Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Ne ratez pas le bouturage de ces plantes en hiver pour un jardin éblouissant au printemps !

Multiplier vos plantes pour embellir votre jardin sans passer par des semis est une bonne initiative, mais comment bien le réaliser ?

Dorine Alanoix

Publié le

Ne ratez pas le bouturage de ces plantes en hiver pour un jardin éblouissant au printemps !

Vous souhaitez bouturer vos plantes sans faux pas cet hiver, mais vous n’êtes pas sûr de la méthode à suivre ? Voici quelques plantes qui s’apprêtent pour cet exercice en plus d’être simples à entretenir.

Quels sont les avantages du bouturage en hiver ?

L’hiver est synonyme de reprise de vos plantes, car de nombreuses conditions favorables sont réunies, notamment la réduction des contraintes liées à l’entretien, comme l’arrosage.

À lire Conserver des cendres de cheminée pour entretenir votre jardin : techniques et conseils !

Les conditions météo limitent les dessèchements des racines qui peuvent ainsi se développer en douceur.

Pour un jardinier, il y a peu de choses à faire dans le jardin en hiver. Cela lui laisse ainsi assez de temps pour s’occuper des boutures.

Ainsi, le bouturage permet de gagner du temps en évitant le semis, particulièrement pour les plantes qui ont une croissance lente.

D’ailleurs, certaines espèces nécessitent le bouturage, car elles ne produisent pas de graines.

À lire Serres d’hivernage : comment choisir la mieux adaptée à vos cultures et à votre espace ?

Optimisez donc les rameaux de vos tailles pour vos futures boutures. Bien que le gel puisse être synonyme d’une longue reprise, cette dernière sera hâtive dès que les températures sont plus douces.

Quelles plantes bouturer en hiver ?

Que vous les cultiviez en pleine terre ou en intérieur, certaines plantes sont beaucoup plus faciles à bouturer que d’autres. Voici quelques plantes que vous pouvez multiplier sans effort.

Chèvrefeuille

Choisissez un rameau de 20 cm juste au-dessus d’un œil et coupez-le en biseau.

Ensuite, retirez les feuilles et préparez un terreau spécial bouturage où vous apposez votre bouture.

À lire Saint-Valentin : 5 plantes à offrir à votre partenaire !

Arrosez délicatement et déposez votre pot à l’ombre et à l’abri des vents froids (cette plante est capable de supporter l’hiver à l’extérieur).

Lorsque le printemps arrive, vous pouvez repiquer votre plant en veillant à ce que le sol reste humide.

Le chèvrefeuille d’hiver
  • Save

Le laurier rose

Sélectionnez une pousse latérale et coupez-la comme pour le chèvrefeuille. Retirez ensuite les feuilles en bas de la tige et celles qui restent à moitié, comme pour l’hortensia.

À lire Tailler vos artichauts en hiver ? Conseils pour booster leur résistance et productivité

Munissez-vous d’un couteau stérile et divisez la base de la tige pour encourager la formation des racines.

Trempez votre bouture pendant plusieurs jours jusqu’à ce que des racines se forment en veillant à changer l’eau une à deux fois par semaine.

Une fois que les racines sont bien formées, mettez votre plante en pot délicatement en incluant un peu de terreau spécial bouturage.

Le laurier rose
  • Save
Getty Images

Le pothos

C’est une plante qui est très facile à multiplier. Il suffit de choisir une tige vigoureuse et de la couper à 10 cm d’un nœud.

À lire Voici ce qu’il faut tailler absolument dans votre jardin en février !

Gardez quelques feuilles en haut et faites tremper la base dans une hormone de bouturage, puis plantez la tige dans un pot préalablement rempli de terreau.

Il ne vous reste plus qu’à arroser et envelopper dans un sac plastique pour maintenir un certain seuil d’humidité.

Hortensia

Pour une multiplication d’hortensia en janvier, il faut couper une tige de bois sec et sans feuille que vous étêtez par la suite.

Plantez-la dans un pot rempli d’un mélange à parts égales de terre de bruyère et de sable. Pour finir, arrosez et maintenez votre pot sous un châssis froid.

Hortensia blanc
  • Save
Getty Images

Le Piléa

Prenez des pointes en développement, puis remplissez un pot de terreau humide pour y enfoncer deux ou trois boutures.

Mettez votre bouture dans un sac plastique pour lui garantir l’humidité nécessaire à son enracinement.

Quelques mois plus tard, vous pourrez planter vos Piléas dans des terreaux de plantes d’intérieur pour les cultiver comme un sujet adulte.

  • Save

Partagez votre avis