Financer vos petits travaux grâce à un crédit renouvelable en ligne

couple retraite qui regarde papier de travaux devant un ordinateur
Vous voulez poser du carrelage dans la salle de bain ou repeindre votre cuisine? Pour financer ces petits travaux, vous pouvez solliciter un crédit renouvelable. Ce type de crédit à la consommation, qui se distingue par un fonctionnement spécifique, peut vous aider à mener à bien votre projet.

Le principe du crédit renouvelable

Il n'est pas compliqué de souscrire ce type de prêt, car vous trouverez facilement un crédit renouvelable en ligne. Il met à votre disposition une somme d'argent, dont le montant peut varier entre 200 et 6000 euros.

Un tel prêt vous permet donc de financer vos petits travaux. Ce qui le distingue des autres types de crédit, c'est que cette somme d'argent diminue à chaque achat de votre part, mais qu'elle est renouvelée dès lors que les mensualités prévues sont bien remboursées.

Par ailleurs, le crédit n'est accordé que dans la limite du montant fixé au contrat. Très souple, le crédit renouvelable comporte un autre avantage : les intérêts ne sont dus que sur la somme vraiment empruntée, et non sur l'ensemble du crédit. Par conséquent, tant que vous n'utilisez pas votre crédit, vous n'avez rien à payer.

Le prêt peut être rattaché à un compte ou à une carte de crédit. Pour utiliser cette dernière, il faudra choisir l'option "à crédit" comme mode de paiement courant. Enfin, il faut rappeler que le crédit renouvelable n'est pas affecté à une utilisation particulière.

À lire aussi : Location : les travaux à la charge du locataire

À qui s'adresser pour souscrire le crédit?

Plusieurs types d'établissements sont à même de vous proposer un crédit renouvelable. Vous pouvez vous adresser à des banques traditionnelles. Elles peuvent faire dépendre l'octroi du prêt de certaines conditions, variables d'une banque à l'autre.

Certaines vérifient ainsi vos capacités de remboursement et la souscription éventuelle d'autres emprunts avant de vous accorder le crédit. Si vous n'êtes pas client de la banque, elle peut vous demander d'ouvrir un compte courant.

La souscription en ligne est plus simple et plus rapide qu'une démarche effectuée en agence. Cette solution est proposée par les établissements traditionnels mais aussi par les banques en ligne dépendant des enseignes de la grande distribution. Certaines ont mis en service des applications très commodes, qui permettent une gestion plus souple du crédit.

Un crédit renouvelable peut aussi vous être accordé par un organisme spécialisé dans l'octroi des crédits à la consommation.

Quelles formalités à la souscription?

Aurez-vous à fournir certains documents pour obtenir un crédit renouvelable ? Cela dépend d'abord du montant du prêt sollicité.

Au-delà de 3000 euros, il est possible que le prêteur vous demande de lui fournir certains justificatifs, comme des bulletins de salaire par exemple. Il voudra ainsi s'assurer que vous serez bien en mesure de rembourser vos mensualités.

Afin que vous soyez dûment renseigné sur le coût total du prêt, il vous procure d'ailleurs un document d'information spécifique, dont vous devez prendre connaissance. Pour un prêt inférieur à 3000 euros, vous n'aurez qu'à montrer votre carte d'identité.

Moins formalistes, certaines banques ne demandent pas de justificatifs d'utilisation du crédit. Il est à noter que, pour un prêt de plus de 1000 euros, l'emprunteur doit avoir le choix entre un crédit renouvelable et une offre de prêt amortissable, comprenant une durée de remboursement et des mensualités fixes.

Des éléments à prendre en compte

Avant de vous décider à solliciter un crédit renouvelable en ligne pour financer vos petits travaux, vous devez encore vérifier certains éléments.

Le montant du taux d'intérêt est bien sûr le premier à prendre en compte. Pour avoir une idée précise du coût total du crédit, il faut connaître le taux annuel effectif global, ou TAEG.

Il inclut le taux d'intérêt proprement dit, mais aussi le coût de l'assurance emprunteur, qui n'est pas obligatoire pour un crédit à la consommation, mais recommandée, et les éventuels frais de dossier.

Par ailleurs, le taux qui s'applique au moment de la signature du contrat peut varier dans le temps. Il faut donc vous renseigner sur ce point. Pensez également à vous informer sur le montant des mensualités, la durée de l'emprunt et les conditions de remboursement anticipé.

Le remboursement du crédit

homme qui tape sur une calculatrice
© istock

Les conditions de remboursement du crédit renouvelable sont précisées par la législation. Elle fixe d'abord une durée maximale pour rembourser le crédit, qui dépend de son montant.

Pour un crédit inférieur ou égal à 3000 euros, cette durée est de 36 mois. Elle passe à 60 mois pour un crédit supérieur à 3000 euros. De même, la loi prévoit un remboursement mensuel minimal de 15 euros.

La somme que vous devez rembourser chaque mois est indiquée dans le contrat. Vous pouvez vous y tenir ou faire un versement complémentaire. Les mensualités ne sont donc pas forcément fixes. C'est l'emprunteur qui décide en fait de leur montant.

Si vous éprouvez des difficultés à payer vos mensualités, du moins la partie obligatoirement due, vous pouvez bénéficier d'un report des échéances. Les conditions et la durée de ce report sont précisées dans le contrat et varient en fonction des organismes prêteurs. En principe, il ne peut pas être accordé plus de deux reports par an.

La reconduction et la résiliation du contrat

Les conditions de ce crédit à la consommation prévoient son éventuelle reconduction. Un crédit renouvelable est souscrit pour une durée d'un an reconductible. Depuis une loi de 2014, ce contrat n'est pas reconduit chaque année de façon tacite.

Trois mois avant le terme du crédit, le prêteur doit rappeler à l'emprunteur les conditions de renouvellement du prêt ainsi que les sommes qu'il lui reste à rembourser. Si ce dernier ne répond pas dans un certain délai, le contrat est réputé suspendu.

Si, l'année suivante, l'emprunteur ne se manifeste toujours pas, le contrat est alors résilié. Dans ce cas, le prêteur peut exiger le remboursement de l'ensemble du crédit. Par ailleurs, l'emprunteur peut demander à tout moment la résiliation du crédit, à condition de rembourser les sommes restant dues.

Enfin, l'organisme prêteur est tenu de vérifier, tous les trois ans, que vous êtes en mesure de payer vos mensualités. Il dispose pour cela d'éléments d'information spécifiques.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.