Comment vernir du bois sans laisser de trace ?

Vernir Sans Trace
Pour rénover un meuble en bois, pour lui redonner des couleurs, la peinture n’est pas la seule solution. Appliquer un vernis sur le bois offre la possibilité de redonner une seconde jeunesse et de lui donner un nouveau look. L’application du vernis est délicate et il faut que ce soit bien fait pour ne pas avoir de problèmes de traces et autres. Voici tous nos conseils pour les éviter.

Le rôle du vernis

Pour rénover le bois ou changer son aspect, il n’y a pas que la peinture qui fonctionne, le vernis est également une bonne solution. Vous conserverez ainsi l’aspect du bois tout en le remettant au goût du jour.

À quoi sert le vernis ?

Appliquer un vernis est une manière de protéger et de raviver le bois.

Grâce au vernis, vous pouvez :

  • Remettre à neuf un bois usé ou vieilli.
  • Protéger le bois contre la poussière et les chocs.
  • De teindre le bois tout en conservant son aspect.

Dans quel cas l’utiliser ?

Vous pouvez employer le vernis en couche de finition dans le cadre de la peinture d’une surface en bois et dans la rénovation.

Meubles, portes et fenêtres, plan de travail, lambris ou escalier en bois peuvent bénéficier de ce traitement.

Il existe différents types de vernis :

Le vernis incolore qui sert uniquement de protection.

Les vernis teintés qui offrent la possibilité de changer la couleur de ces surfaces.

Le choix du vernis et de l’environnement dans lequel travailler

Le choix du vernis : une étape importante !

Parmi les vernis proposés, il faut dénicher celui qui sera le plus adapté à la surface et le plus facile à poser.

Les vernis à base d’huile, comme les vernis polyuréthanes, sont très résistants, mais ils dégagent une odeur très forte et vous devez le mélanger à un diluant pour peinture.

Les vernis acryliques et à base d’eau dégagent moins d’odeur et sont mélangés à de l’eau. Ils sont moins résistants, mais ils sèchent plus vite.

Les vernis en aérosol : faciles à utiliser, ils sont prêts à l’emploi et comme ils dégagent des émanations désagréables, la pièce doit être parfaitement aérée. Ils sont parfois responsables d’étourdissements et de nausées.

Les vernis sont proposés en version teintée et claire.

Dans quelles conditions poser le vernis ?

Votre pièce doit être parfaitement aérée et lumineuse afin de repérer les imperfections comme les traces, les bulles d’air ou les éraflures. L’aération est nécessaire en raison des odeurs dégagées.

Ouvrez la fenêtre ou même mettez votre ventilateur à proximité pour mieux supporter les odeurs.

La pièce doit être parfaitement propre : il ne faut ni poussière ni saleté qui ruinerait votre travail.

Si vous réalisez ce travail à l’extérieur, évitez les journées venteuses qui risqueraient d’apporter des particules sur le vernis quand il sèche.

Soyez vigilant quant à la température et à l’humidité : s’il fait trop chaud, le vernis sèche trop vite et forme des bulles d’air, s’il fait trop froid ou trop humide, il ne sèche pas et la poussière s’y accroche.

Enfilez une protection : pensez à une tenue qui peut être salie sans problème, mettez des gants, des lunettes et un masque de protection.

Vernir Du Bois
© istock

La préparation du bois

Commencez par retirer l’ancienne finition : si votre bois a été peint auparavant, retirez la peinture en appliquant un produit décapant à peinture, au pinceau, laissez agir et grattez ensuite au couteau à mastic. Retirez bien les résidus de décapant avec de l’eau ou de la térébenthine.

Le diluant à peinture fonctionne bien aussi, il s’utilise sur un chiffon avec lequel vous frottez la surface.

Vous pouvez également retirer l’ancienne finition au papier de verre et avec une ponceuse manuelle (sur un plateau de table par exemple). Utilisez d’abord un papier peint à grain moyen (150) puis un grain fin (180).

Une fois la finition enlevée, prenez un chiffon humide pour nettoyer la surface de bois à vernir et le plan de travail. Il ne doit plus y avoir de poussière et de saleté pour appliquer le vernis. Passez l’aspirateur sur le sol.

Remplissez les pores du bois : le chêne par exemple ayant des pores ouverts doit déjà être traité au bouche-pore pour obtenir une surface lisse. Vous utilisez une teinte proche de celle du bois ou au contraire, vous jouez sur les contrastes pour faire ressortir le grain du bois.

Comment vernir le bois ?

Préparez votre vernis : si nécessaire, ajoutez le diluant avant de mettre la première couche. De cette manière la surface sera prête à recevoir les couches suivantes avec le vernis non dilué.

Appliquez la première couche : avec un applicateur éponge ou un pinceau plat, passez votre vernis en faisant des mouvements uniformes, longs et dans le sens du bois. Il faut ensuite laisser sécher durant 24 heures.

Avec un vernis aérosol, positionnez-vous correctement à 15 ou 20 cm de la surface et vaporisez en une couche régulière et fine. Laissez sécher correctement.

Poncez la première couche : une fois que le vernis est bien sec, poncez-le avec un papier de verre à grain 280. Enlevez la poussière avec un chiffon humide sur le bois, mais également dans l’environnement de travail.

Appliquez la couche suivante : prenez un pinceau propre et répétez l’opération, la couche peut être un peu plus épaisse que la première. Laissez sécher le temps indiqué par le fabricant.

Poncez et nettoyez : procédez comme pour la première couche.

Appliquez les différentes couches en réalisant toujours la pose et le ponçage, à part pour la dernière couche que vous ne poncerez pas. Laissez sécher 48 heures avant la pose de la dernière couche.

Ne posez rien sur le bois durant une période comprise entre 48 heures et 6 jours pour qu’il durcisse complètement. Regardez bien les instructions figurant sur la boite.

Nos conseils :

  • Si vous mettez de l’eau ou encore de la sciure humide sur le sol, vous limitez la quantité de poussière en lévitation au moment de vernir.
  • Ne secouez pas la boite de vernis, des bulles d’air se formeraient alors.
  • Si vous vivez dans un endroit humide, choisissez un vernis spécialement adapté aux environnements humides.
  • Il ne faut pas employer autre chose que le papier de verre pour poncer pour ne pas abimer le vernis.
  • Le vernis sera à la même température que la pièce ou plus chaud. Pour le réchauffer, placez le pot dans de l’eau chaude. Froid, il fera des marques et ne s’étalera pas régulièrement.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.