Comment éviter l’humidité dans un abri de jardin ?

Abri De Jardin
Les abris de jardin sont des constructions solides, mais qui sont soumises en permanence aux aléas du climat. Pour éviter l’humidité et les éventuelles moisissures, il est préférable d’être très vigilant au moment de la construction. Plus vous prenez de précautions à ce moment, plus votre abri restera sain. Voici quelques conseils à mettre en pratique !

Dans le cadre de l’abri de jardin en bois

Le bois possède une caractéristique précieuse dans le combat contre l’humidité. C’est un matériau qui a la capacité d’absorber l’eau et de l’évacuer ensuite, une fois que le temps est sec. Le bois étant une matière vivante, il bouge.

Les quatre paramètres qui agissent sur ces variations sont : l’essence du bois, la pression de l’air ou température, l’humidité contenue dans l’air et la ventilation naturelle.

L’humidité de l’air dans un abri en bois doit être maintenue entre 8 et 16 %. En effet, il faut savoir que celle-ci est alors stockée par les parois cellulaires de cette matière. Si le taux est de plus de 20 % le bois peut être fragilisé par la stagnation de l’eau. Elle s’installe et forcément elle abime les cellules du bois en les fracturant.

En choisissant une essence qui est capable de supporter des pluies battantes longues en stockant l’eau sans entrainer de croissance dimensionnelle, vous limitez ce risque. C’est le cas du pin sylvestre, du mélèze et de l’épicéa. En revanche, si vous vivez dans une région soumise à l’humidité, évitez le robinier et le chêne !

Si vous ne traitez pas votre abri de jardin, le bois va changer de couleur, mais sa qualité reste intacte.

Choisissez un bois traité par autoclave pour la fabrication de votre abri de jardin, il résiste ainsi plus facilement à l’humidité. Le principe est le suivant : le bois est mis sous vide d’air et un produit aqueux est alors ajouté à la place de l’air. Une fois sec, le degré d’humidité du matériau est de 18 %.

Quant à la construction, c’est également une étape importante. Il faut suivre le guide de montage avec attention et il faut surtout faire attention à différentes étapes comme : les points de rupture au niveau des ouvertures (fenêtre, portes), sur la toiture et sur la façade. Le bardage sera posé en respectant toutes les consignes.

Notre conseil : il est préférable d’installer son abri de jardin en bois sur des plots, l’air circule alors entre le plancher et le sol. Mettez un écran d’étanchéité sous la toiture.

Pour les autres constructions

Commencez par choisir le matériau le plus adapté au climat de votre région, le mieux est qu’il soit traité.

Vérifiez le terrain où vous placerez l’abri.

Les facteurs ayant une action sur l’humidité : l’ombrage et la proximité avec les eaux souterraines ou de surface.

Soyez vigilant sur l’évacuation de l’eau dans le sol, l’eau qui s’accumule pénètre à l’intérieur de l’abri à travers le revêtement de sol notamment.

Créez des installations de drainage pour éviter tous les problèmes dans l’avenir.

Les constructions récentes ont tendance à être étanches pour assurer une chaleur douce, cependant, la circulation ne se fait pas ou mal et de ce fait l’humidité et les moisissures s’installent plus facilement.

Nettoyez régulièrement les gouttières pour éviter l’accumulation d’eau.

Aérez régulièrement l’abri en ouvrant portes et fenêtres pour créer un courant d’air. Mettez des grilles d’aération pour le ventiler en permanence.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.