Quel traitement choisir pour l’eau de sa piscine ?

Une eau belle et propre, toute l’année dans votre piscine, vous en rêvez sûrement. La filtrer n’est pas suffisant. Il faut la désinfecter pour que les champignons et les algues ne s’y développent pas. Il n’est cependant pas toujours simple de choisir les produits adéquats dans les rayons bien remplis, qui vous garantissent une eau limpide. Zoom sur les traitements de piscine et leur utilisation.

Comment faire son choix ?

On peut diviser les traitements en deux catégories :

  • Ceux que vous utilisez en permanence pour désinfecter l’eau.
  • Ceux qui sont employés pour résoudre un problème momentané.

Il faut savoir que la filtration est l’élément qui a autant d’importance que les produits de traitement.

Parmi les traitements récurrents de l’eau, vous pouvez utiliser différents produits : le chlore, les rayons UV, le brome, l’ozone, le PHMB ou l’électrolyse au sel.

Le clarifiant, l’anti-algues ou l’anticalcaire permettent de venir à bout d’une eau trouble.

Le pH+ ou le pH- sont des indispensables qui permettent d’équilibrer le pH de l’eau.

Le nettoyage du bassin est également obligatoire.

Quelle est l’importance du traitement de l’eau ?

L’eau de la piscine est un milieu naturel où germes, virus, bactéries, algues, champignons et autres microorganismes se développent rapidement et facilement.

L’humidité et la chaleur forment un milieu propice, mais c’est le cas également des poussières, des feuilles, des résidus de parfum, des peaux mortes, etc. C’est pour cette raison que la désinfection et le traitement de l’eau sont des étapes primordiales. Il faut pouvoir traiter à tout moment pour que l’eau soit parfaitement saine.

Les différents produits de base

 Le chlore :

Le traitement de la piscine par le chlore est la situation la plus courante. Ce produit à en effet un pouvoir désinfectant et anti-algicide important. Il existe deux possibilités : le chlore non stabilisé auquel vous ajoutez un stabilisant. Dans le cas contraire, il se dégrade sous l’effet des rayons du soleil et perd en efficacité. Le chlore stabilisé qui est efficace plus longtemps.

Le chlore est irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses, il ne faut donc pas en abuser.

Le brome :

Le traitement au brome a les mêmes actions que le chlore, mais son efficacité dépend du pH qui doit alors être parfaitement équilibré et supérieur à 7. Il est incompatible avec certains produits acides et le chlore stabilisé.

Il est sans odeur et plus doux pour la peau et les yeux.

L’électrolyse au sel :

L’électrolyse présente certains atouts : elle est économique, compatible avec toutes les piscines et écologique. Le traitement est réalisé grâce à l’électrolyseur qui décompose le sel pour produire alors un chlore naturel et non-irritant.

Le PHMB :

Moins connu, ce traitement utilise un produit insensible aux rayons UV et au pH, non irritant et inodore. Il agit comme un floculant et vous apprécierez son pouvoir rémanent qui fait que l’eau est désinfectante. Il aide la filtration à bien fonctionner. Il faut cependant savoir qu’il ne lutte que contre les bactéries et les virus, il est nécessaire d’ajouter un produit anti-algues.

Les UV :

Pour traiter une piscine aux UV, il est indispensable d’avoir un stérilisateur ou un réacteur avec une lampe UV. Les rayons de la lampe diffusent des UV qui détruisent bactéries, virus et champignons.

L’ozone :

Cette méthode consiste à injecter un gaz, l’ozone, qui détruit les matières organiques, les germes, les bactéries et les virus. C’est une solution naturelle pour désinfecter l’eau efficacement.

L’oxygène actif :

L’oxygène actif se présente sous la forme de peroxyde d’hydrogène. C’est un produit non irritant et écologique qui détruit les algues et les microorganismes. Il est indispensable de l’associer avec un  stabilisateur. Il faut savoir qu’il est plus efficace dans les petits bassins.

Eau De Piscine
© istock

Les produits curatifs

C’est la deuxième catégorie de produits : ceux qui « soignent » l’eau en cas de problème. C’est le cas quand celle-ci est mal filtrée, mal équilibrée ou insuffisamment désinfectée. L’eau est alors trouble, colorée et des algues apparaissent.

Le produit anticalcaire :

Quand vous voyez que l’eau est trouble, légèrement blanchâtre et que des dépôts se forment sur le bassin, l’anticalcaire est alors indispensable.

Le produit anti-algues :

Il est à utiliser absolument dès que vous constatez l’apparition d’algues dans votre bassin. L’eau devient alors légèrement verte.

Le clarifiant :

C’est un produit qui permet de redonner un aspect limpide à l’eau quand celle-ci est trouble et que vous ne parvenez pas à l’assainir. C’est donc uniquement un complément et pas un produit de traitement à part entière. Il ne vous dispense pas d’employer un traitement choc au chlore, d’un anticalcaire ou d’un anti-algue. Il vient à bout des dépôts trop fins pour être filtrés, mais il ne s’attaque pas à la cause.

Le floculant :

C’est un produit particulièrement utile avec le filtre à sable, il retient alors les impuretés les plus fines et améliore la filtration de l’eau, sa désinfection et le rendement du filtre. Le mieux est de l’utiliser de temps en temps en complément du chlore.

Les produits de rééquilibrage de l’eau

Il faut avoir en permanence du pH+ et pH- qui permet de corriger le pH ainsi que les produits nécessaires pour tester l’eau. Le pH doit toujours être situé entre 7 et 7.4. S’il est en dessous, il risque de laisser la place au développement des germes, des algues et autres micro-organismes.

À lire aussi :

Partagez votre avis