Le fonctionnement de l’aérothermie

Pompe à Chaleur Aerothermie
L’aérothermie apporte de véritables bénéfices en termes d’économies d’énergie. En effet, l’air extérieur est utilisé pour le chauffage de la maison par le biais d’une pompe à chaleur. C’est une solution intéressante en matière d’énergie renouvelable. Voici quelques précisions concernant l’aérothermie.

L’aérothermie : qu’est-ce que c’est ?

L’aérothermie ou l’énergie aérothermique utilise en fait l’énergie présente dans l’air. Il s’agit donc bien d’une énergie renouvelable.

L’air produit forcément de la chaleur même quand les températures extérieures sont négatives. Le chauffage aérothermique va chercher cette chaleur de manière à chauffer votre maison.

Ce système peut fonctionner durant toute l’année, mais il sera moins efficace en période hivernale quand les températures sont basses. Plus l’air est chaud, plus il sera efficace pour chauffer la maison.

Bon à savoir : L’aérothermie est considérée comme une énergie solaire puisque la chaleur contenue dans l’air est produite par le soleil qui chauffe l’air en permanence.

Aérothermie
© istock

À lire aussi : L’adoucisseur d'eau pour faire des économies d’énergie

Son principe de fonctionnement

Le but de l’aérothermie est de puiser dans l’air la chaleur qu’il contient, cela est possible dans tous les cas et même quand les températures sont très basses. Il faut savoir qu’un kWh dépensé pour aller chercher la chaleur dans l’air permet de gagner 4 kWh de chauffage. C’est certainement le système le plus performant pour une installation qui reste simple.

Comment cela fonctionne-t-il ? La pompe à chaleur aérothermique est un gros ventilateur qui débouche sur un échangeur d’air et qui puise de l’énergie dans l’air. Il fonctionne à la manière d’un climatiseur inversé pour produire de la chaleur.

Le principe de fonctionnement est le suivant :

  • La pompe à chaleur extrait l’air extérieur, ensuite, elle le réchauffe avant d’envoyer l’air chaud dans l’habitation. On appelle ça la pompe Air/Air.
  • Le deuxième système consiste à transformer l’air extérieur en eau chaude, c’est un système Air/Eau. C’est le plus intéressant, il peut s’adapter aussi bien dans les maisons anciennes que dans les maisons neuves.

La chaleur douce est alors transmise à des radiateurs à accumulation (pour une température qui ne dépasse pas 40°) ou à un plancher chauffant.

L’aérothermie a bénéficié de nombreuses avancées technologiques. Vous pouvez ainsi adapter ce système à une ancienne chaudière à fioul ou à gaz sans modifier le circuit de chauffage. La pompe à chaleur offre la possibilité de faire des économies d’énergie importantes. La plupart des professionnels parlent d’une économie s’élevant à 70 %.

Il faut cependant savoir que la pompe à chaleur aérothermique demande de l’électricité dès lors que les températures sont inférieures à -10°C. Dans ce cas et sur quelques jours généralement, il vous faudra un petit chauffage d’appoint ce qui risque de faire augmenter la facture. Elle reste un atout malgré tout par rapport au fioul en divisant la facture par trois. Le système Air/Air est réversible. Elle permet de rafraîchir en été et de chauffer en hiver. La pompe à chaleur donne droit à un crédit d’impôt. En ajoutant une éolienne, vous pouvez atteindre l’autonomie énergétique.

Pompe à Chaleur
© istock

À lire également : Économiser l’eau : 20 gestes pour réduire votre facture

Les atouts et les inconvénients du chauffage par aérothermie

La réduction des dépenses énergétiques est le premier atout de l’aérothermie.

La rentabilité est effective sur 4 à 5 ans pour ce type de dispositif qui ne demande que peu de travaux et dont l’investissement est minoré par les aides dont vous bénéficiez.

Il existe aussi quelques inconvénients qu’il est préférable de cerner avant de se lancer de manière à réfléchir avant d’investir. Il faut savoir que le prix de ce type de chauffage oscille entre 8 000 et 12 0000 euros, main d’œuvre incluse. Mais les aides auxquelles vous pouvez prétendre feront baisser la facture pour vous laisser l’opportunité d’équilibrer vos dépenses énergétiques.

Le niveau d’efficacité de ce système varie selon les conditions climatiques et les températures extérieures. Si vous vivez dans une zone très froide où les hivers sont longs, il a ses limites et vous devez vous munir d’un chauffage d’appoint supplémentaire. Il faut savoir qu’à partir du moment où les températures dépassent – 7 °C, ce chauffage fonctionne beaucoup moins bien et reste insuffisant. Il faut également faire attention au dimensionnement de la pompe à chaleur et se faire conseiller par un professionnel.

La pompe à chaleur aérothermique est à la fois écologique et économique, c’est très rapidement un investissement rentable et vous pouvez l’intégrer aussi bien dans un projet de construction que dans des travaux de rénovation. C’est une solution qui demande assez peu de travaux et qui améliore largement votre confort.

À lire aussi : A la maison, économiser l'eau, ça coule de source !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.