Volets, portes et colombages : quels types de bleus selon les régions françaises ?

Volets Bleus
De la Bretagne à l’Alsace, du Nord à la Provence, il ne faut pas se promener bien longtemps pour rencontrer un volet, une porte, un colombage bleu… Mais quel bleu ? On vous explique les différentes nuances selon les régions françaises.

Le bleu en France, toute une histoire !

Sous le règne de Louis XIV, Colbert, qui voulait réglementer la profession, accorda aux teinturiers treize nuances de bleu. Du plus clair au plus foncé, ces couleurs portaient de jolis noms : bleu blanc, bleu naissant, bleu pâle, bleu mourant, bleu mignon, bleu céleste, bleu de reine, turquin, fleur de guède, pers, aldégo, d’enfer et bleu de roi. Chaque région a sa couleur. Le bleu qui, en Bretagne, sied aux murs de granit fleuris d'hortensias n'est pas le même que celui qui s'harmonise aux tons doux de la Côte d'Opale, non plus celui, discret, qui répond aux ocres de la Provence.

Des différences notables selon les régions

L'importance de la lumière. « On ne sait pas toujours si c'est bleu, écrivait Van Gogh, car la seconde d'après, le reflet changeant a pris une teinte rose ou grise. » Ce qui est vrai sous le ciel transparent de la Provence est vrai aussi ailleurs. Mais la Bretagne, peut-être pour défier la tempête, accentue souvent les tons de ses bleus tandis que la lumière voilée des côtes des pays du nord les adoucit, au contraire. De la même façon, portes et fenêtres exposées aux couleurs du matin ne seront peut-être pas peintes du même bleu que celles qui baignent dans la lumière du soir.

Le paysage commande. Dans le Midi à côté du ciel et de la mer, le bleu est assez rare. On le rencontre davantage sur les charrettes que sur les maisons, où il est délavé. En Languedoc, il est pastel ; en Provence, lavande ; en Alsace, il se grise pour répondre aux bruns et aux verts. Dans les îles, il est bleu franc. Plus dur à Saint-Malo, il s'adoucit en Vendée ou en Charente et pâlit beaucoup dans les Cévennes.

Les différents bleus de France

Volet Porte En Bleu Regions Francaise
© Ctendance
  1. Bleu d'Ouessant: Frais et franc sur fond blanc.
  2. Bleu de Provence: Pierre blonde rehaussée d'ocre rose et de bleu dur.
  3. Bleu de l'île de Sein: Il tranche sans hésitation sur le mur très blanc.
  4. Bleu des Cévennes: Le mur de pierre sèche supporte cette note claire.
  5. Bleu du Roussillon: Les murs presque rouges aiment ce bleu passé.
  6. Bleu du Marais vendéen: Présent dans tout ce vert...
  7. Bleu limousin: Vieilli, sur la pierre grise.
  8. Bleu citadin: Rare. Balcons et fenêtres vérandas éclairent la ville.
  9. Bleu du Beaujolais: La pierre ocre et les veines du bois l'adoucissent.
  10. Bleu de l'Oise: Bois bleu pour réveiller le torchis.
  11. Bleu en Brière: Lumineux sous le chaume.
  12. Bleu breton: Village en bord de mer.
  13. Bleu des Côtes-d'Armor: Des colombages inattendus.

Au jardin : Suivant que l'entrée du jardin est à l'ombre ou au soleil, les feuillages et les arbres légers ou touffus, les fleurs pâles ou aux couleurs vives, le bleu sera choisi fort ou doux.

À lire également : Fleur bleue : la liste des 30 plus belles fleurs bleues

La palette des bleus en peinture déco

Du bleu profond au bleu glacier très clair, on trouve aujourd'hui des peintures dans un large choix de bleus. Pour donner des couleurs en laissant apparaître les veines du bois, vous pouvez bien sûr utiliser une lasure (lasure satinée de Castorama, xylodhone de Syntilor ou lasure satinée super longue durée de Bondex, de 20 à 40 environ le litre).

Palette De Nuancier Bleu
© Ctendance
  1. Bleu roi ;
  2. Bleu turquoise ;
  3. Bleu canard ;
  4. Bleu cobalt ;
  5. Bleu lavande ;
  6. Bleu outremer.

Pratiques, les peintures microporeuses "spécial bois" ont une action protectrice : le bois respire, ainsi la peinture ne cloque pas et ne s'écaille pas. Opaques et d'un bel aspect satiné, en plus de leurs qualités décoratives : elles contiennent des éléments fongicides, anti-UV, insecticides et hydrofuges, qui protègent durablement le bois de toutes les agressions, comme les moisissures, champignons, mousses et lichens. Elles vous évitent d'avoir à appliquer une sous-couche. Ces peintures glycérophtaliques, très résistantes à l'humidité comme à la chaleur, sont particulièrement recommandées pour l’extérieur. Tons bleuet, bleuet-blanc, bleu pétrole et bleu de Bretagne, spéciale bois ; en coloris bleu provence, bleu lavande et bleu nuit.

Si vous souhaitez éviter la corvée de décapage total, optez pour la peinture glycéro satinée bois ancien. Elle est proposée en bleu front de mer, bleu lavande, bleu-gris ou bleu marine... Pour toutes ces peintures, comptez environ 15 à 30€ pour une boîte de 0,5 litre. Prévoyez une couche d'entretien tous les deux ou trois ans.

La richesse des pigments

Chacun souhaite retrouver le plaisir de réaliser les choses soi- même. Les pigments colorés, d'origine naturelle ou synthétique selon la couleur recherchée, vous permettent d'obtenir avec une base de peinture glycéro blanche la couleur de votre choix pour repeindre fenêtres et volets.

Il suffit de "mouiller" la poudre dans un peu de white-spirit avant de réaliser le mélange. Les pigments reviennent au goût du jour et s'utilisent aussi à l'intérieur pour une peinture à la chaux, très actuelle. L'opération est un peu délicate, mais superbe : on obtient de jolis tons mats, et elle assainit et laisse respirer les murs.

Ces pigments existent en coloris bleu charron, cobalt, outremer, céruléum… A partir de 10/15€  dans les magasins de peinture.

Des codes couleurs à respecter selon la région

Dans chaque région les matériaux utilisés sont différents, les façades varient et les couleurs aussi ! Avant d'entreprendre la rénovation de votre maison dans le style local ou selon votre goût, il faudra vous renseigner sur les coloris à respecter. Plusieurs organismes sont à même de vous aider : le service d'urbanisme de votre mairie, la Direction départementale de l'équipement. Vous pouvez aussi vous adresser au CAUE (Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement) de votre département.

La mise en œuvre

Le résultat final dépend avant tout de la préparation du support.

Si l'ancienne peinture est en bon état, sans cloquage ni craquelures, il suffit de lessiver, de poncer légèrement au papier de verre, puis de dépoussiérer.

Pour enlever un vernis ou une peinture en mauvais état, il faut tout d'abord décaper (très efficaces, les "super décapant", spécial bois ou universel). Lessivez et rincez soigneusement, puis laissez sécher une semaine avant l'application de la nouvelle peinture.

À lire aussi : Bleu pétrole : les 45 meilleures associations de couleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.