Maison écologique : avantages et inconvénients

Maison écologique
La maison écologique est actuellement en plein essor ! Toutes les innovations techniques, dans le domaine de la construction, de l’architecture, l’ont propulsé. Elle repose sur un principe simple : l’emploi de matériaux respectant l’environnement. Elle présente de nombreux atouts, mais également quelques inconvénients que nous allons passer en revue.

La maison écologique : qu’est-ce que c’est exactement ?

On peut définir la maison écologique de la manière suivante : c’est une construction qui est pensée pour réduire au maximum son empreinte écologique.

Elle présente généralement une ou plusieurs caractéristiques :

  • Elle est conçue avec une attention spécifique portée à son isolation thermique dans l’objectif de réduire les dépenses énergétiques.
  • Le choix des matériaux naturels comme le bois, la pierre ou la brique s’impose.
  • Pour sa construction, on emploie essentiellement des matériaux recyclés ou recyclables.
  • Les matériaux d’isolation sont choisis avec soin et sont également naturels, avec une base soit animale, soit végétale, tout simplement parce qu’ils sont moins polluants que les isolants minéraux. C’est le cas de la ouate de cellulose, du chanvre, de la paille ou de la laine.
  • Une attention toute particulière est portée à la sélection des sources d’énergie qui seront durables et vertes. La récupération des eaux de pluie, l’énergie solaire, éolienne ou géothermique sont largement privilégiées.
  • Au niveau architectural : la construction sera parfaitement adaptée à son environnement de manière à se fondre dans le paysage.

Plusieurs labels permettent de déterminer les critères de ce type de maison et délivrent des certifications quant à leurs performances. Une maison écologique ne respecte pas forcément un label, mais c’est une référence sur laquelle se baser.

Ces labels sont au nombre de trois parmi les plus courants :

  • Le label BBC ou bâtiment basse consommation
  • Le label HQE ou haute qualité environnemental : il tient compte du projet dans son ensemble.
  • Le label HPE ou Haute Performance Énergétique

Les atouts de la maison écologique

Même si les préoccupations environnementales ou les considérations éthiques ne vous sont pas familières, vous allez voir que la maison écologique présente d’autres atouts susceptibles de vous séduire :

La maison écologique est moins gourmande en énergie et vous permet de faire des économies :

Les isolants d’origine animale ou végétale sont des options offrant un moyen efficace d’isoler votre maison, vous évitant les déperditions de chaleur. Leurs performances sont identiques à celles des isolants synthétiques, mais vous faites ainsi un geste pour l’environnement.

Une maison écologique consomme beaucoup moins d’énergie ce qui vous permet de réaliser des économies assez conséquentes, même si celle-ci est en revanche plus chère lors de sa construction.  Sur le long terme, elle représente moins de dépenses qu’une maison classique en matière de chauffage notamment.

Quelle différence entre maison écologique et construction basse consommation ? La grande différence réside dans le fait que la maison écologique s’attache en priorité à l’intégration dans l’environnement et à l’utilisation de matériaux naturels. Le bâtiment basse consommation ou passif priorise la recherche de la consommation la plus basse quitte à employer au départ des matériaux qui ne sont pas forcément respectueux de l’environnement. Cependant, il reste possible de veiller à ce que l’isolation soit parfaite tout en privilégiant la nature des matériaux.

La maison écologique contribue à la préservation de l’environnement :

Les matériaux qui sont sélectionnés répondent à des normes spécifiques en matière de santé pour les occupants et doivent aussi être plus sains pour l’environnement. L’objectif principal reste la limitation optimale des émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l’air. Il faut tout de même prendre en compte la performance énergétique globale du logement en termes de besoin en chauffage, en qualité d’isolation… et surtout concernant la consommation en énergie primaire. Elle doit également optimiser au maximum de la quantité de CO2 émis durant la phase de transformation des matériaux et durant la construction de l’habitation.

Les enduits, les peintures, les revêtements de sol, les vernis doivent être choisis avec soin de manière à respecter également l’environnement.

Une meilleure qualité de l’air intérieur :

Il faut savoir que certains matériaux non écologiques et bon marché sont susceptibles de dégrader les performances énergétiques globales de la construction. Certains d’entre eux représentent même un danger pour la santé. C’est le cas par exemple de certains solvants organiques contenus dans la peinture, les vernis, etc. qui laissent s’échapper des composés organiques volatils, les COV comme le formaldéhyde. Ils vont ensuite se répandre dans l’air de la maison en causant des irritations des voies supérieures.

Une maison écologique et bien ventilée vous offre un cadre de vie plus agréable et plus sain. Les matériaux écologiques sont bien adaptés à l’hygrométrie à l’intérieur de l’habitation. Une humidité trop importante entraine des pathologies.

La plus-value à la revente :

La maison écologique entraine un surcoût à la construction par rapport à une habitation classique. Celui-ci s’explique facilement : les matériaux de construction écologiques sont plus chers au même niveau de confort et de performance que les autres. Ce prix plus important est dû au fonctionnement plus strict encadrant les chaines de distribution et à la raréfaction de ce type de fournitures par rapport aux matériaux industriels.

Elle demande donc un investissement plus important, mais vous vous y retrouverez quand vous revendrez votre bien. Tous ces efforts seront récompensés par un prix plus élevé. Cette hausse s’explique par l’augmentation constante de sa valeur due aux matériaux sains et durables.

Des primes et dispositifs pour vous aider à investir :

De nombreux dispositifs d’incitation publique vous aident à vous lancer dans la construction de votre maison écologique. Le crédit d’impôt transition énergétique, le CITE, vous autorise à déduire du montant de vos impôts 30 % du coût, correspondant aux travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment ancien. Dans le cadre du neuf, la TVA est réduite à 5.5 % pour certaines parties des travaux comme l’installation d’une chaudière bois ou comme la pose de panneaux solaires. Les subventions de l’agence nationale de l’habitat ou les primes énergies sont également de nature à vous soutenir dans le coût de vos travaux.

Maison écologique
© istock

Les inconvénients de la maison écologique :

Avant d’envisager la construction d’une maison écologique, il faut considérer certains points :

Le temps de la construction est parfois plus long, car les matériaux choisis n’offrent que peu de disponibilité.

L’investissement que demande ce type de construction est assez conséquent, même si évidemment elle permet des économies à long terme.

Une maison durable sera adaptée à la configuration du terrain, ce qui ne facilite parfois pas les travaux.

Les toits écologiques peuvent être plus lourds que les toits traditionnels, il faut en tenir compte en amont.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.