Ctendance

Energie Solaire

Combien coûte l’installation de panneaux photovoltaïques en 2023 ?

Installer des panneaux photovoltaïques est très intéressant d'un point de vue financier, mais ils disposent d'un coût initial. Découvrez à combien celui-ci s'élève !

Amandin QG

Publié le

Lu 11362

Combien coûte l'installation de panneaux photovoltaïques en 2023 ?

Si l’on estime qu’installer des panneaux photovoltaïques (PV) est rentable sur le long terme, les coûts initiaux peuvent effrayer plus d’un propriétaire. Néanmoins, certaines aides peuvent être proposées afin d’effectuer cette transition écologique bénéfique pour la planète, permettant de les installer à moindre prix.

Le coût général des panneaux photovoltaïques

Pour pouvoir estimer de manière pertinente les coûts d’une installation photovoltaïque, il faut analyser l’ensemble des éléments. Ainsi, les modules photovoltaïques achetés sur Internet peuvent certes être intéressants en termes de prix, ils n’ont que peu de rapport avec une installation complète.

En règle générale, il y aura toujours des écarts vers le haut et vers le bas. Toutefois, en moyenne, une installation photovoltaïque de taille moyenne avec un pic de 6 kilowatts vous coûtera, selon la région, de 10 000 à 15 000 euros. Tout est compris, sauf le stockage de l’électricité, qui coûte généralement de 9 000 à 12 000 euros supplémentaires, et dans certains cas, cela peut aller jusqu’à 20 000 euros. 

Les tuiles solaires, qui ressemblent à des tuiles normales, mais qui sont en fait de petites installations photovoltaïques, coûtent en revanche nettement plus cher que les installations solaires habituelles. Une couverture avec des tuiles solaires coûte en moyenne environ 40 000 euros. En outre, les modèles disposant des technologies les plus avancées coûtent approximativement 85 000 euros. Ces installations sont traditionnellement utilisées pour les bâtiments classés monuments historiques.

Tout chiffre a besoin d’un contexte pour prendre son sens.

L’importance des kilowatts crête et de la surface sur le prix

Par kilowatt crête, vous pouvez compter sur approximativement 900 kilowattheures d’électricité par an. Dans le secteur privé, le coût total moyen d’une installation PV par kilowatt crête est d’environ 1 500 à 2 000 euros. Attention cependant, le prix ne se réfère pas uniquement aux modules, mais à l’installation clé en main, montage compris. 

Selon les sites web, vous trouverez certainement des prix plus bas s’ils se rapportent exclusivement aux modules PV. Dans l’ensemble, il convient de noter que les coûts par kilowatt crête diminuent pour les grandes installations.

Les coûts d’une installation photovoltaïque sont rarement indiqués par mètre carré, car ce prix n’a que peu de signification sans la puissance attendue. Si l’on calcule avec des modules moyens, le prix d’une installation photovoltaïque complète se situe environ entre 270 et 360 euros par mètre carré.

Les coûts liés aux kilowattheures et à l’installation

Il est relativement rare d’indiquer le coût du photovoltaïque par kilowattheure d’électricité. À titre d’illustration, vous pouvez estimer le coût d’une installation moyenne à environ 2,17 euros par kilowattheure produit annuellement.

Enfin, vous pouvez approximativement prévoir 15 % des coûts totaux pour l’installation de votre système photovoltaïque. Selon la taille, cela représente environ 1 700 à 3 400 euros. Si toutes les petites pièces nécessaires sont incluses dans le calcul, l’installation coûte environ 20 %, soit 2 500 à 4 800 euros.

Les aides facilitant la mise en place de panneaux photovoltaïques au sein de son logement en 2023

L’État souhaitant promouvoir l’installation de ces systèmes solaires, il a ainsi créé des aides visant à faciliter l’autoconsommation d’énergie solaire dans les foyers. Celles-ci sont réparties sur une période de cinq ans de fonctionnement des panneaux et dépendent des performances du système. Elles s’étalent alors de 430 €/kWc pour les systèmes allant jusqu’à 3 kWc à 90 €/kwC pour ceux situés dans la fourchette de 36 à 100 kWc.

Pour pouvoir bénéficier de cette prime, certaines conditions doivent néanmoins être remplies. Vous devez notamment adapter vos installations solaires et les connecter aux compteurs communicants (tel que Linky) ainsi qu’au réseau électrique Enedis. Cela permet à la fois d’analyser la production et la consommation d’énergie, mais également de revendre votre surplus d’électricité. De ce fait, afin de bénéficier de cette prime, il vous faut opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus généré.

Il est par ailleurs nécessaire de suivre des normes techniques définies lors de la mise en place d’un tel système sur votre toit. Ainsi, vous devez consulter un professionnel labellisé RGE pour pouvoir bénéficier de ces aides. De plus, cela vous assure de travailler avec des entreprises ou des artisans qualifiés pour l’ensemble des travaux de rénovation liés à l’énergie. À noter que cette prime n’est versée que pour les systèmes inférieurs à 100 kWc.

Partagez votre avis