Créer facilement une butte de permaculture : guide, conseils et astuces !

butte de permaculture salade

Contrairement aux idées reçues, la butte de permaculture n’est pas une technique de jardinage, mais plutôt une façon de concevoir d’une manière globale l’aménagement et l’organisation des terres. Elle vise à favoriser de meilleures conditions de vie et à minima plus soutenables. Elle s’intègre dans un processus. Il faut tout de même savoir qu’elle offre de bonnes conditions pour cultiver et obtenir facilement un potager bio.

Qu’est-ce qu’une butte de permaculture ?

Quand on parle de butte de permaculture, on entend par là, une butte de terre et de compost qui permet de cultiver des légumes ou plantes potagères, une butte autofertile. En fait celle-ci contient un ajout de bois en décomposition et vous couvrez de manière régulière vos plantations de matière organique, créant ainsi des engrais verts, complètement naturels.

potager butte permaculture en cascade

En pratiquant ce type de culture, vous participez à la biodiversité. En effet, le but est de préserver la flore et les plantes sauvages aux alentours et sur la butte. Vous créez des lieux d’accueil pour la faune qui se trouve à proximité. Comme vous ne labourez pas, que vous n’employez aucun pesticide, qu’il soit naturel ou pas, et tout engrais de synthèse néfaste pour l’environnement, l’écosystème s’équilibre de façon naturelle. Grâce à ce processus, la création d’humus facilite la fertilité sans trop de ressources énergétiques.

A quoi ça sert ?

Bien conçues, les buttes présentent de nombreux avantages qui sont proches de ceux des potagers en carrés :

  • La rétention d’eau est excellente: c’est vrai surtout quand il s’agit de terres sableuses, le sol est alors plus difficilement conservé frais en été. Les buttes pérennes limitent les pertes d’eau grâce à l’accumulation des différentes couches de matière organique qui l’absorbent de manière plus simple.
  • Le drainage est meilleur, la structure du sol est plus aérée, l’eau pénètre et elle est évacuée plus facilement.
  • Le réchauffement est plus rapide au printemps les versants des buttes sont bien placés par rapport au soleil et il tape sur la surface aérienne complète. Le gain de chaleur est d’environ de plus 2 à 4 °C.
  • Le développement des racines se fait mieux, car les plantes annuelles sont hors d’eau, elles poussent dans une terre argileuse et lourde et le sol risque moins de se tasser.
  • Les besoins en manipulation mécanique ou manuelle sont moins nombreux: s’il faut refaçonner la butte tous les ans, l’opération est facilitée, la puissance nécessaire est moindre pour relever le sol que les actions de labour ou de décompactage. Manuellement, c’est la même chose, la terre étant régulièrement travaillée et meuble, il est toujours plus simple de rehausser le sol que de le travailler en profondeur.
  • La surface cultivée est plus importante en butte que pour la même superficie plane.
planche surélevé de permaculture
© Fermes d'avenir

Dernier atout

Il n’y a pas besoin de talents en menuiserie, en maçonnerie ou en tressage, quelle que soit la nature de la butte : pérenne ou provisoire.

L’arrachage des légumes à racines est largement facilité :

  • L’ordre des couches est toujours parfaitement respecté: grâce à cette technique, plus de risque d’inversion des différentes couches qui constituent votre sol.
  • Plus de risque de faire un faux semis: Le semis est fait correctement grâce aux buttes annuelles, puisque la surface subit le bouleversement de sa surface avant de semer ou de planter.
  • Vous pouvez cultiver toute l’année: séchant rapidement les buttes pérennes offrent la possibilité de travailler en permanence, même quand il a plu fortement avec leurs allées semées ou stabilisées.
  • Des passe-pieds naturels: une butte est facilement identifiable comme un lieu cultivé où il est préférable de ne pas poser les pieds.

Les étapes pour créer sa butte

Il existe plusieurs méthodes pour créer une butte de permaculture :

La première est réalisée en creusant le sol et nécessite plusieurs étapes :

Creuser le sol avant de faire sa butte de permaculture

  • Il est indispensable de creuser des tranchées de 30 cm de profondeur. Une fois cette action effectuée, mettez la terre de côté, car elle sera utilisée plus tard. Les buttes devront mesurer 1.20 mètre de largeur, 30 à 50 cm pour les allées et 50 cm de hauteur.
  • Arrosez le sol plancher.
  • Disposez des souches de bois, cela peut être du bois mort ou du bois vert, mais les rondins doivent être bien rangés.
  • Comblez les trous avec la matière organique, dont vous disposez : copeaux de bois, sciure de bois, feuilles mortes ou éventuellement terre de moins bonne qualité. Ensuite, arrosez à nouveau pour garder l’humidité.
  • Ajoutez des matières décomposables différentes afin de rehausser la butte, cela peut être des feuilles.
  • Une fois que vous avez la hauteur que vous voulez, il vous suffit de remettre la terre que vous aviez conservée. Veillez à obtenir une hauteur d’au moins 20 cm de manière à favoriser le développement racinaire. Sinon, ajoutez du compost jusqu’à ce que vous l’atteigniez.
  • Disposez de la sciure de bois sur toute la surface, puis mettez des copeaux de bois si possible, plus le paillage est important, plus l’humidité reste présente et plus vous évitez le développement des mauvaises herbes. Pour finir, vous pouvez étaler sur le mulch, de la paille ou ce que vous avez sous la main. Le tout étant de la protéger pour qu'elle conserve l'eau nécessaire.

Paillage et permaculture

La deuxième méthode est réalisée sans creuser :

Carton et bois (capture écran youtube)

  • Mettez du carton sur l’endroit où vous souhaitez faire votre butte, puis disposez du bois comme dans la première méthode. N’oubliez pas d’arroser correctement avant de couvrir la terre avec les cartons et après les avoir mis.
  • Disposez une couche de sciure pour combler tous les espaces et recouvrez-en les souches de bois.
  • Ajoutez des branches de bois, cet ajout permet d’obtenir une décomposition plus rapide en surface.
  • Ajoutez ensuite des aiguilles de pin qui vont, elles aussi, se décomposer, mais plus lentement permettant de nourrir la terre et ses occupants.
  • Mettez une couche de compost.
  • Procédez ensuite comme dans la première méthode en ajoutant des matières décomposables pour faire le fumier, de la terre, du compost et en réalisant le paillis.

Salade butte permaculture

Une fois les buttes prêtes, il ne reste plus qu’à semer ou planter votre potager bio.

>> Sur ce sujet :  Maison à Insecte : comment et pourquoi installer un hôtel à insectes ?

 

Créer facilement une butte de permaculture : guide, conseils et astuces !
4.3 (86.9%) 29 vote[s]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires