Blog décoration et maison Ctendance

Isolation Phonique

Isolation phonique d’un mur mitoyen : technique et matériaux pour réduire les nuisances sonores

Un mur mitoyen fait référence à un mur partagé avec d'autres, tel que ceux d'une maison ou d'un appartement séparé. Comment peut-on correctement effectuer l'isolation phonique de ce type de mur ?

Amandin QG

Publié le

L'isolation phonique d'un mur mitoyen

Un mur mitoyen, partagé entre différentes habitations, peut être source de nuisances sonores indésirables. Afin d’assurer une tranquillité optimale dans votre espace de vie, il est crucial de bien isoler phoniquement ce mur. Dans cette optique, des mesures appropriées peuvent être prises pour minimiser la transmission du bruit et créer un environnement plus serein et agréable.

Comprendre les sources du bruit

Afin de résoudre de manière efficace les problèmes d’isolation, il est essentiel de pouvoir identifier correctement les causes responsables du bruit à l’intérieur de la maison :

À lire Isolation de votre maison : les matériaux isolants à éviter absolument !

  • Bruit de structure : bien que non audible à première vue, ce type de bruit est transmis par des matériaux solides à une fréquence supérieure à 15 Hz. Il devient perceptible pour l’oreille humaine lorsqu’il est émis par les murs, rappelant la sensation de vibrations que l’on peut ressentir dans une chanson techno, notamment dans les parties basses.
  • Bruit d’impact : souvent assimilé au bruit de structure, il est généré par des activités telles que les pas des voisins ou les sauts d’enfants dans un appartement.
  • Bruit aérien : ce type de bruit se propage dans l’air sous forme d’ondes provenant de sources telles que la musique, la toux ou les conversations. Les murs, plafonds et sols réfléchissent certaines de ces ondes et en absorbent d’autres. Par conséquent, les éléments de construction résonnent avec ces bruits, propageant les ondes vers les pièces voisines.
Isolation phonique d'un mur mitoyen
  • Save
Africa Images

Stratégies pour une isolation efficace

Vous pouvez isoler votre mur de différentes manières en fonction du résultat final souhaité. Il existe plusieurs méthodes d’isolation phonique, mais il est essentiel d’obtenir un accord préalable avec votre propriétaire ou vos colocataires.

Application de mousse comme isolant 

L’utilisation de mousse en tant qu’isolant phonique est certes peu esthétique, mais elle est facile à appliquer.

Bien que la mousse puisse ne pas isoler totalement des bruits extérieurs, elle crée une barrière absorbante efficace pour les ondes sonores internes.

Cette méthode est couramment utilisée dans l’isolation de studios ou d’appartements et peut être un ajout pratique pour améliorer l’ambiance sonore de votre espace.

À lire Dites adieu au bruit ! Les meilleurs matériaux d’isolation phonique pour votre maison

Utilisation de panneaux isolants

Une autre option est de poser un mur de parement en utilisant des panneaux isolants. Ces derniers peuvent être peints, et leur intérieur peut être rempli de matériaux isolants, offrant ainsi une isolation acoustique efficace.

L’application d’un enduit acoustique peut ne pas isoler les murs intérieurs de votre voisin, mais c’est une alternative solide pour isoler votre propre espace, car il absorbe les ondes sonores.

Modifications structurelles et isolation existante

Si vous envisagez des modifications structurelles à un mur existant, vous devrez le sceller avec un calfeutrage, ajouter des cloisons sèches, puis réappliquer du calfeutrage.

N’oubliez pas d’ajouter de la colle entre les couches pour renforcer l’efficacité de l’isolation.

À lire Isolation thermique : voici les travaux et matériaux à privilégier pour économiser sur vos futures factures d’énergie !

En ce qui concerne la construction de nouveaux murs, commencez par remplir les cavités avec des matériaux isolants de densité élevée, tels que l’isolant en cellulose ou en fibre de bois.

Ensuite, installez des systèmes d’isolation acoustique tels qu’un canal de chapeau fixé aux coussinets ou aux clips d’isolation. Vissez ensuite les cloisons sèches dans le canal du chapeau et scellez-les avec un scellant acoustique.

  • Save

Partagez votre avis