Les types de fondation pour les abris de jardin

Montage Abri Jardin
Doter votre abri de fondations, c’est lui assurer stabilité et durabilité. Il existe trois types de fondations : la dalle, les plots en béton et la plateforme en bois. Lequel choisir, et comment en mener à bien la réalisation ?

A chaque usage ses fondations

Même s'il est possible de monter votre abri à même le sol (si celui-ci est plan et bien drainé), il est préférable de le doter de fondations stables. La nature de celles-ci dépend de la surface de votre abri et de son usage :

  • Pour un abri de dimensions modestes, quatre plots en béton placés aux angles, ou une plateforme en bois suffisent.
  • Pour un abri de grandes dimensions, ou destiné à accueillir un véhicule, une dalle en béton est indispensable.

Pour les garages et les abris de grandes dimensions : la dalle en béton

Concevoir une dalle en béton pour votre abri, c’est bénéficier d’une stabilité à long terme. Il suffit de respecter quatre étapes :

L’excavation

Choisir une assise aussi plane que possible, puis délimiter la surface de la dalle souhaitée à l’aide de piquets reliés par une cordelette. La longueur et la largeur de la dalle correspondent à celles de l'abri, augmentées de 10 cm minimum.

Creuser tout le périmètre sur une profondeur de 8 à 15 cm selon l’importance du portage désiré.

Le coffrage et la mise à niveau

Créer un cadre en bois, afin que l’ouvrage soit parfaitement délimité, en utilisant des planches à coffrage.

Le sol doit être entièrement de niveau et stable. Pour ce faire, mettre en place un "hérisson", c’est-à-dire une couche de graviers, petits cailloux et autres gravats. Ce dispositif vous permettra d’améliorer le drainage de vos fondations et d’obtenir un soubassement résistant et parfaitement plat.

L’isolation

Une fois le hérisson posé, il est judicieux de prévoir l’étanchéité de votre abri. Un simple film plastique imputrescible, appliqué sur toute la surface, empêche les remontées d’humidité et infiltrations.

Le remplissage

Effectuer un premier remplissage, que vous étalerez à l’aide d’un râteau et de légers piétinements, pour tasser le hérisson et remplir tous les interstices.

Effectuer un second remplissage, que vous aplanirez cette fois-ci au moyen d’une règle métallique, en prenant appui sur les versants du coffrage (temps de séchage conseillé : 1 semaine).

Conseil : Pour une dalle d’une surface de plus de 5 m2, prévoir une armature, afin de consolider l’ouvrage en évitant les fissurations à terme. Pour ce faire, entre les deux coulées, disposez un treillis de fer à même la première couche. Lors de la solidification, celui-ci renforce la structure de l’ensemble.

Pour les abris de petites dimensions : les plots en béton

Pour les abris de petite taille (surface inférieure à 15 m2), de simples plots en béton peuvent être substitués à une chape complète. C'est une solution plus simple et plus économique, mais qui n'assure ni la planéité du sol de l'abri, ni l'isolation contre l'humidité.

La surface restreinte d’un plot dispense de ferrailler.

Comparables à une dalle en miniature, les plots en béton respectent le même schéma de construction, à l’exclusion de l’étape d’isolation et de l’étape préliminaire d’aménagement du chantier :

  • Circonscrire la zone des quatre plots carrés correspondant aux quatre coins de votre abri, avec une bombe de couleur, en prenant une arête de 50 à 60 cm selon l’importance du portage souhaité.
  • Puis creuser le quadrilatère sur une profondeur de 7 à 10 cm, effectuez le coffrage et la mise à niveau, ainsi que le remplissage, selon la même méthode que pour bâtir une dalle.

Une alternative au béton : la plateforme en bois

Cette solution, qui s'applique au même type d'abris que les plots béton, présente l’intérêt d'offrir une bonne isolation. De plus, vous pouvez facilement déplacer ou démonter votre abri, sans les contraintes de la construction en dur.

Pour construire une plateforme, vous devez concevoir un cadre fait de tasseaux (en bois traité pour un usage extérieur), disposés en trame serrée, sur lequel vous placerez votre plancher. Il vous faut pour cela :

  • Mettre à niveau l’emplacement réservé à la plateforme.
  • Recouvrir le terrain d’une bâche imputrescible (pour protéger vos tasseaux de l'humidité).
  • Assembler votre cadre en respectant la forme de votre abri et veiller à ce qu’il soit bien plan.
  • Renforcer votre cadre en ajoutant les tasseaux intérieurs à intervalles réguliers (30 à 40 cm).
  • Fixer votre plancher, d’une épaisseur d’au moins 1 cm.

Vos fondations sont prêtes. Vous n'avez plus qu'à y monter votre abri, puis à le fixer solidement à l'aide de vis spécifiques (à bois ou à béton). Vous voilà tranquille pour de longues années...

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.