Quelles sont les 20 plantes facilement inflammables qu’il ne faut pas planter dans son jardin ? On vous dit tout !

Afficher Masquer le sommaire

Les plantes prennent aussi le feu ! Bien que toute sorte de végétation soit inflammable en général, certaines espèces de plantes le sont particulièrement et sont même à proscrire si vous souhaitez en installer dans votre jardin. Découvrez lesquelles dans cet article.

Les caractéristiques des plantes facilement inflammables

Il faut rappeler que l’ensemble des plantes peuvent s’enflammer, surtout quand elles ne sont pas taillées régulièrement. Entretenir régulièrement les plantations permet de limiter les risques d’inflammation. Cependant, des espèces de plantes ont plus de risques de développer des incendies, même si elles sont arrosées et entretenues régulièrement. 

Ces plantes réunissent des caractéristiques communes, propices à des inflammations :

  • Elles ont des feuilles sèches, mortes ou en forme de brindille ainsi qu’un feuillage dur et sec
  • Des feuilles prenant la forme d’aiguilles ou de feuilles très fines
  • Un feuillage très dense
  • Une écorce rugueuse
  • Des végétaux contenant beaucoup de résine ou d’huile
  • Une grande quantité de feuilles mortes ou d’aiguilles sèches en dessous de la plante

Les plantes les plus inflammables à ne pas planter dans son jardin

Voici une liste de végétaux particulièrement inflammables : elle a été conçue par des organisations botaniques européennes et des agences spécialisées dans les incendies.

Le cyprès

Les cyprès (également les cyprès d’Arizona, d’Italie, de Leyland ainsi que le técate) sont des plantes avec des feuilles persistantes utilisées comme brise-vent ou une haie. Cette plante peut s’enflammer assez facilement.

Le pin

Sa sensibilité aux incendies peut varier en fonction des espèces. Il s’agit d’un feuillage qui possède de petites aiguilles. L’écorce résineuse est particulièrement réceptive aux incendies. 

Le thuya

Bien qu’il s’agisse d’une plante très appréciée dans les jardins, elle possède néanmoins des risques de propagation d’incendies.

L’acacia

Contenant des huiles et de la résine, les feuilles de certains types d’acacias augmentent le risque d’incendies.

Le romarin

Bien que le romarin soit un arbuste aromatique qui est assez résistant à la sécheresse, il contient tout de même des huiles particulièrement inflammables.

A lire aussi  Désherbant : cette méthode magique pour lutter contre les mauvaises herbes, zoom sur le purin d'angélique

Les palmiers

Les feuilles des palmiers qui s’enflamment d’abord, pour ensuite se détacher facilement pour se retrouver au sol et propager le feu. Les braises sont aussi susceptibles d’atteindre leur tronc sans grande difficulté. Des espèces de palmiers sont particulièrement dangereuses, surtout si elles n’ont pas été taillées.

C’est notamment le cas du palmier méditerranéen, des îles Canaries, du palmier dattier, du Sénégal, le pygmée, le mexicain et le moulin à vent.

Les bambous

En raison de leurs hautes tiges sèches et de leur rapprochement, les bambous ont de hauts risques de propagation d’incendies.

Le genêt à balais

Il s’agit d’une plante vivace particulièrement inflammable en raison de sa haute teneur en huile.

Le lierre rampant des Canaries

Autrement nommée Hedera canariensis, cette plante connait une croissance assez rapide et augmentant le risque d’incendies.

Le cèdre rouge de l’Est

Il s’agit d’un conifère étant hautement inflammable.

Le douglas taxifolié 

Le douglas taxifolié est un sapin possédant des aiguilles et une écorce résineuse étant particulièrement sensibles aux feux.

L’eucalyptus

L’eucalyptus possède des feuilles produisant des huiles particulièrement combustibles.

Le chèvrefeuille japonais

Plante ornementale ombragée qui se retrouve assez souvent plantée proche des habitations, elle est très inflammable.

L’herbe argentée japonaise

Autrement nommée Eulalia ou encore l’herbe de jeune fille, il s’agit d’une graminée ornementale avec une taille qui varie. Ses touffes peuvent s’enflammer assez rapidement.

L’herbe de la pampa

Bien que cette graminée soit très appréciée pour ses panaches en plumes, ils peuvent néanmoins facilement être touchés par le feu et le propager dans le jardin. 

Le genévrier

Ce conifère, bien que résistant à la sécheresse, peut contenir des résines très inflammables selon les variétés.

Le buisson ardent

Aussi connu sous le nom de Dictamnus albus, il y a des huiles dans les graines de ses fleurs, ce qui explique sa rapidité à prendre feu.

Les plantes Melaleuca

Les feuilles et l’écorce de cette plante à fleurs possède des huiles inflammables.

Les plantes manzanita

Il s’agit de petits arbustes avec un feuillage persistant. Ces plantes peuvent particulièrement devenir denses. Néanmoins, quand elles forment du bois sec, il y a un risque élevé d’incendie.

Le Toyon 

Également nommé Houx de Californie, le feuillage du Toyon rend cet arbuste inflammable.

Partagez votre avis