Carrelage ou parquet : Choisir le bon revêtement

Carrelage Parquet Ctendance 1
En rénovation ou en construction, la question du revêtement de sol se pose inévitablement. La très vaste majorité des particuliers se retrouvent rapidement face au choix entre le carrelage et le parquet. S’il s’agit d’un dilemme tout à fait compréhensible, les deux sont d’excellents revêtements, ils disposent d’avantages et d’inconvénients qu’il convient de peser minutieusement.

La pose de votre sol doit être mûrement réfléchie et doit coller à vos attentes, car réitérer l’opération n’est pas une chose facile. Il faut donc faire mouche du premier coup.

La durabilité : Avantage au carrelage

Lorsque l’on installe un revêtement de sol, on s’efforce généralement de choisir un produit de qualité, car une rénovation de sol engage des travaux longs, lourds et fastidieux. Le but de l’opération étant de poser un revêtement très solide, facile à entretenir et intemporel.

Face à ces critères, le carrelage prend l’avantage sur le parquet. Les carreaux modernes en grès cérame ont une durée de vie de plusieurs décennies, peut-être même plus de 100 ans, si aucune agression régulière n’intervient. Leur surface particulièrement dure et lisse garantie d’autre part un nettoyage simple, rapide et très efficace.

Pour ne rien gâcher, le carrelage, s’il est correctement posé, reste étanche à l’eau très longtemps. Le parquet ne peut pas proposer les mêmes performances, il craint les agressions, ne peut pas être nettoyé n’importe comment et ne résiste pas aussi bien à l’eau (certains modèles haut de gamme, ou conçus spécialement pour la salle de bain sont tout de même performants).

Si la durabilité et la facilité d’entretien sont vos critères prioritaires, alors le carrelage vous satisfera bien mieux que le parquet.

Le coût : Des tarifs sensiblement similaires

Le carrelage et le parquet ont des coûts d’achat très variés, il peut s’agir de tarifs relativement bas, pour de l’entrée de gamme, ou très élevé, pour du haut de gamme. Si le coût d’achat est votre critère principal, sachez que dans l’absolu le parquet stratifié reste le produit le moins cher. Toutefois, si vous désirez monter en gamme, les différences s’effacent rapidement, sauf dans les matériaux de luxe.

Carrelage Parquet Ctendance 2
© istock

Il faut également considérer la mise en œuvre, qui peut représenter un budget important. Là encore les tarifs des professionnels sont sensiblement similaires, avec un avantage pour le stratifié, qui ne demande aucun collage.

Le coût de pose d’un carrelage va en moyenne de 35€ à 80€/m² tandis que celui d’un parquet varie de 20€ à 150€/m². Puisque les coûts d’ensemble sont donc très proches, nous vous conseillons d’opter pour un critère différent afin de faire votre choix.

L’esthétique : L’avantage au parquet

Si l’on assiste à un retour du carrelage vintage, de type carreau de ciment, il n’en reste pas moins que le parquet demeure le produit le plus noble et le plus esthétique pour vos sols.

L’aspect naturel du parquet est désormais proposé en une multitude de variantes qui s’adaptent à de nombreux styles d’intérieurs.

D’autre part, le confort du parquet reste très supérieur à celui du carrelage. La chaleur du bois et sa flexibilité ne peuvent absolument pas être imitées par le grès cérame qui compose actuellement la majorité des carreaux.

Si vous désirez privilégier l’esthétique et le confort (même pieds nus), alors le parquet est le revêtement de sol qui vous satisfera le mieux.

À lire aussi : Parquet de salle de bain : idées et inspirations

L’entretien : Le carrelage gagne

L’entretien est un critère important, car il interviendra tout le temps et permettra d’assurer la bonne durabilité du matériau.

Le nettoyage est un entretien régulier qui peut être très agressif selon les pièces de la maison. Dans une cuisine ou une salle de bain, on aura tendance à nettoyer le sol fréquemment à l’aide de détergents puissants (alors que l'on vous rappelle que le vinaigre blanc suffit !). Ici, le carrelage dispose d’un avantage énorme, car il supporte tous les détergents et résiste à l’eau. Pour ne rien gâcher, il est complètement étanche et peut supporter un nettoyage à grande eau.

Le parquet ne résiste pas aussi bien à ce genre de traitement et devrait être nettoyé à l’aide de produits spécialisés, souvent plus onéreux et fastidieux à utiliser.

L’entretien technique donne également avantage au carrelage qui n’en a tout simplement pas besoin. Au bout de plusieurs décennies, il faudra peut-être rénover les joints (ou poser un carrelage sans joint), mais si la pose a disposé d’une attention professionnelle, aucune réparation ne devrait être nécessaire.

Là encore, le parquet nécessite plus d’attention. Selon la finition, il faut huiler, cirer ou vitrifier le parquet à intervalles réguliers. De surcroît, le parquet s’abîme inévitablement et au bout d’un certain temps, on doit le poncer et réaliser de nouvelles finitions.

Avantage indéniable pour le carrelage en ce qui concerne le nettoyage et l’entretien, un point fort qui saura peut-être vous convaincre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.