Ctendance

Piscine

Comment garder une eau de piscine toujours propre ?

L'équipe de Ctendance

Publié le

Mis à jour le

Lu 18

Eau De Piscine Propre

Une piscine avec une eau cristalline fait envie à tout propriétaire de cet équipement. Nager et se détendre dans une eau transparente et propre est un véritable plaisir. Il faut vous équiper et mettre un peu d’énergie pour que l’eau dure longtemps et soit belle à regarder et agréable. Voici quelques conseils pratiques pour parvenir à un résultat durable !

Côté équipement : un robot de ménage, des épuisettes, testeur de pH et d’alcalinité, chlore ou sel… sont nécessaires pour entretenir correctement une piscine. Vous allez trouver ici une liste des problèmes que vous pouvez rencontrer et les solutions à apporter.

Les astuces d’entretien de votre piscine

Bien entendu, en entretenant l’eau de votre piscine, vous réalisez des économies puisque vous ne la changez pas régulièrement. De plus, c‘est un geste pour la planète. Mais ce ne sont pas les seules raisons qui vous poussent à garder une eau propre. En effet, l’hygiène est également une donnée très importante dans ce domaine. L’eau de votre piscine se charge facilement et rapidement en bactéries et en virus, si elle est peu ou mal entretenue.

Tout d’abord le premier geste est de faire attention à son pH. Une eau de piscine doit présenter un pH entre 7.2 et 7.4 pour être parfaitement saine. Elle peut vite devenir agressive pour la peau et les yeux.

Pour obtenir le bon pH, vous avez besoin d’un matériel de mesure. Il faut également penser aux produits de traitements pour éviter les agents pathogènes et les bactéries qui se développent généralement rapidement.

Vous avez besoin de divers produits :

Les pastilles de chlore pour stériliser l’eau : celles-ci sont utilisées pour se débarrasser des impuretés organiques et des bactéries. Le chlore est d’une efficacité redoutable si le pH de l’eau est compris entre 7 et 7.4. Seul bémol : il a tendance, en se dégradant, à dégager une odeur peu agréable.

Le brome : c’est un désinfectant naturel et inodore qui élimine les champignons, les bactéries et les virus et son action est durable même si le pH de l’eau est élevé.

L’oxygène actif : c’est un désinfectant qui ne présente aucun risque pour le corps humain. Il a une action préventive contre les algues et il clarifie l’eau. Le seul inconvénient : il convient à des quantités d’eau assez faibles, de 50 à 60 m3.

Un anticalcaire : celui-ci vient au secours des eaux troubles et blanches.

Pour avoir une certaine tranquillité d’esprit, le mieux est d’opter pour un désinfectant multifonction en galet. Il se diffuse lentement, entre deux semaines et 2 mois. Il possède des agents algicides, clarifiant et bactéricides. Les diffuseurs flottants sont également pratiques, ils agissent de 1 à 3 mois.

A lire aussi  La piscine gonflable : les différents modèles

Si votre eau reste plus propre très longtemps, vous n’avez pas besoin de la renouveler et vous en profiter sans problème. C’est meilleur pour l’environnement et pour votre porte-monnaie.

Si en revanche, vous ne voulez pas utiliser de produits chimiques comme le chlore, par exemple, il faut alors penser à la phytoépuration. Mais attention ! ce n’est pas une solution adaptée à tous les projets de piscine.

À lire également : L’importance du pH de l’eau d’une piscine

À chaque problème, sa solution

Une mauvaise odeur vient de la piscine :

Si dès que vous mettez un pied dans la piscine, vous sentez une odeur désagréable s’en dégager, comme une senteur d’œuf pourri : c’est certainement dû à un excès d’éléments nitrogènes ou de chloramines. C’est un phénomène qui se produit souvent quand vous venez de réajuster le niveau.

En plus de l’odeur qui est bien sûr très gênante, l’eau peut alors être très corrosive et détériorer le système de filtration et le revêtement de votre piscine.

Comment procéder ?

Il faut dans ce cas réaliser une chloration choc avec un  produit spécialement destiné à cet usage. L’odeur disparait alors tout de suite.

Votre peau présente des irritations après la baignade :

Si après avoir profité de la piscine, votre peau présente des irritations importantes, c’est que les résidus organiques sont présents en grand nombre ou que le pH n’est pas correct. Le chlore et le sel peuvent tirailler la peau, mais une eau saine ne provoque pas d’irritations. Il est grand temps alors d’assainir l’eau.

Comment procéder ?

Testez le pH de l’eau et ajustez-le si nécessaire avec un produit pH+ ou pH- si nécessaire. Certains produits vous permettent également de rééquilibrer l’alcalinité de l’eau.

Faites un  long lavage du filtre pour renouveler l’eau.

Réalisez une chloration choc avec le produit adapté.

L’eau de votre piscine est très calcaire :

Vous le savez facilement, car la consommation de chlore est très importante. De plus, après la baignade, votre peau est sèche et un dépôt grisâtre apparait sur le revêtement et les équipements s’entartrent. D’ailleurs le filtre doit être nettoyé une à deux fois par an pour fonctionner correctement.

Comment procéder ?

A lire aussi  L’abri de piscine en acier : caractéristiques et prix

Videz l’eau se trouvant dans le filtre. Fermez le bouchon de purge, introduisez alors un produit nettoyant mélangé à de l’eau. Laissez le produit agir, attendez 8 heures, fermez l’ouverture du filtre, faites un lavage du filtre. L’eau de rinçage ira directement dans les égouts.

Si les parois sont entartrées : il faut vider l’eau pour mettre à jour les taches, si elles sont en surface. Ensuite, nettoyez avec un détartrant. Remplissez le bassin et ajustez le pH.

Si la tache est plus profonde : vous devez vider le bassin.

Votre eau est trouble et verte :

Les parois sont glissantes et gluantes, l’eau est verte… les algues se sont développées.

Il faut analyser et ajuster le pH, ensuite effectuez une chloration choc en ajoutant un algicide concentré. Une fois que 24 heures se sont écoulées, brossez les parois pour ôter les algues mortes. Attendez qu’elle se dépose au fond du bassin et aspirez les résidus à l’égout. Remettez alors votre système de filtration en marche.

Eau Piscine Verte Algues
© istock

À lire aussi : Comment rattraper une eau de piscine verte ?

L’eau est trouble et blanchâtre :

Si l’eau semble trouble, les causes peuvent être diverses : durée de filtration inadaptée, mauvaise filtration, excès de résidus organiques, pH et alcalinité élevés.

Après analyse, ajustez le pH si nécessaire, mettez un algicide ou un produit récupérateur d’eau. Contrôlez votre système de filtration et augmentez le temps de fonctionnement. Ajoutez un floculant.

L’eau est bleue/verte, marron ou noire :

Si votre eau prend ces couleurs, cela n’a plus rien à voir avec les traitements ou l’entretien, c’est que l’eau que vous avez utilisée provient d’un forage. Elle contient alors des métaux dissous. Le fer donne une teinte rouge ou marron, le manganèse, une eau noire ou marron et le cuivre, une eau bleue/vert.

Comment y remédier ?

Remplissez la piscine à ras bord en arrêtant la filtration, ajustez le pH.

Faites un traitement contre le fer et mettez du floculant, laissez agir le tout 12 heures.

Passez le balai au fond de la piscine pour évacuer à l’égout le floculant. Remettez votre filtration en marche en mode normal. Vérifiez l’alcalinité et réajustez si besoin.

Une eau verte fluo :

Ce n’est pas si grave même si c’est impressionnant.

Comment y remédier ?

Ajustez l’alcalinité avec un produit adapté et l’eau change de couleur.

À lire également :

Partagez votre avis