Les aides financières pour rénover sa salle de bain

Rénover Salle De Bain
La salle de bain est un espace qui fait l’objet aujourd’hui d’une décoration soignée. Il faut dire qu’elle est utilisée quotidiennement et réservée à l’hygiène. De ce fait, nous avons tous envie d’une salle de bain propre et nette et bien souvent une bonne rénovation s’impose ! Rafraichir les pièces d’eau est souvent assez onéreux. Vous pouvez cependant bénéficier d’aides financières pour entreprendre les travaux indispensables. Faisons le tour des possibilités auxquelles vous pouvez prétendre !

Les aides financières dans le cadre de la rénovation énergétique

L’état a misé sur la transition énergétique pour améliorer l’état de notre planète et des logements énergivores qui participent très largement au réchauffement climatique, notamment. Pour que nous poursuivions nos efforts en vue d’un habitat plus raisonnable et plus vert, le gouvernement essaye d’encourager les actions que nous mettons en œuvre.

D’autres organismes ont alors suivi le même chemin en proposant leurs propres subventions. Il est désormais possible de s’engager sur le chemin de la rénovation énergétique sans forcément dépenser des sommes considérables. Ces aides viennent s’ajouter aux économies que vous faites par la suite en matière de consommation d’énergie. Améliorer les performances écologiques et énergétiques est alors possible et plus accessible.

Consultez les différents organismes susceptibles de vous aider pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre et dans quelles conditions.

À lire aussi : Les travaux de rénovation énergétique sont-ils rentables ?

Ma Prime Renov’

Si vous souhaitez remplacer votre appareil de chauffage, vous pouvez bénéficier de cette aide.

Vous pouvez par exemple avoir droit à 100 euros pour le remplacement d’un chauffe-eau, de l’isolation thermique au sein des murs ou d’un radiateur. Bien entendu, cette prime est cumulable avec d’autres. Vous pouvez aussi profiter de cette prime dans le cadre d’une fenêtre par une ouverture plus performante au niveau énergétique. Cette aide financière s’adresse aux personnes ayant des revenus modestes, le montant peut varier en fonction de la situation du demandeur.

La TVA à taux réduit pour la transition énergétique

Un abattement sur la TVA qui la ramène à un taux de 5.5 %  s’applique à tout le monde que vous soyez propriétaire ou locataire ou encore logé à titre gratuit. Cette baisse permet de réduire le coût d’achat lié aux matériaux nécessaires. Il faut alors en faire la demande pour y avoir droit.

Elle est tout de même conditionnée à certaines conditions :

  • Elle s’applique aux logements terminés depuis plus de deux ans.
  • Il faut pour ouvrir ce droit, faire appel à des professionnels qui possèdent la certification RGE.

Dans une pièce comme la salle de bain, les travaux peuvent concerner le chauffe-eau thermodynamique en remplacement de l’ancien, l’isolation de l’espace ou l’amélioration du système de ventilation.

À lire également : Rénovation : ce qu'il faut savoir sur la TVA à taux réduit 5,5 % et 10 %

Les primes appelées primes « coup de pouce »

En 2019, l’apparition des certificats d’économies d’énergie a favorisé ces primes. L’objectif est d’encourager les ménages à prendre part à la protection de l’environnement, en réduisant leur impact énergétique. Ils sortent ainsi des énergies fossiles et polluantes pour se tourner vers des énergies renouvelables plus respectueuses, plus vertes et renouvelables. L’aide concerne le chauffage et l’isolation. Toute personne peut en bénéficier, mais le calcul de son montant dépend de ses revenus. Elle permet aux ménages de faire baisser leurs factures énergétiques tout en disposant d’un confort accru. Tout le monde est éligible, mais le montant dépend des revenus.

À lire également : La prime Coup de Pouce Isolation

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ est une aide accordée à tous les bailleurs occupants ou propriétaires qui veulent améliorer les performances énergétiques de leur salle de bain. Il faut que votre habitation soit achevée depuis deux ans au moins. Un prêt allant jusqu’à 30 000 euros peut vous être accordé, remboursable sur dix ans. Le montant est calculé en fonction de vos revenus.

Les subventions de l’agence nationale de l’habitat ou Anah

L’Anah accorde une prime, appelée la prime Habiter Mieux. Elle peut financer jusqu’à 50 % du montant total de vos travaux hors taxe. Elle vous est accordée seulement si, à la fin du chantier, votre consommation énergétique affiche une baisse d’au moins 25 %.

Pour y prétendre, il faut :

  • Être propriétaire.
  • Habiter un bâtiment datant de plus de 15 ans.
  • Faire partie des foyers à revenus modestes ou très modestes.
  • Le montant des travaux doit représenter au minimum 1 500 euros.

Elle est destinée à la rénovation des ouvertures, de l’isolation et des installations de chauffage.

Les aides financières des collectivités locales

Renseignez-vous auprès de votre mairie, du département et autres associations pour connaitre les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Elles vous sont accordées pour les travaux de rénovation énergétique, y compris concernant votre salle de bain. Elles varient selon les collectivités dans leurs conditions d’attribution et leurs montants.

Rénover Salle De Bains Travaux
© istock

Les aides à destination de l’amélioration de l’accessibilité

La salle de bain doit être repensée pour apporter plus de confort et de facilité, en cas de handicap plus ou moins important. Mais rassurez-vous, des aides ont été prévues dans ces situations précises et elles sont assez nombreuses :

Les aides d’action logement :

Action logement est un organisme qui engage des actions destinées à lutter contre la précarité énergétique, mais également quand vous avez besoin d’aménager votre habitat et la salle de bain en particulier pour accueillir une personne à mobilité réduite ou vieillissante.

L’aide s’adresse aux personnes à revenus modestes et ayant plus de 70 ans. Elle peut aller jusqu’à 5 000 euros et elle est valable pour :

  • L’installation d’un receveur antidérapant et extra-plat ;
  • La construction d’une douche à l’italienne ;
  • La pose de barres d’appui ;
  • L’adaptation d’un lavabo à la mobilité réduite ;
  • Le rehaussement des WC.

Le crédit d’impôt :

Le crédit d’impôt est plus connu dans le cadre de la rénovation énergétique, mais il existe également pour l’accessibilité. Il peut être utilisé pour la pose d’un revêtement de sol antidérapant, la pose d’un siège de douche, l’installation d’un receveur ultra-plat, la surélévation des WC, l’intégration d’un lavabo à hauteur réglable.

Les conditions sont les suivantes :

Avoir une pension d’invalidité à 40 %, avoir accès à l’allocation personnalisée d’autonomie. Le montant maximal de l’aide est de 5 000 euros pour une personne seule et 10 000 euros pour un couple.

La prestation de compensation au handicap :

Elle est proposée par les départements pour adapter votre salle de bain à votre situation. Elle est soumise à des conditions d’âge, de ressources, d’autonomie, et il faut qu’elle concerne votre résidence principale.

Les caisses de retraite :

Certaines caisses de retraite proposent une aide financière pour l’aménagement de la salle de bain dans le cadre des travaux suivants : pose d’un revêtement antidérapant, remplacement de la baignoire par une douche ou installation des équipements de sécurité.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.