcément identifiables facilement.

La fatigue, un état nauséeux sont suivis ensuite par un gros mal de tête, le cœur qui s’emballe et même des convulsions. Il faut savoir qu’une centaine de personnes décèdent chaque année de cette intoxication.

Heureusement, ces accidents domestiques peuvent être évités notamment grâce à la pose de détecteur de monoxyde de carbone. Ces derniers se déclenchent dès l’arrivée de l’émanation. Une sonnerie stridente retentit alors, elle ne peut être ignorée puisqu’elle est de 85 db.

Ce dispositif est fortement conseillé, même si contrairement au détecteur de fumée, il n’est pas obligatoire.

Ce genre d’incident se produit le plus souvent dans les bâtiments neufs que dans l’ancien. Ceci s’explique par le fait que l’étanchéité imparfaite des maisons plus vieilles permet en fait au gaz de s’échapper.

Dans quelles zones installer votre détecteur de monoxyde de carbone ?

Ces dernières dépendent du type d’habitation où vous vivez. Il faut faire attention au modèle que vous sélectionnez, celui-ci devra être adapté à votre habitation. Cela peut être un appartement ou une maison, mais également une caravane ou même un mobil-home.

Le détecteur de monoxyde de carbone sera placé dans les pièces susceptibles d’accueillir un appareil qui pourrait générer du CO. Il est préférable de le placer à 1 ou 3 mètres à l’horizontale de la source.

Si certaines pièces sont éloignées du détecteur, mais occupées fréquemment, il est préférable de mettre également un  détecteur dans chacun des espaces. Le plus important est d’en placer dans les chambres. Mettez-le à hauteur de respiration, près de la tête de lit par exemple.

Peut-être vous demandez-vous s’il faut le fixer sur le mur ou plutôt au plafond. Si le détecteur se trouve dans la même pièce que l’appareil qui pourrait être concerné par ces émanations, vous pouvez parfaitement le placer au plafond, sur le mur ou même le poser sur un meuble. Il faut que la distance entre 1 et 3 mètres avec l’appareil soit respectée, elle est nécessaire. Il faut également qu’une distance de 30 cm soit respectée avec tout autre obstacle.

Voici quelques règles supplémentaires qui doivent être appliquées pour le placer :

  • À une distance supérieure à celle de la porte ou de la fenêtre ;
  • À une distance minimale de 15 cm du plafond ;
  • À proximité du plafond.
Détecteur De Co Istock
© istock

Détecteur de monoxyde de carbone : ce que dit la loi

Il n’existe aucune loi ou norme qui vous oblige à avoir un détecteur de CO, dans votre habitation. Cependant, comme les risques sont bel et bien présents, en installer un permet de détecter le monoxyde de carbone au sein de votre logement. Il faut également faire attention à bien entretenir vos appareils. Renseignez-vous également sur le système de ventilation de votre maison ou appartement.

Le choix de votre détecteur de CO

Quand vous achetez votre détecteur, veillez à opter pour un modèle de qualité. Certains offrent en effet des performances largement insuffisantes. Il faut que figure sur l’emballage la norme NF EN 50291. Le prix est-ce type d’appareil est de 40 à 120 euros pour chaque détecteur, le coût variant en fonction de leur connectivité et de leurs options : écran LCD, interconnexion. Il fonctionne grâce à des piles qui durent plusieurs années. L’appareil en lui-même affiche une durée de vie de 5 à 10 ans.

Certains appareils clignotent dès qu’il repère du monoxyde de carbone et avant que sa concentration soit telle qu’elle devienne dangereuse. Cela vous laisse le temps de réagir pour prévenir les risques graves.

Pour faire le bon choix : faites attention aux fonctionnalités, à la durée de vie du capteur, au nombre de piles requises et à l’avis des clients si vous achetez sur Internet.

À lire aussiQue faire en cas d’odeur de gaz dans la maison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.