Blog décoration et maison Ctendance

Piscine

Piscine : Comment préparer l’hivernage et éviter les erreurs les plus courantes

Vous avez bien profité de votre piscine cet été, mais place au travail maintenant !

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Piscine Comment préparer l'hivernage et éviter les erreurs les plus courantes

C’est la rentrée et vous n’allez plus profiter de votre piscine comme en été. Avec tristesse, il faut quand même penser à en prendre soin cet hiver, si vous voulez pouvoir l’utiliser correctement la saison prochaine. Cette étape est importante, et vous épargnera de nombreux soucis et frais avec votre piscine. Voici les clés pour un bon hivernage. 

Pourquoi l’hivernage est important ?

C’est une étape cruciale pour votre bassin.

Protection de la qualité de votre eau 

Le but est de préserver une eau claire, saine, sans bactéries et algues. Les bactéries et algues ont tendance à très vite se former dans une eau non traitée, ce qui peut être très problématique pour la santé des baigneurs. 

À lire Votre orchidée est mal en point ? 4 étapes simples et efficaces pour la faire refleurir

Protéger tous les équipements utiles au fonctionnement

L’hiver, les équipements risquent de geler. Un bon hivernage protège donc les tuyaux, les pompes ou encore les filtres, qui pourraient subir des dégâts importants avec un mauvais hivernage. 

  • Save

L’intérieur des piscines, comme les liners du fond notamment, éviteront aussi d’être détériorés grâce à cette pratique. 

Les 2 types d’hivernage 

Il existe deux façons d’hiverner votre piscine : il faut choisir en fonction de votre climat et de votre bassin. 

L’hivernage passif 

Pour les régions froides particulièrement, l’hivernage passif est l’idéal. Cela consiste à mettre hors gel les équipements et à arrêter la circulation de l’eau. Cela demandera un entretien constant.

À lire Avis sur le syndic en ligne : Quels avantages ? Quels inconvénients ?

Pour préparer votre piscine à ce type d’hivernage, il faut : 

  • La nettoyer : les parois, les escaliers, le fond, puis passer l’aspirateur et le vidage des paniers des skimmers
  • Traiter l’eau : avec du chlore ou de l’oxygène actif
  • Baisser son niveau : en dessous des buses de refoulement 
  • Mettre hors gel les équipements
  • Protéger les accessoires : retirez échelle, plongeoirs, etc

Enfin, installez une bâche d’hivernage : ne pas oublier de la fixer et de bien la tendre pour éviter qu’elle ne soit pas efficace.

Bien sûr, après cela, il faut surveiller tout ça pour s’assurer qu’il n’y ait aucun problème ensuite. 

À lire Comment bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % pour vos travaux de jardinage : détails et conditions

L’hivernage actif 

Pour cette méthode, les équipements et la circulation de l’eau fonctionnent toujours, mais ce fonctionnement est réduit. C’est adapté aux régions qui connaissent des hivers peu froids, sans gelée. Cela demande évidemment moins d’entretien, mais c’est loin d’être adapté à toutes les piscines. 

Pour préparer la piscine à cette méthode, il faut la nettoyer : comme le précédent, néanmoins, ajustez les paramètres chimiques de l’eau en plus en la traitant.

Puis, réduire la filtration : 2 à 4 h par jour maximum et programmer les équipements : privilégiez les heures de la journée les plus chaudes pour le fonctionnement des équipements afin d’éviter le gel.

Surveillez les paramètres de l’eau : si la qualité change, ne pas hésiter à utiliser des produits adaptés, par exemple, des algicides. Enfin, installez une couverture d’hivernage légère : pas de bâche lourde, mais une couverture où le jour passe, et légère pour que l’eau circule bien, mais que la piscine soit toujours protégée des débris. 

À lire Némésias : des fleurs aux couleurs vibrantes et parfumées pour embellir votre jardin !

Nager dans le bonheur, c’est faire des brasses dans sa propre piscine

Les erreurs à éviter 

Si vous faites ces erreurs, vous risquez de saboter votre piscine.

Vider complètement la piscine

Si votre piscine a un revêtement en liner, il ne faut jamais la vider entièrement. En effet, c’est grâce à l’eau que le liner reste plaqué contre les parois de la piscine. Si on l’enlève, il n’aura plus sa forme. Cela engendrerait des coûts monstrueux de le changer.

Choisir le mauvais moment pour hiverner

Il ne faut pas que l’hivernage se fasse au mauvais moment. En effet, si la température de l’eau est supérieure à 12°C, cela va favoriser la prolifération des algues. 

À lire Entretien des rosiers en mai : guide des soins à apporter pour une floraison optimale

Il faut donc que la température reste en dessous de ce seuil pendant une longue période. Cependant, il ne faut pas non plus attendre les gelées, car les équipements en souffriraient beaucoup. 

Oublier le produit à hivernage

Si vous avez tout préparé pour l’hivernage, n’oubliez absolument pas de mettre le produit. C’est un produit qui fait effet longtemps et qui empêche le développement des bactéries et des algues mentionnées plus tôt. C’est donc une étape cruciale dans le processus.

Si par mésaventure, l’eau commence à tourner, vous pouvez alors rajouter encore un peu de ce produit. 

Remettre en route sa piscine au mauvais moment

Il n’est pas évident de remettre en route sa piscine après son hivernage. À partir du moment où la température de l’eau dépasse les 12°C, il ne faut plus attendre et remettre directement le bassin en route. Si vous attendez trop, votre pire ennemi, l’algue, va revenir hanter votre havre de paix.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis