Comment choisir son abri de jardin ?

Afficher Masquer le sommaire

L’abri de jardin est devenu un incontournable qui peut répondre à de nombreux besoins, qui est simple à installer et qui ne demande pas trop de travaux ni démarches administratives. Il est de plus en plus esthétique et trouve facilement sa place dans le jardin.

Choisir en fonction de vos besoins

Vous choisissez votre abri de jardin en premier par rapport à l’utilisation que vous souhaitez en faire. C’est ce paramètre qui permet ensuite de sélectionner la superficie nécessaire, le choix du matériau, etc. Traditionnellement les abris de jardin répondent à quelques usages bien spécifiques, il est utile de se poser les bonnes questions avant de l’acquérir. Il permet de résoudre différentes problématiques comme :

  • Un lieu permettant de préparer ses semis ou de bricoler, où vous pouvez aussi entreposer vos outils encombrants qu’ils soient utilisés au jardinage ou au bricolage.
  • Un endroit de stockage pour le matériel de jardin : tondeuse, chaises longues, table et chaises, fauteuil, vélos, parasol…
  • Un local technique pour la piscine.
  • Une pièce que vous pouvez utiliser en toute saison : chambre d’amis, cuisine d’été, studio pour votre grand ado qui a des envies de liberté, salle de jeux pour les enfants, bureaux si vous travaillez à la maison…

Quelle surface ?

La surface, dont vous avez besoin, dépend évidemment de l’utilisation que vous en faites et elle peut de ce fait varier considérablement. Mais avant de parler de superficie, il faut décrypter les diverses terminologies :

  • La dimension intérieure ou surface utile: c’est l’espace dont vous disposez réellement pour aménager votre abri ou pour entreposer vos affaires.
  • La dimension extérieure ou surface extérieure: elle est utile pour connaitre la place, dont vous allez avoir besoin pour mettre votre abri de jardin sans que ce soit gênant pour l’agencement de votre jardin. Ce sont les mesures de l’extérieur de vos parois de votre abri sur le sol.
  • La surface hors-tout: celle-ci tient compte du débord du toit par rapport aux parois de l’abri. C’est donc l’encombrement maximal de celui-ci.

Les abris de jardin font l’objet d’un classement par catégories selon les différentes superficies proposées. Ce dernier étant effectué par rapport aux surfaces utiles.

  • Un abri d’une superficie inférieure à 5 m² est parfait pour entreposer les produits d’entretien, la tondeuse, les outils de jardin, les vélos. Il peut servir de local technique pour votre piscine.
  • Un abri d’une superficie comprise entre 5 et 10 m² est idéal pour ranger le mobilier de jardin volumineux, les outils de bricolage ou de jardinage, il peut être transformé en atelier de bricolage très facilement et vous pouvez y mettre une table à semis. Il permet de désencombrer la maison en y mettant les choses qui ne sont que peu utilisées.
  • Un abri d’une superficie de 10 à 20 m² offre la possibilité de stocker un tracteur plus d’autres outils… Il permet également d’être utilisé en bureau, en chambre d’amis.
  • Un abri d’une superficie supérieure à 20 m² offre réellement une pièce en plus pour la maison, voire même un studio pour de la location saisonnière, pour un grand enfant ou pour les amis de passage. Si vous travaillez de chez vous et recevez des clients, c’est également une bonne option évitant ainsi de mélanger vie professionnelle et vie privée. Il peut également être utilisé comme salle de jeux, salle de musique ou cuisine d’été. Dans ces derniers cas, les parois devront être assez épaisses pour que cet espace soit bien confortable.

Quel matériau choisir ?

 Le choix des matériaux découle évidemment de l’utilisation.

  • Les abris de jardin en bois représentent la solution idéale au niveau esthétique et du fait de sa résistance aux intempéries, mais également parce qu’il est durable et imputrescible. Il est parfaitement adapté pour une pièce en plus.
  • L’abri de jardin en métal, généralement de l’acier galvanisé ou laqué ne nécessite que peu d’entretien, c’est une solution pour un atelier ou pour entreposer ses outils ou matériels de jardin. Il faut l’éviter en bord de mer, car il est très sensible à la corrosion sous l’effet de l’air marin et salin.
  • La résine: c’est une option intéressante, car elle est esthétique, elle résiste parfaitement à tous les aléas climatiques, elle se monte facilement et se nettoie simplement à l’eau.
A lire aussi  Comment arroser une jacinthe ?

Le choix des menuiseries

 Pour que vous puissiez aménager votre cabane comme vous le souhaitez en fonction de ce que vous allez en faire, vous avez accès à différentes fenêtres et portes.

  • La porte est battante ou coulissante.

Bon à savoir : si vous avez des objets volumineux à y stocker, choisissez une porte double.

  • La fenêtre : elle est soit battante, soit basculante, soit fixe ou ouvrante, et le vitrage est en verre ou acrylique, le verre étant de mise, pour des fenêtres double vitrage.
  • Le plancher s’impose à partir du moment où vous passez du temps dans cet endroit ou qu’il devient une pièce de vie.

Le prix

 Le prix change en fonction du matériau et de la superficie, voici quelques fourchettes indicatives :

  • Abri en résine ou PVC : entre 1 800 et 4 000 euros ;
  • Abri en métal : entre 200 et 1 500 euros ;
  • Abri en bois : entre 500 et 6 000

Au moment d’acheter votre abri de jardin, n’hésitez pas à comparer les prix de cabanes correspondant à vos attentes et vos besoins. Vous tiendrez compte dans votre comparatif de tous les critères présentés par les différents modèles disponibles sur le marché.

Définir l’emplacement idéal

Emplacement Abri de Jardin

Il n’y a pas d’emplacement idéal à proprement parler : tout dépend du modèle que vous avez choisi et de l’utilisation que vous en faites. Si c’est un abri en métal, essayez de le dissimuler derrière la végétation pour qu’il ne défigure pas le jardin. D’ailleurs si c’est pour entreposer des outils ou du matériel, il n’est pas nécessaire qu’il soit présent près de la maison, mais de préférence non loin du potager.

Un abri bois ou résine est esthétique et trouve sa place partout. Si c’est pour un bureau où vous recevez du monde, l’idéal est de le placer près d’une deuxième entrée ou de l’entrée principale, pour que les visiteurs n’empiètent pas sur votre espace de vie et sans vis-à-vis avec votre habitation.

Pour une salle de jeux ou une chambre supplémentaire, il pourra être près de la maison, cela évite des allers et retours. En revanche, si c’est une pièce que vous souhaitez louer ou dédiée à vos amis de passage, il peut être éloigné pour conserver une certaine intimité de part et d’autre.

Un bémol toutefois : choisissez un espace bien plat pour l’installer plus facilement.

La législation

Pour un abri ne dépassant pas 4.9 m², vous n’avez aucune démarche administrative à réaliser.

Pour un abri compris entre 5 et 20 m² : il faut faire une demande préalable d’autorisation de travaux auprès de votre mairie. Cette démarche est assez peu contraignante. Vous devrez utiliser le document Cerfa N° 13703-06. Une fois rempli, vous le déposez directement à la mairie ou vous l’envoyez en recommandé avec accusé de réception en joignant toutes les pièces nécessaires pour que votre projet soit validé. L’autorisation vous sera accordée généralement dans un délai d’un mois. En cas de refus, vous disposez de deux mois pour faire appel.

Au-delà de 20 m², vous devez effectuer une demande de permis de construire. C’est plus contraignant, car vous devez remplir un dossier technique complet et détaillé à votre mairie qui dispose ensuite de deux mois pour donner son accord ou refuser votre projet. Il faut remplir parfaitement le dossier et le document Cerfa N° 13406-06 et déposer le tout ou l’envoyer en recommandé avec accusé de réception à la mairie.

Comment entretenir son abri de jardin ?

L’entretien de votre cabanon de jardin change suivant le matériau que vous avez choisi :

  • Le métal et la résine sont très simples à entretenir puisqu’il suffit de le nettoyer avec un jet d’eau, en frottant un peu avec une brosse si nécessaire.
  • Le bois brut: il faut le traiter avant le montage avec un hydrofuge, au fongicide et à l’insecticide. Après le montage, vous le lasurez et ensuite vous renouvelez l’opération tous les trois ans.
  • Le bois autoclavé: il est facile à entretenir puisqu’il est déjà traité et ne nécessite qu’une couche de lasure tous les 10 ans.
  • Le bois peint: il sera lavé régulièrement et repeint avec une peinture microporeuse dédiée à ce matériau pour lui redonner un coup de frais si nécessaire et de temps en temps.

Partagez votre avis