8 conseils pour jardiner sans engrais ni pesticides

Jardin Naturel
Contrairement à ce que certains pensaient, le bio n’était pas simplement une lubie qui aurait depuis disparu. En effet, nombreux sont les Français aujourd’hui, qui souhaitent jardiner et entretenir leur potager sans ajouter de pesticides ou d’engrais. Les produits chimiques n’ont plus la cote de nos jours. Voici quelques astuces pour vous y aider !

Choisir les espèces que vous voulez planter

Pour jardiner bio il faut jardiner de manière intelligente et en particulier rétablir un équilibre naturel entre la faune et la flore. Pour bien sélectionner les plantes, il faut tenir compte de certains critères :

La nature du sol :

Certaines plantes préfèrent les sols acides et d’autres, les sols alcalins. Vous pouvez, si vous êtes incapable de reconnaitre la nature du sol, apporter un échantillon à la jardinerie qui vous renseignera. Un autre indice peut vous aider : prenez de la terre humide dans votre main, si elle forme une boule, elle est argileuse, sinon elle est plutôt sableuse.

Le climat :

Il est préférable d’opter pour des plantes parfaitement adaptées au climat, votre jardin sera alors plus beau. Il faut par exemple éviter de planter des hortensias, demandeurs d’eau, dans le sud ou des oliviers qui ont besoin de lumière, dans le nord. Des précautions évidentes, mais qu’il ne faut pas oublier.

L’orientation du terrain :

Vous ne mettrez pas les mêmes plantes sur un terrain, situé plein sud, où l’ombrage est impossible que sur une zone bien ombragée. Il faut toujours regarder si les plantes supportent parfaitement les rayons du soleil directs.

La présence d’autres espèces :

Vous allez pouvoir découvrir la nature du sol, sa qualité et la quantité d’eau notamment en regardant quelles sont les plantes qui poussent naturellement sur le terrain.

Choisissez des plantes résistantes aux maladies touchant généralement ces espèces.

Il faut savoir que certaines variétés de plantes cohabitent plus facilement entre elles que d’autres. Renseignez-vous avant de les choisir. Par exemple, les œillets d’Inde produisent une substance capable de faire fuir les nématodes, ces vers qui attaquent les plants de tomates. Mettez-en près de vos tomates pour leur venir en aide.

L’aménagement du jardin

Faites en sorte de ne pas avoir besoin de pesticides. Pour cela, il suffit de respecter quelques règles :

  • Respectez la distance minimale entre deux plantes ;
  • Respectez les dates de semis ;
  • Appliquez la rotation des plantes, cela permet à votre sol de se recharger en nutriments puisque toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins ;
  • Arrosez bien et au bon moment : arrosez les pieds et ne touchez pas les feuilles pour ne pas les abimer. Si votre sol est sableux, arrosez régulièrement en petite quantité ;
  • Mélangez les plantations : tenez compte des bonnes associations pour éloigner les maladies et les nuisibles.

À lire également : Comment organiser son potager ?

Comment repousser les nuisibles naturellement ?

Il faut favoriser l’arrivée et l’implantation des animaux et insectes utiles aux plantes. Installez des haies fleuries, laissez quelques herbes folles sur certaines zones et aménagez une mare, pour attirer les prédateurs naturels. Les coccinelles, les pince-oreilles mangent les pucerons, les hérissons aiment les limaces et les escargots, les oiseaux dévorent certains ravageurs…

D’autres moyens sont également efficaces :

Bricolez vous-même des pièges.

Utilisez les filets fins ou les colliers anti-fourmis pour les arbres.

Si vraiment vous ne pouvez pas faire autrement, mettez des produits anti-nuisibles avec la mention AB ou label bio-européen ou encore certifiés Nature et Progrès.

Protégez vos plantes de manière mécanique

Pour vous débarrasser des mauvaises herbes, le désherbage mécanique avec une binette ou un sarcloir est recommandé. Le désherbeur thermique est également une option intéressante et naturelle, il est inodore et le reste de votre jardin ne risque rien.

Le paillage est également très bénéfique. Il élimine les mauvaises herbes et en plus, il permet de maintenir un taux d’humidité idéal. Il est composé de paille, bois, carton… que des éléments organiques. Il existe également des produits prêts à l’emploi, mais sachez que la tonte sèche est également idéale.

Les produits faits-maison pour enrichir la terre

Le compost remplace avantageusement l’engrais au jardin. Vous le faites facilement dans des bacs de compostage ou des conteneurs conçus spécialement pour cela. Il devra être équilibré et il faut apprendre les techniques pour obtenir un compost de qualité et efficace. Il ne doit être ni trop humide ni trop sec. C’est de plus une manière de recycler vos déchets et c’est bon pour la planète.

Si vous le souhaitez, lancez-vous dans la préparation de décoctions et d’amendements 100 % naturels comme le purin d’ortie par exemple. Ils aident la plante à se défendre en la stimulant. De plus, ils peuvent également permettre de chasser les nuisibles. Sachez qu’il existe également des engrais d’origine naturels dans les jardineries.

Essayez la permaculture

La permaculture, c’est l’art de cultiver son jardin sans entretien et sans pesticides, en accord avec le milieu naturel. Cela suppose que vous intervenez le moins possible, laissant ainsi s’épanouir et vivre votre jardin, le tout en obtenant tout de même de belles récoltes. C’est une méthode simple de culture et entièrement écologique.

Permaculture Jardiner Sans Engrais
© istock

Les remèdes de grand-mère pour chasser les nuisibles

L’eau bouillante contenant de l’amidon que vous avez utilisée pour cuire du riz, des pommes de terre ou des pâtes est formidable pour éliminer les mauvaises herbes. En effet, l’amidon permet d’empêcher la germination. Vous pouvez aussi pulvériser du vinaigre blanc sur le sol directement.

Le marc de café repousse les insectes comme le grillon-taupe ou la mouche de la carotte. Vous le déposez directement dans les sillons au moment du semis.

Le bicarbonate de soude mélangé à l‘huile d’olive sera vaporisé sur les feuilles des plantes, constituant ainsi une barrière naturelle contre les insectes.

Les épluchures

Bien entendu, les épluchures de fruits et de légumes prennent place dans le compost, mais elles peuvent également être utilisées seules directement sur le sol. Elles éloignent alors les pucerons, les limaces, les fourmis… Un bon moyen de jardiner sans pesticide.

Quelques exemples : le brocoli chasse les mouches, la banane, les pucerons et le citron repousse les fourmis.

À lire aussi : Les insecticides végétaux : naturels et plus sains

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.