Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Quand préparer son jardin pour le printemps ? Voici nos 6 astuces !

Vous êtes fatigués par le rendu esthétique de la cour de votre maison ? Aimeriez-vous donner un élan à vos plantations ?

Dorine Alanoix

Publié le

Quand préparer son jardin pour le printemps ? Voici nos 6 astuces !

L’hiver ne laisse jamais un jardin intact sans ménagement après une longue période, même passer dans des températures qui oscillaient autour des 0° C. Vous pouvez au retour des prévisions météorologiques plus douces commencer à vous préparer à remettre votre jardin en ordre.

Respecter le calendrier

Le printemps est connu comme la période la plus propice à la floraison et à la prolifération des graines des végétaux. Néanmoins, n’attendez pas que la saison soit officiellement entamée pour se mettre à nettoyer les dégâts causés pas les mauvais jours d’automne et par le froid de l’hiver. 

À lire Potager en février : ces 3 légumes à planter maintenant pour une récolte abondante !

D’ailleurs, on parle souvent du nettoyage de printemps pour décrire cette action de tri et nettoyage de nos intérieurs au retour des beaux jours. Ce nettoyage ne s’applique pas à l’intérieur. On peut mettre en état son extérieur aussi ! “Nettoyez votre potager” renvoie à tirer les mauvaises herbes, arracher les plants morts, ramasser les feuilles brunes… Il faut vous débarrasser du vieux pour favoriser l’expansion du neuf.

Les mois de mars, avril, mai et juin sont les moins les plus importants de l’année pour faire table rase de l’hiver et accueillir en bonne et due forme le printemps. Vous pouvez mettre en place un calendrier pour noter les dates dont vous devez vous souvenir.

Prévoir les outils adaptés

Ainsi, vous ne pouvez pas vous apprêter à nettoyer votre jardin si vous n’avez pas tous les outils à votre disposition. Rendez-vous dans votre abri de jardin ou garage pour vérifier que l’outillage ne vous manque pas : outils pour tailler, balais, sécateur en tête, gants pour arracher les mauvaises herbes, bêche, binette et bien d’autres.  

Débarrasser les arbustes des branches mortes

Alors, vous avez de petits arbres ou des plantes à tiges qui ne sont pas encore en fleurs, mais vous constatez que ces plantations ont des feuilles séchées. Coupez les branchages flétris à l’aide d’un sécateur ou d’une pince à tête. Le végétal ne sera pas encombré par cette partie au moment de la repousse.

À lire Tailler vos artichauts en hiver ? Conseils pour booster leur résistance et productivité

Préparer le sol

Il est inutile de prévoir des pousses si votre terrain n’est pas en état de les recevoir. Vous allez ainsi désherber et nettoyer le sol pour le rendre optimal à l’accueil de graines ou de plantations. Les mauvaises herbes arrachées, la terre se reposera et pourra se régénérer à l’instar de puiser dans ces nutriments pour nourrir inutilement des plantes dépéries.

Le désherbage doit être effectué minutieusement pour veiller à retirer toute la racine. Couvrez par la suite la parcelle avec des cartons ou un film plastique pour garder et empêcher les mauvaises herbes de reprendre du terrain. Avant de semer, il est recommandé de passer un coup de râteau. Cela affinera le sol pour optimiser la prise des semences.

Fertilisez également le sol à l’aide de compost réalisé maison ou d’autres engrais naturels.

Tailler les arbres fruitiers

Vos arbres fruitiers doivent être élagués pour favoriser un meilleur rendement au printemps et à l’été. Cela optimisera la pousse de nouvelles branches, sa floraison et son grossissement. Il y a par ailleurs des plantes qu’il faut absolument tailler avant que l’été ne soit terminé.

À lire Préparation du potager en février : les étapes essentielles à suivre pour une récolte abondante ! 

Prévoir des semis et graines pour le potager

Il est normal que vous n’y pensiez pas automatiquement lorsque vous vous mettez à rendre votre terrain plus net. Soit-il que le froid ne doit pas être un frein au fait de commencer à tenir des plantations pour votre potager. Pour cela, vous avez le choix entre deux options :

  • Semer dans la maison
  • Semer dans le potager

Si vous avez choisi des légumes qui ont besoin d’une longue période au chaud pour germer tels que l’aubergine, la tomate, le poivron, ou le piment, vous n’allez pas les mettre en extérieur immédiatement et préfèrerez les semer dans la maison. Le début du printemps est la dernière limite. Cela se résume soit à semer vos graines en terrine dans un substrat spécial semis, soit à repiquer dans des godets individuels vos pieds dès qu’ils ont atteint les 8 à 10 cm.

Sinon, si les plantations sont sans restrictions particulières à respecter, vous pouvez également commencer à déposer les semis au potager en pleine terre. Appliquez-vous à semer en lignes plutôt qu’à la volée. Cela vous fera gagner du temps lors du prochain désherbage.

Arrosez copieusement lors du semis et du repiquage. Les autres tâches de l’entretien de vos plantations seront en majeure partie de l’arrosage, du binage et du désherbage.

À lire Les légumineuses au potager ? La solution méconnue pour booster la fertilité de votre sol !

Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part

  • Save

Partagez votre avis