Où planter un olivier dans le jardin ?

Planter Olivier Jardin
Les oliviers sont des arbres que l’on rencontre fréquemment dans les jardins méditerranéens. Il présente une croissance assez lente, mais en revanche, sa longévité est très importante. Le tronc rugueux et de couleur grise devient tortueux au fil des années et la cime s’élargit. Il garde ses feuilles allongées durant toute l’année. Les fruits sont d’abord verts avant de prendre une couleur noire en automne. S’il est très résistant au froid, il n’aime pas l’humidité.  

Comment choisir votre olivier ?

Si vous souhaitez planter un olivier, la première chose à faire est de bien le sélectionner afin qu’il s’adapte bien au climat de votre région.

Si vous plantez un olivier ayant plus de cinq ans, il résistera mieux au froid. Il faut savoir également que plus l’arbre est grand, plus il est résistant au froid. Il n’est pas compliqué de planter un olivier dans les régions aux températures relativement clémentes en hiver, elles ne doivent pas descendre en dessous de -10 °C. S’il est fréquent que la température en hiver soit plus froide, il est préférable d’opter pour un olivier en provenance des régions oléicoles froides. Il faut savoir qu’un olivier peut supporter -15 °C à condition que le climat reste sec.

Si vous vivez dans une région aux hivers plus rudes, il faut alors le cultiver en bac. Vous pourrez ainsi le rentrer en hiver pour le mettre à l’abri du gel, dans une pièce de préférence fraîche, sèche et lumineuse. D’autant plus que l’olivier s’adapte très facilement à la culture en bac.

À lire également : Quand planter un arbre fruitier ?

Comment choisir son emplacement ?

Une fois que vous avez votre olivier, il va falloir choisir l’endroit du jardin le plus adapté. Le choix du lieu est vraiment un élément déterminant pour assurer une longue vie à votre arbre ainsi qu’une croissance harmonieuse. Il faut également penser à l’accès à l’endroit avec l’arbre surtout si celui-ci est âgé, grand et assez gros.

Vous pouvez faire expertiser votre sol afin de bien choisir l’endroit. Si cet arbre est solide et qu’il est assez simple à cultiver, il est indispensable d’éviter les zones humides ainsi que les terrains en pente. Il n’est en revanche que très peu sensible aux variations de pH, c’est-à-dire à l’alcalinité et à l’acidité du sol. Il faut également éviter les terres trop argileuses et asphyxiantes et privilégier les sols drainants et filtrants, avec des cailloux ou des graviers. D’ailleurs si jamais tout votre jardin présente un sol spongieux, il faut alors entreprendre des travaux de drainage.

Le fait qu’il possède des racines puissantes lui permet de pousser sur de nombreux sols, cependant il préfère les terres maigres à pauvres. Quand le sol est trop fertile, les branches se développeront, mais il ne donnera pas de fruits.

À lire également : L'importance de connaitre la nature du sol de votre jardin

Olivier
© istock

L’endroit que vous allez choisir sera également très ensoleillé et chaud, de préférence exposé en plein sud. L’olivier n’apprécie pas non plus les vents forts, optez donc pour un endroit plutôt protégé des vents. En résumé, le terrain sera plutôt sec et bien drainé, au sud et à l’abri des vents les plus forts.

L’olivier une fois installé sera là durant de nombreuses années, sachez que ses racines ne sont pas envahissantes en raison de sa croissance lente. C’est un arbre qui est souvent placé près d’une piscine à cause du fait qu’il n’est pas débordant, mais aussi à cause de son feuillage persistant. On a plutôt tendance à planter cet arbre de manière isolée, mais sachez qu’il est possible de planter à ses côtés du romarin, de la lavande ou du thym pour rappeler la Provence où il pousse si bien.

Quelques conseils de plantation

Quand vous plantez un olivier, évitez aussi bien les périodes de fortes chaleurs que les périodes de gel. Le mieux est d’attendre que le sol se réchauffe. Dans les régions les plus fraîches, il est préférable d’attendre la période située entre mi-mars et mi-juin. De cette manière, de nouvelles racines ont le temps de se former.

Au nord de la Loire, il est préférable de mettre un voile d’hivernage non tissé pour protéger le tronc et les branches.

À lire aussi : Quand et comment tailler un olivier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.