Slow déco : comment l’adopter dans votre intérieur ?

Slow Déco
Vous avez envie de transformer votre intérieur pour un écrin reposant et réconfortant ? De faire un geste pour l’environnement ? La slow déco est idéale. Cet art de vivre, inspiré des pays nordiques, est très présent actuellement. C’est la nouvelle tendance à suivre ! La récup’, les matières naturelles, l’artisanat et le DIY sont les principaux codes de ce courant déco, voué à s’inscrire durablement. Voici comment mieux penser la déco de votre chez vous !

La slow déco : c’est quoi en fait ?

Slow Déco
© Cassina
épuré
© Heju

Home made, kinfolk, Slow déco… Depuis quelques années, les anglicismes se multiplient sur l’univers déco aujourd’hui. Au final, à travers de tous ces termes, ce qui prime réellement, c’est l’envie de revenir à l’essentiel ! La slow déco découle directement du slow life, et depuis quelques mois, cette manière de vivre est d’autant plus d’actualité. Les centres d’intérêt, les intérieurs et les activités ont été complètement bouleversés et la déco s’est engouffrée dans cette brèche.

L’envie de se poser, de ralentir, alors que nous avons vécu à un rythme effréné pendant des années, c’est ce constat qui a entrainé les différents mouvements « slow » au cours des décennies passées. Le slow food notamment, avec Carlo Petrini, journaliste culinaire italien, par opposition aux fast food, valorise les traditions locales et les saveurs. Ensuite le slow travel, le slow working, le slow design et le slow life… sont apparus ! comme une suite à cette façon d’envisager la vie.

Ce qui est commun à toutes ces variantes reste le fait de ne plus consommer aveuglément, d’éviter la surconsommation et de valoriser chaque instant. La slow déco se veut durable, responsable, respectueuse de l’environnement. Elle s’enracine dans des valeurs écologiques et éthiques.

Le Do it yourself a connu une progression incroyable, et ceux qui n’ont pas la patience ou l’agilité nécessaire se sont tournés vers l’artisanat. L’intérieur est au cœur du slow life et le but est de lui redonner du sens. Cela suppose une vraie réflexion avant de se lancer dans des travaux ou des achats. Un intérieur serein et empreint de charme : c’est la définition de ce nouveau courant. Il faut comprendre la philosophie qui se cache derrière cette déco avant de l’adopter, la slow déco pourrait également s’appeler décoration écologique !

La simplicité règne, et à travers elle, la recherche du bien-être. Prendre le temps est son leitmotiv. De nombreux designers et les grandes marques se sont emparés de ces codes pour créer des collections d’objets ou de mobilier en accord avec cette tendance.

Une vie plus green passe également par nos choix en matière de déco.

Le minimalisme en tête d’affiche

Minimalisme
© Kann Design

Si la déco slow vous séduit, commencez par épurer vos pièces, une à une, en triant et en n’hésitant pas à vous séparer de l’inutile. Vous les revendrez ou les donnerez bien entendu. La course à l’accumulation, c’est bel et bien terminé ! Finies les ambiances oppressantes et les tâches ménagères sans fin : nettoyer tous ces objets est chronophage; or retrouver le temps est au centre de nos préoccupations.

Une fois que vous avez trié et donné, il vous reste à acheter mieux, à investir dans des pièces que vous conserverez, de qualité et issues d’une fabrication éthique et responsable ! Votre nid familial sera plus vert, plus réconfortant et minimaliste, un espace où règne la douceur de vivre et un endroit où travailler peut-être, deviendra agréable. Passer à la slow déco n’est pas si compliqué !

L’artisanat : le grand retour

Céramique
© Serax

L’artisanat est évidemment très présent dans le mouvement slow déco, l’objectif est de promouvoir ce mode de fabrication aux formes imparfaites parce qu’uniques, mais également la consommation locale. Les Américains souvent précurseurs des grandes tendances mondiales, ont été à l’initiative de son développement, à qui ils ont d’ailleurs donné un nom : le kinfolk.

La tendance a d’ailleurs fini par arriver sur le Vieux Continent sans problème, d’autant plus facilement qu’en matière d’artisanat, de gastronomie et de vie à la campagne, nous sommes à la pointe. Même si ce principe peut apparaitre un peu comme du « déjà vu et revu » chez nous, la slow déco l’a remis en piste, et surtout on le retrouve maintenant en zone urbaine également. Nous gardons surtout de ce courant, l’interrogation sur notre manière de consommer souvent démesurée, d’autant qu’elle ne répond pas à notre quête de sens.

Une vie trop trépidante, ne laissant plus de temps pour soi, les yeux rivés sur les écrans en permanence, le tout achevé par les mauvaises nouvelles, nous a permis d’adhérer à ce mouvement. L’artisanat, mais également le DIY nous a séduits très vite. D’autant plus que le confinement a été l’occasion de tisser des tentures murales bohèmes, de mettre la main dans la terre pour créer son potager, de travailler le cuir ou de tenter de se mettre à la céramique et au travail de la terre cuite. On note d’ailleurs le grand retour du hype dans les collections des grandes marques.

Des marques qui s’engagent

Démarche Ecologique
© Tikamoon

Cette démarche éthique, on la retrouve chez de nombreuses marques. L’objectif étant que le mobilier ne représente plus un poids écologique trop important. Vous trouverez de très nombreux fabricants et marques engagés dans cette voie. Essayez de les privilégier au moment de faire une acquisition. Tentez également de prioriser si possible, la fabrication locale, donc française ou tout au moins européenne, ainsi que l’artisanat. N’hésitez pas à vous renseigner sur les modes de fabrication, la provenance des matériaux, la manière de livrer, les engagements environnementaux et sociétaux de la marque. D’ailleurs, vous le constatez, de plus en plus, les marques présentent certains éléments destinés à vous apporter une réponse. Acheter moins, mais mieux est la devise de la slow déco !

Donnez une seconde vie à un meuble ancien

Meuble Ancien
© Leroy Merlin

Toujours dans cette recherche pour freiner nos achats, on arrête de jeter, on répare, on remet au goût du jour. Dans cette philosophie se niche le cœur même de l’upcycling. Il est toujours possible de donner une seconde vie à un objet comme à un meuble avec un peu de temps et de patience.

Dans ce courant s’inscrit évidemment l’esprit récup’, l’avantage :  une empreinte écologique réduite à néant. En récupérant les vieux meubles de famille, vous misez sur des objets qui ont un vécu rassurant. Avec quelques pinceaux et un peu de temps, vous transformerez facilement un vaisselier en une jolie bibliothèque, par exemple.

Les brocantes et les vide-greniers sont des mines d’or pour dénicher des meubles qui ne demandent qu’à reprendre vie ! Vous pouvez meubler un appart sans dépenser beaucoup et en faisant du bien à la planète, tout en rendant service aux personnes qui souhaitent se débarrasser et en évitant les composés organiques volatils qui s’échappent des meubles neufs durant de longs mois. Que des points positifs !

Côté couleurs : n’en faites pas trop !

Unicolor
© Bo Concept

Ralentir son rythme de vie, se poser, prendre soin de soi et de sa famille, autant de valeurs que vous mettrez en pratique dans votre déco. Pour cela, évitez d’employer trop de couleurs, essayez le monochrome et misez plutôt sur des coloris neutres. Légère, minimaliste et épurée, vous ne vous lassez plus de votre déco et tout à coup l’envie de changement se fait moins sentir. Optez pour des teintes comme le beige, le blanc, le sable, le lin, le vert pâle, le gris, le bleu pastel… Et si vous ne vous voyez pas vivre sans couleur, introduisez-la par petites notes, dispersées ici et là.

Le slow s’affiche aussi dans la cuisine

Cuisine Slow
© Leroy Merlin

La cuisine n’échappe pas non plus à votre nouvelle option slow déco. Terminé les boites de conserve et les emballages en carton… vous mettez vos aliments achetés directement aux producteurs ou dans les rayons vracs des supermarchés, dans de jolis bocaux qui ne se cachent plus. Sur une étagère de style industriel qui fait office de séparation, exposez-les sans complexes. Une bibliothèque chinée fera aussi bien l’affaire. N’hésitez pas à ajouter des objets recyclés comme des caisses en bois pour vos bouteilles, des paniers… C’est l’occasion d’accumuler tout en respectant les règles du slow.

À lire également : Nos conseils pour une cuisine minimaliste

Quelques inspirations en images…

Entrée Cosy Et Nature
© Zara Home
Ambiance Pure
© House Doctor
Collection Slow
© Ikea
Lounge Chair
© Norr11
Salle à Manger
© House Doctor
Salon
© Zara Home
Espace Minmaliste
© Stelton
Ambiance Naturelle
© Zara Home

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.