Comment peindre un escalier ?

Peindre Escalier Bois En Gris Einfach Un Cosmeticuprise

Peindre un escalier demande un peu de préparation et quelques heures de travail, mais cela n’a rien de bien compliqué ! Ce type de chantier est à la portée de tout le monde, y compris des débutants. Suivez le guide…

Le matériel nécessaire

Pour peindre un escalier, il n'y a pas besoin d'avoir beaucoup de matériel.

  • Un aspirateur ;
  • Une éponge ;
  • Un seau d'eau ;
  • Pour les escaliers en bois : une ponceuse, un masque et des gants de protection.

Dans le cadre d'une rénovation, vous devrez commencer par décaper vos escaliers : procurez-vous un décireur ou un décapant chimique. S'il s'agit d'un escalier en bois, de menues réparations peuvent être indispensables. Prévoyez alors un marteau, du mastic à bois, une spatule et un papier de verre à grains fins.

La protection

  • Une bâche en plastique
  • Du ruban de masquage

L'application de la peinture

  • Une brosse à rechampir
  • Un pinceau plat
  • Un rouleau
  • Une sous-couche
  • Une peinture pour le sol
  • Un papier de verre à grain fin

Quelle peinture choisir ?

Le type de peinture

Pour bénéficier d'un rendu final esthétique et durable, un seul impératif : utiliser des produits adaptés au support !

  • Pour un escalier en bois – optez pour une sous-couche et une peinture sol bois, associées à un vernis de finition.
  • Pour un escalier en béton – oubliez la peinture acrylique, trop fragile : privilégiez la peinture époxy, qui contient un durcisseur garantissant une résistance optimale.
  • Pour un escalier en métal – la combinaison classique se compose d'un apprêt antirouille, d'une laque et d'un traitement antidérapant.

Si votre escalier est composé de deux matériaux distincts – marches en bois et balustre en métal, par exemple – il vous faudra investir dans des produits spécifiques pour chacun des éléments.

Un escalier est une zone de passage. Il est aussi exposé à des salissures fréquentes et, par conséquent, à des nettoyages répétés. Choisissez de préférence une peinture pour sol intérieur, lessivable et imperméabilisée.

Il est à noter qu'il existe désormais des produits "tout-en-un", vous épargnant d'appliquer différents produits. Cette option est tout à fait adaptée à la peinture d'un escalier neuf. Pour une rénovation, en revanche, il demeure préférable d'opter pour la combinaison classique – sous-couche, peinture, vernis ou traitement de finition – en particulier si vous souhaitez changer la couleur de votre escalier.

Le choix de couleurs

Un escalier peut se faire discret et se fondre dans le décor ou se mettre en scène pour devenir un élément clé de votre intérieur. Dans un espace exigu ou peu lumineux, il est conseillé d'opter pour des teintes claires. Si vous disposez de beaux volumes, en revanche, le choix dépendra entièrement de vos envies.

  • Pour sublimer un bel escalier en bois, oubliez la peinture ! Contentez-vous de le vitrifier en appliquant une sous-couche spécifique et deux couches de vitrificateur. Ce vernis spécifique est disponible en mat, satiné ou brillant.
  • Pour agrandir l'espace, misez sur le ton sur ton, en peignant le mur et l'escalier de couleur uniforme.
  • Pour un effet de volume, osez le contraste : couleur chaude contre couleur froide.
  • Pour jouer sur l'effet de profondeur, multipliez les couleurs, ou optez pour un dégradé, en allant de la teinte la claire à la plus foncée.
  • Pour un effet graphique, combinez des marches de couleur sombre et des contremarches blanches ou très claires.

Si la déco compte, il est toujours judicieux de penser pratique ! Suivant la configuration de votre escalier, jouer avec la couleur peut constituer une sécurité appréciable. Alterner la couleur des marches contribue effectivement à offrir une meilleure visibilité : une option déco qui peut aussi éviter de manquer une marche et de chuter !

Peindre un escalier : les étapes

Comme pour tous les travaux de peinture, une bonne préparation du support est capitale ! Et cela vaut aussi bien dans du neuf que lors d'une rénovation...

1. La préparation du support

S'il s'agit du relooking d'un escalier un peu vieillot, on commencera donc une étape incontournable : un décapage en règle ! Appliquez un décireur ou un décapant chimique, en fonction des traitements précédents.

Dans le cas d'un escalier à bois, poncez soigneusement l'escalier, en veillant systématiquement à respecter le sens des veinures. Si l'escalier est endommagé, appliquez un mastic à bois pour effectuer les réparations nécessaires. Le mastic s'applique simplement à l'aide d'une spatule. Respectez toujours le temps de séchage et terminez en ponçant soigneusement à l'aide d'un papier de verre à grains fins.

Neuf ou rénovation : pour un rendu optimal, un nettoyage en règle s'impose avant de dégainer les pinceaux !

  1. Munissez-vous de votre aspirateur pour éliminer la poussière ;
  2. Nettoyez votre escalier à l'aide d'une éponge humide ;
  3. Laissez sécher complètement.

Afin d'éviter les traces de peintures, installez une bâche en plastique et posez du ruban de masquage autour de l'escalier, afin de protéger le sol, le mur et le mobilier situé à proximité.

2. L'application de la peinture

Pour travailler plus efficacement, adoptez deux astuces de pros :

  1. Travaillez en partant du haut, en descendant au fur et à mesure que vous peignez ;
  2. Peignez les différents éléments de façon rationnelle : main courante, balustre, marches et contremarches ;
  3. Procédez soigneusement, sans précipitation : la plupart des peintures pour sol sèchent rapidement, et il est donc indispensable de repérer et de rattraper rapidement la moindre coulure.

Sous-couche, peinture et éventuel vernis de finition s'appliquent indifféremment au pinceau ou au rouleau. Pour un rendu optimal, il est conseillé d'appliquer la sous-couche, deux couches de peinture et de terminer par un vernis. L'application de la peinture est la plus délicate :

  • Travaillez la matière en couches fines et bien étirées ;
  • Utilisez un papier de verre à grains fins pour poncer légèrement la première couche de peinture, avant d'appliquer la suivante.

Consultez la notice technique des produits que vous utilisez, et veillez à respecter scrupuleusement le temps de séchage entre deux applications.

Peindre un escalier principal : les astuces

Avant de vous lancer dans la peinture proprement dite, il faut penser pratique ! Si votre escalier conduit à une chambre d'amis mansardée, vous pouvez peindre entièrement l'escalier et condamner l'accès, le temps que durera le chantier. Mais si votre escalier constitue la liaison unique d'un étage à l'autre, il va falloir faire preuve d'organisation et peindre uniquement une marche sur deux, afin de pouvoir continuer à l'emprunter.

Si vous repeignez votre escalier dans une couleur ton sur ton et que vous redoutez qu'un membre de la famille ne pose le pied sur la mauvaise marche, hissez la couleur : posez un post-it ou un morceau de ruban adhésif coloré sur les marches "autorisées".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.