Quand et comment transplanter un hortensia ?

Hortensia Transplantation
L’hortensia peut assez facilement être transplanté, car c’est une opération qu’il supporte assez bien. Il faut cependant attendre qu’il soit au repos végétatif et savoir comment procéder. Cela ne pose pas de grandes difficultés et reste un travail relativement simple à exécuter. Il faut cependant respecter certaines règles. Voici quand et comment transplanter un hortensia.

L’hortensia en quelques mots

L’hortensia appelé également hydrangée et appartenant à la famille des hydrangéacées est un arbuste originaire d’Asie qui présente de jolies petites fleurs en bouquets. C’est une plante facile à cultiver et à entretenir et qui aime les endroits ombragés. Elle fleurit entre juin et octobre. Il existe de nombreuses variétés, dont la couleur des fleurs change selon l’acidité du sol. Sur les terres calcaires ou neutres, la couleur des fleurs oscille généralement du rose au rouge, tandis que sur les sols acides, l’hortensia sera plutôt bleu, son intensité variant selon le taux d’acidité.

À lire également : Comment tailler les hortensias ?

Quand transplanter un hortensia ?

Il faut tout d’abord savoir que l’hortensia est un arbuste qui supporte bien la transplantation, il faut cependant faire attention et bien respecter les différentes étapes.

Le meilleur moment est celui où l’hortensia n’a plus de feuille, c’est souvent en novembre quand il est en repos végétatif ou en hivernation. Il ne faut surtout pas le faire quand il y a des risques de gelée, car c’est un paramètre important. La transplantation est possible plus largement entre octobre et mars, en évitant évidemment les périodes où les températures sont les plus basses.

Comment procéder à la transplantation de l’hortensia ?

Dans le cas de l’hortensia, la transplantation est une opération assez simple. Il faut juste sortir la motte la plus grosse possible et donc creuser suffisamment profondément.

Ôter l’hortensia : en vous aidant d’une bêche, creusez une tranchée autour de la plante. S’il reste quelques racines, essayez de les sectionner correctement. Ensuite, vous devez faire un mouvement de levier avec la pelle de manière à extraire tout doucement la motte. Le but est de ne pas endommager les racines. C’est pour cette raison qu’il faut être délicat et patient.

Le seul moyen est de faire levier avec la bêche pour extraire la motte du trou. Ensuite, il faut transporter la motte près du trou que vous avez pris soin de préparer avant. Le trou sera plus grand que la motte. Il faut également faire très attention et conserver la motte en entier, c’est vraiment essentiel.

Replanter l’hortensia

Vous placez l’hortensia dans ce trou et vous le recouvrez avec un terreau riche que vous aurez ajouté à la terre que vous avez enlevée. Il faut bien tasser le substrat, car les racines doivent toutes être en contact avec la terre. Il faut faire très attention et veiller à ce que l’apport en eau soit suffisant après la plantation durant un an après cette opération. Attention, la motte ne doit cependant pas être détrempée.

Hortensia
© istock

Le rempotage de l’hortensia

Préparer votre pot

  • Choisissez un pot de préférence en terre cuite d’au moins 40 cm de profondeur et de diamètre.
  • Garnissez le fond d’une couche de graviers ou de billes d’argile qui permet de drainer la terre correctement.
  • Préparez un substrat drainant, léger, mais riche, composés d’un terreau d’excellente qualité, de terre de jardin, de terre de bruyère et de sable à parts égales auxquels vous ajouterez du compost bien mûr ou du fumier de cheval.
  • Déposez une couche de substrat dans le pot.

Ne mettez jamais votre hortensia dans de la terre de bruyère pure, peu nutritive, trop pauvre.

Rempotez l’hortensia

Sortez la motte, en ayant pris soin avant de mettre ce dernier dans l’eau durant une dizaine de minutes, il faut que l’eau soit à température ambiante et qu’elle soit non calcaire.

Placez la motte dans le pot, remplissez-le de substrat, jusqu’à quelques centimètres du haut du pot.

Tassez légèrement et arrosez copieusement.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.