Escalier qui grince : pourquoi que faire ?

Escalier Grince Maison
Souvent les escaliers en bois ont tendance à grincer et c’est assez désagréable. Ce n’est cependant pas une fatalité et une fois que vous avez trouvé la cause, il est possible d’effectuer certaines opérations pour l’éviter. Voici quelques conseils pratiques pour résoudre ce problème.

Comment est fait un escalier ?

L’escalier est constitué de trois éléments. Il y a tout d’abord la marche puis la contremarche qui est la partie verticale qui sert de support pour chaque marche. La troisième partie est constituée par les limons qui est en fait la structure qui maintient les marches et les contremarches. Quand votre escalier craque, c’est généralement parce que l’un de ces éléments rencontre un problème. Il faut alors identifier ce qui provoque ce bruit. Il est indispensable de limiter les frottements entre les limons, les marches et les contremarches.

Escalier Qui Grince
© istock

À lire aussi : Comment peindre un escalier ?

Quelle est l’origine des grincements d’escalier en bois ?

Souvent l’origine de ces bruits si désagréables est due à l’humidité qu’il y a dans la maison. Il faut savoir que le bois a tendance à réagir selon l’environnement dans lequel il est placé. C’est un matériau vivant, il peut gonfler ou se rétracter selon les changements d’humidité et de température de votre habitation.

L’escalier est également soumis à une utilisation fréquente et quotidienne ce qui fait que des charges pèsent sur lui en continu. Cela finit par engendrer des problèmes au niveau des assemblages, de ses fixations et de ses points d’appui. C’est souvent à ce moment que peuvent apparaître des problèmes de bruits très peu agréables.

Si vous parvenez à localiser les marches de l’escalier qui sont les plus bruyantes, vous pourrez résoudre petit à petit les problèmes. Pour cela, la méthode est simple puisqu’il suffit de marcher sur chaque marche pour repérer la provenance du bruit. Parcourez l’escalier et identifiez les marches qui ont le plus tendance à craquer, il faudra exercer une pression à divers endroits de chaque marche. Il faut également examiner avec attention l’état de chaque contremarche. Le craquement peut venir du détachement des marches, de l’usure du bois ou du frottement à l’endroit où les marches sont en contact.

Escalier Grince
© istock

Comment résoudre les problèmes de craquement ?

Concernant les contremarches :

Si vous voyez un léger interstice entre les contremarches, celui-ci peut provoquer un craquement. Il faut alors prendre un pied-de-biche le glisser entre la marche et la contremarche et soulevez un peu. Ensuite, munissez-vous d’une spatule métallique et retirez la saleté qui se trouve dans l’interstice et mettez-y de la colle à bois. Replacez ensuite la marche correctement sur la contremarche et clouez-la. Il faut que l’ensemble soit bien fixe.

Si vous pouvez accéder à la face arrière de l’escalier, collez et clouez une latte d’appui sur la surface supérieure de la contremarche où se trouve l’interstice. Ensuite, vous n’avez plus qu’à fixer solidement sur la latte d’appui, le côté avant de la contremarche. Il est également possible de soulever la marche et glissez un caoutchouc entre la contremarche et la marche. Saupoudrer du talc entre les interstices permet de réduire le frottement et donc le craquement.

Concernant le limon :

Le limon c’est en fait la base de l’escalier qui supporte marches et contre marches.

Quand le limon s’éloigne du mur, vous pouvez constater la formation d’interstices. Il faut alors les combler avec des clavettes que vous fixez à la colle à bois.

Concernant le dessous de l’escalier

Pour renforcer la marche et la contremarche inférieure, il est possible de visser des équerres d’assemblages ou des connecteurs bois.

La sécheresse

Il se peut que la sécheresse de l’escalier soit à l’origine des craquements, notamment si vous avez une meilleure isolation par exemple.

Le meilleur moyen d’y remédier est alors de mettre de l’huile de lin ou de la cire pour réduire un peu ces bruits désagréables.

Il ne faut pas vous attendre à obtenir rapidement des résultats, en effet, il faut permettre avant au bois de regonfler et cela peut prendre quelques semaines, ce n’est qu’à ce moment-là que vous constaterez une atténuation des craquements.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.