Ctendance

Jardin

Plantes carnivores : Voici pourquoi il faut absolument en planter dans votre jardin

Dorine Alanoix

Publié le

Plantes carnivores : Voici pourquoi il faut absolument en planter dans votre jardin

Les plantes carnivores intriguent et fascinent. Bien qu’il s’agisse de plantes méconnues, recourir à leur plantation peut présenter de nombreux avantages. Voici pourquoi il faut absolument en planter dans votre jardin. 

La plantation des plantes carnivores

Les plantes carnivores sont majoritairement des plantes d’intérieur, bien que des variétés puissent être plantées en extérieur comme la Dionée ou encore la plante Sarracenia. À l’extérieur, elles sont installées à l’abri du vent mais bien exposées au soleil. Il faut les installer dans de la tourbe avec une petite quantité de sable. Vous pouvez recourir à un lit de billes d’argile au fond du pot avant leur plantation.

Il faudra constamment maintenir le substrat pour qu’il soit humide en continu afin de rappeler aux plantes carnivores leur sol d’origine. Il faut prévoir des pots de minimum 20 cm de hauteur, ce même pour les petites plantes. Il est possible de les installer par 3 ou 4 dans un grand pot. Il faut les installer dans une pièce chaude et humide et éviter les atmosphères trop sèches, pouvant notamment être renforcées par un chauffage au sol par exemple. 

Les variétés de plantes carnivores à planter

Il existe différentes variétés de plantes carnivores que vous pouvez planter. 

Les népenthès

Vous pouvez opter pour des népenthès. Celles-ci possèdent des entonnoirs au bout de leurs feuilles qui permettent de recueillir des insectes se nourrissant de la plante. Elles ont des pièges contenant un liquide dans lequel l’insecte va se noyer. Par ailleurs, les népenthès forment des lianes pouvant atteindre 15 m de long (dans la nature). Cette variété de plante carnivore apprécie particulièrement l’humidité et le soleil comme la plupart de ces plantes. Il lui faudra une pièce humide ou une véranda pour se développer et la nourrir avec un engrais spécialement conçu pour les orchidées.

La drosera 

La drosera est une espèce de plante carnivore haute d’environ 10 cm originaire d’Australie. Elle développe de longues tiges qui ressemblent à des tentacules sur lesquels les insectes restent collés. Il faut la mettre dans un pot rempli de sable et de tourbe et l’installer dans un coin humide et chaud de votre habitation.

La dionaea

Autrement nommée “plante tue-mouche”, la dionaea (dionée) n’est pas très grande (elle fait en général 10 cm) et se trouve dans la nature dans des zones humides, notamment aux États-Unis. Cette espèce peut emprisonner des insectes et des mouches avec ses feuilles en forme de mâchoires. Néanmoins, la dionaea nécessite un rempotage tous les printemps dans un mélange avec du sable et de la tourbe blonde. Par ailleurs, elle perd ses feuilles en hiver et son arrosage nécessite de l’attention. Il ne faut pas donner de l’engrais à cette espèce.

En général, l’engrais est l’ennemi des plantes carnivores. Toutes les variétés de plantes ne supportent pas l’apport d’engrais et l’excès d’eau. Il est recommandé d’immerger assez rapidement les plantes et de les laisser s’égoutter pour enlever l’eau stagnante ensuite.

Pourquoi planter des plantes carnivores dans votre jardin ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, planter des plantes carnivores dans votre jardin a de nombreux avantages !

Les plantes carnivores sont des pièges actifs

Les plantes carnivores sont considérées comme des pièges actifs, car certaines espèces de plantes bougent. Il leur suffit de faire un mouvement pour attraper leur proie. C’est notamment le cas des pièges à mâchoires par exemple avec la Dionaea (autrement nommée gobe-mouche), de la Drosera avec ses pièges gluants ayant des poils glanduleux qui serrent la proie, ou encore de l’Utricularia (plante aquatique) qui aspirent la proie avec des pièges à harpons.

Ces plantes sont également des pièges passifs

Certaines plantes carnivores servent aussi de pièges passifs en attirant la proie et en la capturant sans effectuer de mouvement. C’est notamment le cas des Catopsis, où la proie va venir de noyer dans son cœur. Il existe d’autres espèces de plantes passives, comme la Pinguicula, avec ses feuilles secrètant du mucilage attractif pour les insectes. Les petits mammifères, insectes et oiseaux viennent se faire capturer de leur propre initiative dans les grandes urnes de ces plantes. 

Il y a également les Genlisea qui possèdent des longs filaments (il s’agit de pièges à nasses) permettant d’aspirer les protozoaires.

Partagez votre avis