L’importance du pH de l’eau d’une piscine

Eau De Piscine
L’eau de la piscine est considérée comme un milieu vivant qui évolue sans cesse. Le pH est un indicateur important, car c’est lui qui détermine la qualité de l’eau de votre piscine. C’est en fait l’acidité de l’eau qui est mesurée par le pH. Il faut absolument le vérifier régulièrement et l’ajuster si besoin, pour avoir une eau parfaitement saine.

Le pH de l’eau : qu’est-ce que c’est ?

Le pH ou potentiel hydrogène représente en fait la concentration de l’eau en ions hydrogènes. Il est généralement compris entre 0 et 14. C’est grâce à lui que vous savez si votre eau est basique ou acide.

Quand la valeur du pH est comprise entre 1 et 6 : l’eau est acide

Quand la valeur du pH est à 7 : l’eau est neutre, le pH idéal de l’eau de votre piscine doit être compris entre 7.2 et 7.4.

Quand la valeur du pH est comprise entre 8 et 14 : votre eau est alcaline ou basique.

Le pH évolue avec certains facteurs déterminants comme le temps, les températures, les pollutions par l’environnement avec les végétaux, les pollens, les insectes… ainsi que le nombre de personnes se baignant dans la piscine. Il faut savoir qu’un corps humain pollue jusqu’à 6 m3 d’eau. Les variations peuvent poser des problèmes, c’est pour cette raison qu’il faut le surveiller en permanence. Le pH fait partie de l‘analyse de l’eau avec celui du taux de désinfectant et il doit être mesuré de manière régulière.

Dans votre piscine : quel est le pH idéal ?

L’eau de la piscine doit être de préférence neutre ou légèrement basique. Le pH doit être situé entre 7.2 et 7.4. Il faut cependant savoir que cette valeur dépend de deux éléments :

  • De la dureté de l’eau, exprimée en TH (titre Hydrotimétrique) : la teneur en calcaire varie en effet d’une région à l’autre.
  • Des produits de traitement de l’eau et plus particulièrement des désinfectants. Le pH et le chlore peuvent interférer l’un avec l’autre.

Suivant ces différents paramètres, vous devez ajuster votre pH soit en dessous, soit au-dessus de 7. C’est une donnée importante qui conditionne l’efficacité des traitements que vous infligez à votre eau, ainsi que son équilibre et sa qualité.

Bon à savoir : le pH d’équilibre de l’eau est déterminé le jour où vous réalisez le remplissage de la piscine. Il est alors stable. Ensuite, il doit être maintenu, s’il est compris entre 7.2 et 7.6.

Si votre eau est trop calcaire, avec un pH de 7.8 par exemple, il faut le faire descendre. Il faut cependant savoir que ce pH parce qu’il n’est pas équilibré, va remonter tous les jours. Il faudra donc traiter l’eau quotidiennement jusqu’à ce qu’il se rééquilibre au pH idéal.

Les risques inhérents à un pH mal équilibré

Un pH qui ne serait pas correctement équilibré peut occasionner des problèmes plus ou moins importants :

  • Efficacité réduite des produits que vous mettez pour désinfecter l’eau.
  • Changement de la couleur de l’eau qui n’est plus pure.
  • Développement d’algues ou de calcaire dans la piscine.
  • Détérioration du matériel comme le système de filtration de l’eau, le revêtement, les fixations…
  • Irritation de la peau et des yeux.

C’est pour toutes ces raisons qu’il est recommandé de vérifier régulièrement le pH de l’eau. Prenez l’habitude de le faire une fois par semaine, au moins. C’est simple et rapide.

Plusieurs techniques vous permettent d’effectuer cette opération :

La plus simple et la plus rapide reste le pH-mètre électronique. Vous le plongez dans l’eau et le résultat s’affiche immédiatement sur l’écran.

Les testeurs de pH colorimétriques se présentent sous forme de bandelettes tests, de liquide réactif ou de comprimés. L’eau réagit à un produit, ce qui permet au testeur de se colorer. Ces couleurs vous indiquent le pH.

Il faut réaliser ces tests avec attention pour que les résultats soient parfaitement fiables. Il faut également attendre le temps nécessaire et ne pas faire de fausse manipulation qui fausserait les résultats et notamment :

  • Ne secouez pas les produits testeurs.
  • Faites les tests pH au sec.
  • Ne les touchez pas avec vos doigts.
  • N’utilisez jamais de testeurs périmés : vérifiez la date d’expiration, c’est important.
  • Ne laissez pas vos produits pour tester au soleil.

Si jamais, vous avez un doute sur le résultat, il est préférable de recommencer le test. Enfin, sachez qu’il est préférable d’investir dans un appareil fiable avec le pH-mètre électronique.

Test Eau Ph Piscine
© istock

Comment corriger le pH ?

Si le pH n’est pas correct, il faut le réajuster avec un produit réservé à cet effet.

Les produits pH+ sont nécessaires quand l’eau est trop acide, quand le pH est inférieur à 7.

Vous utilisez un produit pH- pour une eau trop basique.

Avant d’utiliser ce type de produit, lisez bien les consignes. Mettez-le en petites quantités et laissez agir quelques heures avant de vérifier à nouveau le pH. Vous pourrez en rajouter si nécessaire.

Il est également possible que le pH se rééquilibre tout seul ou à la suite d’un traitement choc, c’est pour cette raison qu’il ne faut réguler le taux que quand cela s’avère vraiment nécessaire. Si vous trouvez qu’il varie fortement et souvent, ajoutez un correcteur d’alcalinité pour le stabiliser.

Vous pouvez installer une sonde pH, qui permet de réajuster automatiquement le pH grâce à un régulateur, connecté à la sonde. Vous n’êtes plus obligé de manipuler des produits correcteurs, car c’est la pompe ou pompe doseuse qui s’en occupe.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.