Comment cintrer du bois ?

Bois Cintré
Le bois cintré apporte à un meuble une note ultra décorative et une allure aussi élégante qu’originale. En voyant ce type de mobilier, de nombreux menuisiers amateurs se sont demandé comment c’était réalisable. Si vous souhaitez  vous lancer, sachez que vous avez à votre disposition différentes techniques pour courber du bois. Voici quelques conseils et astuces pour un bon résultat.

Le cintrage du bois en détail

Même les menuisiers amateurs peuvent avoir besoin de cintrer du bois pour réaliser un meuble par exemple. Si vous avez plutôt l’habitude de travailler des pièces de bois de forme droite, c’est un peu plus compliqué et un peu de matériel sera nécessaire. En étant patient, méthodique et précis, vous devriez y parvenir sans problème.

Pour courber du bois, il faut d’abord apprendre à maitriser certains outils. Il est recommandé de faire des essais sur des petits morceaux de bois avant de vous lancer dans la grande aventure. Vous serez plus sûr de vous et plus précis.

Bien choisir son bois : le bois que vous allez cintrer doit être de bonne qualité et ne doit présenter aucun nœud et aucune fente. Le risque serait de rompre les fibres complètement lors de ce travail de courbure. Les fibres du bois devront être les plus rectilignes possible.

Le cintrage se fait toujours dans le sens du fil du bois. Qu’est-ce que le fil du bois ? C’est le sens de la sève dans l’arbre qui remonte de la souche vers la cime ou le sens de ses fibres. Vous le voyez en mettant une planche de bois massif devant vous, ce sont les lignes horizontales.

Le cintrage avec une boite à vapeur

Première étape : montez votre boite à vapeur

La boite à vapeur peut se présenter sous différentes formes : un tuyau PVC ou un autre tuyau ou encore une boite en bois que vous avez fabriquée pour contenir le bois qui sera cintré. Votre boite doit contenir un trou qui vous sera utile pour pomper la vapeur. Il faut faire un autre trou qui servira d’évacuation pour que la boite ne risque pas d’exploser sous la pression exercée par la vapeur.

Pour que le résultat soit optimal, il faut positionner le trou d’évacuation pour qu’il soit tourné vers le sol. Sous l’effet de la pression de la vapeur, l’eau sera poussée à l’extérieur de la boite plus facilement.

Deuxième étape : la fabrication du moule

C’est le moule qui permet de maintenir le bois chauffé dans la forme que vous avez choisie. Une fois que le bois est sec, il conserve sa forme.

Il faut penser que fixer le bois avec des serre-joints au moule est souvent nécessaire. Vous pouvez fabriquer vous-même vos serre-joints en bois ou les acheter dans le commerce.

Essayez de trouver des chutes de bois circulaires, ensuite percez un trou excentré, passez une vis dans ce trou et percez un autre trou du côté que vous utilisez comme levier afin de refermer le serre-joint. Vous avez ainsi un serre-joint qui va être efficace.

Troisième étape : la vaporisation du bois

Allumez la source de chaleur de votre choix, enfermez le bois à l’intérieur de la boite et lancez la vapeur. Vous vaporiserez le bois une heure en moyenne quand votre bois mesure 2.5 cm d’épaisseur.

Quatrième étape : placez le bois dans le moule

Une fois que le temps suffisant est écoulé, vous devez enlever le bois de la boite et le placer dans le moule. Réalisez cette opération très rapidement après avoir ôté le bois de la boite à vapeur. Laissez ainsi jusqu'à ce que le bois soit complètement sec.

Pliez le bois doucement avec soin, certains types de bois sont plus élastiques et en fonction de la découpe ils supportent plus ou moins de force. Ce serait dommage de briser la planche pendant le pliage.

Dès que le bois est en place, fixez-le avec les serre-joints. Vous pouvez également l’attacher petit à petit durant l’opération de mise en forme. Essayez les deux méthodes pour voir celle qui marche le mieux. La seconde est peut-être plus facilement contrôlable.

Cintrer Du Bois
© Pinterest

Le cintrage avec du lamellé collé

Première étape : la préparation du bois à cintrer

Coupez les planches de bois à une longueur plus importante que celle que vous souhaitez. La courbure va en effet réduire cette longueur.

Avant de commencer, dessinez avec une règle et un crayon, une diagonale en bas des planches. De cette manière, vous saurez dans quel ordre vos planches seront alignées, cela peut être utile si elles changent d’ordre ou tombent.

Coupez les planches de bois dans le sens du fil du bois. Cela vous permet ensuite d’assembler les planches de bois sans discontinuité.

Deuxième étape : recouvrez votre moule avec un revêtement en liège fin

Le liège vous offre la possibilité de fixer le bois lamellé-collé dans le moule. Il permet également de supprimer les irrégularités dans le moule scié pour que le cintrage soit plus net.

Troisième étape : posez la colle

Étalez la colle sur la face supérieure de l’une des planches de bois, elles maintiendront le bois dans la forme pliée.

  • Utilisez un rouleau jetable pour étaler la colle sur le bois.
  • Utilisez le bon type de colle, il en existe deux sortes, notamment : la colle formaldéhyde qui devient très dure, mais qui sèche lentement. L’époxy c’est une colle très efficace, mais chère. La colle à bois standard pour le lamellé-collé courbé n’est pas recommandée, en revanche la colle à bois normale sèche vite et ne durcit pas, elle est donc idéale pour ces projets.
  • Placez le bois dans le moule très rapidement avant que la colle prenne. Recouvrez-le avec une planche de bois recouverte de colle. Répétez l’opération jusqu’à ce que vous obteniez l’épaisseur souhaitée. Maintenez les pièces à l’aide du serre-joint. Une fois que la colle est sèche, coupez les extrémités pour avoir la bonne longueur.

Le cintrage du bois avec des rainures

Première étape : la préparation du bois

Creusez les rainures ou traits de scie, leur profondeur correspond aux 2/3 de l’épaisseur. Elles devront être situées à l’intérieur de la courbe que vous allez former. Des rainures trop profondes risquent de causer la rupture du bois.

  • Il faut que les rainures soient espacées de manière très régulière, c’est ce qui vous permet ensuite de plier le bois. Placez-les à 1.3 cm les unes des autres.
  • Coupez toujours à contrefil, si vous coupez dans le fil, le bois peut se fendre plus facilement.

Deuxième étape : la compression des extrémités

Compressez vos extrémités pour resserrer les espaces créés par les rainures. Cela représente la forme que le bois prend une fois le travail fini.

Troisième étape : fixer le cintrage

Recouvrez la face extérieure du bois avec un placage de bois ou imitation bois. Non seulement cette opération permet de fixer la forme et de cacher les éventuelles entailles faites pendant la réalisation.

Pour dissimuler le rainurage, mélangez la pâte à bois ou de la sciure de bois avec de la colle et remplissez les espaces restants dans le bois cintré.

Quelques conseils supplémentaires

Quelle que soit la méthode que vous utilisez, le bois va se relâcher une fois que vous l’avez enlevé du moule. Prenez ça en compte et exagérez la cambrure du moule pour compenser l’effet.

La méthode du trait de scie peut également être utilisée pour plier les angles de métaux ou tubes de section.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.