Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Et si vous vous lanciez dans la permaculture dans votre jardin ?

Vous envisagez de produire vous-même vos légumes ? Grâce à la permaculture, faites vivre votre jardin tout en respectant votre jardin. Zoom sur cette nouvelle manière de faire de cultiver.

Dorine Alanoix

Publié le

Mis à jour le

Et si vous vous lanciez dans la permaculture dans votre jardin

La permaculture est le fait de se lancer dans une agriculture fondée sur une observation minutieuse de l’écosystème et des cycles naturels et d’essayer de les imiter. Bien sûr, dans ce type de culture, tous les substituts aidant une plante à se développer sont proscrits. Il y a une véritable optimisation de l’espace, de l’eau et du soleil. Même des produits 100 % naturels ne sont pas utilisés. En plus, les potagers en permaculture demandent beaucoup moins d’entretien, car il vit de lui-même. C’est ce que nous allons voir dans cet article en détail.

Les conditions pour se lancer dans la permaculture 

Vous envisagez de jardiner sans engrais ni pesticides ? Pourquoi ne pas vous lancer dans la permaculture ? Si cette idée vous tente, il est absolument nécessaire de bien connaître son environnement à l’état complètement naturel. Quelles sont les plantes sauvages qui poussent, quels insectes y vivent ? 

Connaître son terrain 

Il faut également connaître l’orientation du jardin pour savoir le temps d’exposition au soleil, mais également connaître le climat de la région dans laquelle vous vivez, si c’est plutôt humide ou plutôt sec. 

À lire Fleurs noires : 5 des plus belles variétés à planter dans votre jardin

Il est maintenant important de savoir qu’en permaculture, les plantes et végétaux que vous choisirez doivent se compléter. 

Ensuite, ce que l’on a l’habitude d’appeler mauvaises herbes sera ici différent. Ces “mauvaises herbes” ont en réalité un rôle dans votre jardin potager. Il est par ailleurs crucial d’y prêter attention, car concrètement, elles donnent beaucoup d’informations sur le sol, sur votre terre et sur les conditions de plantation. 

Savoir ce que l’on veut faire

Par ailleurs, il est très important que vous posiez votre projet. La permaculture n’est pas réellement une culture comme les autres. Par ailleurs, il est très important que vous ayez un projet concret et bien étudié. Ainsi, vous pouvez même dessiner votre projet avant de le mettre en œuvre. 

Délimitez votre terrain. La permaculture fonctionne par parcelle. Pour le délimiter, vous pouvez utiliser des bouts de bois pour faire des carrés. Si vous ne délimitez pas de terrain, vous risquez d’endommager la biodiversité de votre terrain. Prenez soin de ne pas faire de parcelles trop grandes, vous ne pourrez pas y accéder. 

À lire Brico dépôt : sublimez votre jardin avec ce duo table et chaises de la collection Roma Graphite !

Comment s’y prendre ?

Vous pouvez mettre vos plantations sur pilotis pour qu’elles n’endommagent pas la terre de votre terrain avec tout ce qu’il y a autour et à l’intérieur. Les bacs pourraient faire entre 10 et 15 cm de profondeur, cela suffirait. Ne vous attendez pas à de belles lignes de plantation, on vous le rappelle, le principe de la permaculture est de laisser vivre la nature. 

À lire Hibiscus : une fleur tropicale pour sublimer votre jardin ou balcon !

Protégez vos parcelles

Le fond des parcelles et des bacs doivent être couverts avant d’y placer la terre. Vous pouvez le faire avec de la paille, du carton ou encore des copeaux de bois. Le fait de couvrir le sol évitera une surpopulation de mauvaises herbes ainsi qu’une meilleure conservation de l’eau. 

Pour nourrir la terre, vous pouvez prendre les feuilles mortes et les poser sur la terre, au pied des plantations pour vous aider à conserver la température et l’humidité de vos bacs. 

Vous pouvez vous renseigner sur le type de terre et de plantations que vous voulez y mettre. Les feuilles mortes apportent des nutriments pour les végétaux que vous planterez. 

Chaque élément est utile.

Déjà parce que tous les éléments entre eux apportent un bénéfice à leur prochain. Les plantes misent bout à bout ont des interactions qui leur permettent de se compléter ou de se protéger ensemble. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas besoin de produits chimiques. 

À lire Cultiver des tomates cerises en pots ? Techniques et conseils pour une culture réussie

Pour plus de recyclage, vous pouvez penser à récupérer les eaux de pluie. Pour ce faire, vous pouvez vous aider de gros bacs types contenants, cela sera plus simple pour vous de récupérer l’eau, mais en plus de ça, les oiseaux peuvent venir boire l’eau dedans, ce qui débarrassera des insectes indésirables. 

Pour récapituler, pour la permaculture il vous faut :

  • Bien connaître votre extérieur 
  • Délimiter les terrains 
  • Laissez votre culture vivre
  • Couvrir vos parcelles

Il est donc important de savoir qu’une bonne permaculture commence par laisser vivre la nature, la biodiversité permet de nourrir la terre par elle-même. Laissez vivre la terre permet aussi de faire de bonnes récoltes, sans mauvaises toxines qui seraient mauvaises pour votre santé.

Terre noire fait son blé

À lire 3 plantes fleuries incontournables pour embellir votre jardin en mars !

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis