Blog décoration et maison Ctendance

chauffage

Une prime de plusieurs milliers d’euros pour remplacer les chauffages au bois polluants

Découvrez les solutions que proposent certaines communes à leurs habitants afin de se débarrasser de leur cheminée pour une meilleure solution.

Amandin QG

Publié le

Une prime de plusieurs milliers d'euros pour remplacer les chauffages au bois polluants

Chauffer son appartement ou sa maison avec du bois est une solution qui n’est pas réellement économique, et qui plus est, pollue. Déjà, il n’est pas spécialement bon pour notre santé, mais il ne l’est pas non plus pour l’environnement. C’est encore pire lorsqu’il est humide ou mouillé, donc cela ajoute des conditions à respecter. Quoi qu’il en soit, le résultat reste le même. Certaines communes invitent même leurs habitants à le mettre de côté pour utiliser d’autres solutions, avec un soutien proposé sous la forme d’une aide financière, qui varie en fonction des villes. On vous explique tout. 

Pourquoi remplacer les chauffages au bois ? 

Cette solution pour chauffer son appartement ou sa maison n’est pas idéale, que ce soit pour l’environnement ou pour sa santé, comme nous le disions précédemment. Découvrez pourquoi. 

À lire Cuisine blanche et bois avec un îlot central : un must-have pour votre maison !

Une contribution à la pollution atmosphérique 

Pour commencer, le chauffage au bois représente un risque quant à la préservation de notre environnement. En effet, le feu émet du monoxyde de carbone, que l’on connaît tous car il s’agit d’un gaz rejeté par la plupart de nos actions, le CO₂. Mais, ce n’est pas le seul émis par cette combustion. On retrouve aussi des oxydes d’azote, des hydrocarbures polycycliques ainsi que des composés volatiles organiques. Ces rejets néfastes sont notamment dus à de mauvaises conditions de combustion, comme un bois humide ou mouillé, alors qu’il devrait être brûlé bien sec.

Toutefois, on ne jette pas la pierre aux amateurs de cheminées ou de poêles à bois. Ils restent moins polluants que les solutions avec des énergies fossiles, comme le fioul. Cela peut vous paraître étonnant, mais sachez déjà qu’une cheminée est plus nocive qu’un poêle à granulés, alors que la matière brûlée reste finalement la même. Cela s’explique par le fait que le poêle est un appareil fermé, qui limite les risques liés à la fumée

Un risque pour la santé 

Les fumées que nous avons citées, qui participent à la pollution de la planète, sont aussi nocives pour la santé des personnes les plus fragiles. Par exemple les enfants, les personnes âgées ou celles touchées par des problèmes respiratoires. Respirées sur le long terme, elles favorisent les bronchites, rhinites allergiques ainsi que l’asthme. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’utiliser ces solutions comme appoint et non comme chauffage principal. 

Quelles sont les solutions plus responsables pour l’environnement et économiques ? 

Maintenant que nous vous avons parlé du chauffage au bois et de ses méfaits, nous allons vous donner des alternatives pour une consommation plus responsable, que ce soit pour la planète, mais également pour vous. Tout d’abord, la première possibilité que nous vous proposons est le chauffage solaire. Alimenté uniquement par les rayons du soleil, il ne pollue presque pas et est entièrement renouvelable. En plus, elle ne nécessite aucun transport et la production de CO₂ est nulle en dehors de la fabrication des panneaux. 

Nous vous proposons sinon la pompe à chaleur, qui fonctionne notamment grâce à la nature, avec de l’air, de la chaleur ou de l’eau. Toutefois, n’installez pas une pompe à chaleur dans votre maison mal isolée c’est totalement inutile. Mais, si vous tenez absolument à profiter d’un chauffage au bois, vous pouvez installer un appareil ayant le label “Flamme Verte”. Créé au début des années 2000 avec l’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, il est exigeant en matière de polluants et de leurs émissions, et garantit en plus une efficacité énergétique.

À lire Quelle couleur de crédence pour une cuisine blanche et bois ?

Une prime de plusieurs milliers d’euros pour remplacer les chauffages au bois polluants

Pour remplacer votre solution polluante et peu économique, certaines villes sont prêtes à vous aider, et ont mis au point une nouvelle aide financière, nommée “Air Bois”. Ce coup de pouce très utile varie en fonction de différents paramètres, comme : 

  • Le matériel acheté par l’habitant
  • La ville 
  • Les revenus du bénéficiaire

D’autres critères peuvent être aussi demandés, comme une certaine durée de vie de l’appareil nocif avant de le changer. Par exemple, certaines communes demandent un appareil au bois servant depuis au moins 20 ans pour le remplacer. Concernant les prix des montants, ils vont de quelques dizaines, voire centaines à plus d’un millier d’euros, afin de permettre, même aux ménages les plus modestes, une meilleure solution. 

Parmi les villes ayant mis cette aide à disposition, on retrouve notamment : 

  • Lyon et sa métropole
  • Strasbourg et sa métropole 
  • La Communauté de Communes du Pays de l’Ozon (CCPO)

Mais, ce ne sont pas les seules. Renseignez-vous auprès de votre commune afin de connaître si vous pouvez bénéficier d’une aide. 

À lire Comment enterrer une piscine en bois ?

Le salaire de l’ouvrier entre par la porte et sort par la cheminée

  • Save

Partagez votre avis