Comment choisir une cheville ?

Differents Types De Cheville
La cheville est un matériel qui est utilisé très souvent quand vous faites du bricolage. Que ce soit pour accrocher un tableau, une étagère, pour fixer un meuble ou pour poser un luminaire que ce soit au mur ou au plafond, vous aurez besoin d’une cheville. Le choix que vous faites dépend le plus souvent de la charge, mais également de la nature du mur ou du support. Elles se présentent sous différentes formes et sont sélectionnées en fonction de vos besoins. Focus sur les différentes chevilles et leur usage !

Le choix de la cheville selon les travaux à réaliser

Vous faites votre choix selon :

  • Les dimensions, le type de cheville et le poids qu’elle devra soutenir ;
  • Le support où vous la mettez : matériau plein (pierre, béton, etc.) ou matériau creux (parpaing, brique, placoplâtre, etc.).

La pose d’une cheville nécessite l’emploi d’une perceuse sauf si vous la mettez dans le placoplâtre.

Les chevilles pour placo :

Voici une liste des principales chevilles utilisées dans le placo : cheville à ailettes, cheville à déformation, cheville crampon, cheville à visser, cheville autoperceuse à expansion, cheville à expansion ou Molly, cheville à verrouillage de forme.

Les chevilles pour matériaux creux :

Les principales chevilles utilisées pour les matériaux creux sont : cheville plastique à expansion, cheville crampon, cheville métallique à expansion, cheville nylon à déformation, cheville bicomposant à déformation, cheville métallique à grande expansion, cheville à verrouillage de forme.

Les chevilles pour matériaux pleins :

Voici la liste des principales chevilles pour matériaux pleins : collier cheville, cheville polypropylène avec collerette multimatériaux, Cheville nylon à expansion, cheville polypropylène avec collerette, Cheville nylon à expansion et à ancrages, cheville nylon à frapper, cheville métallique à griffes, cheville métallique à expansion.

Cheville
© istock

Les chevilles pour supports creux

Les matériaux creux sont : la brique creuse, le placoplâtre, la plaque de plâtre, le parpaing creux…

Dans ces cas, vous pouvez employer différents types de chevilles :

Cheville à déformation ou verrouillage de forme :

Elles sont utilisées si vous souhaitez fixer des objets légers dans un matériau creux, elle présente des ailettes en nylon.

Elle est parfaite pour les charges de 5 à 80 kilos, selon les modèles et les indications du fabricant, ainsi que suivant le support et les différents points de fixation.

Cheville à visser :

La cheville à visser est parfaite pour les supports creux et tendre comme le placo, la cheville à visser est une cheville autoforeuse ou autoperceuse, elle se visse directement dans le support. Grâce à son filetage extérieur, elle est solidaire du support. Ensuite, quand vous vissez, cela écarte légèrement l’intérieur de la cheville renforçant la rigidité de l’ensemble. La cheville autoforeuse est réservée aux charges légères, inférieures à 20 kilos.

Cheville à bascule :

Elle est surtout utilisée pour fixer des luminaires ou autres objets au plafond. La cheville à bascule est composée d’une vis et de plusieurs ailettes en métal qui sont assorties de ressorts. Une fois que vous l’introduisez dans le trou et qu’elle a traversé le support, les ressorts de la cheville libèrent les ailettes qui se plaquent contre le support. Une fois que vous vissez, tout est solidement ancré. Seul bémol, il faut faire un trou assez gros. Cette cheville supporte 5 kilos au maximum dans le placo.

Cheville à expansion :

Elle est idéale pour les plaques de plâtre et elle est surtout connue sous le nom de cheville Molly. Ces chevilles en métal se composent d’une vis et d’un corps qui se déforme et déploie des ailettes. Pour les poser, il est nécessaire d’employer une pince à expansion ou pince à cheville. Ces chevilles supportent entre 20 à 50 kilos.

Elle peut se présenter sous trois formes : cheville à expansion classique, cheville à expansion autoperceuse ou à expansion autoforeuse.

Une fois que vous avez réalisé le trou, mettez en place la cheville et la vis, sertissez l’ensemble pour que les ailettes se déploient et vissez. C’est une cheville qui convient parfaitement au placoplâtre.

La cheville taraudeuse :

Les chevilles taraudeuses sont autoforantes et sont dédiées au placoplâtre. Elles disposent d’une ailette qui se rabat contre le support comme les chevilles à bascule. L’ailette étant bloquée par le vissage, cette cheville supporte des charges verticales inférieures ou égales à 25 kilos. Elles se posent à l’aide d’un tournevis.

Les chevilles pour scellement chimique :

Ce sont des chevilles perforées qui peuvent accueillir le produit fixateur et le diffuser. Elle est composée d’une résine et d’un fixateur que vous injectez dans le trou à l’aide d’un pistolet ou d’une seringue dans le tamis. Quand la cheville est remplie, le produit s’échappe par les alvéoles de cette dernière, permettant d’élargir la surface de fixation et de créer un ensemble rigide. Une fois que la vis est mise en place et que le mélange a durci, vous pouvez mettre une charge très lourde.

Chevilles Et Vis
© istock

Les chevilles à matériaux pleins

On entend par matériaux pleins le béton, la pierre, le béton cellulaire, le parpaing plein, la brique pleine, etc. Vous avez² alors le choix entre différentes chevilles :

La cheville à expansion ou à écartement :

Elle se présente sous la forme d’une cheville avec des lamelles en nylon, elle se place dans un trou et au cours du vissage, les lamelles se plaquent au trou et la cheville est alors solidaire. Selon sa taille, elle peut supporter des charges qui sont moyennement lourdes.

La cheville à frapper :

Vous la posez dans le trou à l’aide d’un marteau ce qui la rend solidaire au support.

À lire également : Présentation de la cheville à frapper

La cheville boulon :

Elle fonctionne comme la cheville à expansion, seule sa résistance mécanique change.  Elle est utilisée pour les charges lourdes et dans le béton de préférence. Elle est également appelée goujon et elle se compose d’une bague et d’un boulon. Quand elle est mise en place dans le trou et que vous serrez l’écrou, vous écartez la cheville à l’intérieur et elle reste solidaire avec le mur.

Les chevilles universelles, pour tous les supports

Les chevilles en nylon classiques sont parfaites pour les fixations d’objets légers, quelle que soit la nature du mur.

Les chevilles multimatériaux supportent plutôt des charges très légères.

Les chevilles d’isolation : elles sont rendues solidaires grâce à une rondelle d’appui assez large qui assure l’ancrage dans le mur. Elles sont utilisées pour poser les panneaux d’isolant.

Comment bien choisir la taille de la cheville ?

Le choix de la longueur et du diamètre de la cheville demande de l’attention pour que la fixation soit parfaitement efficace. Il faut bien définir les dimensions dont vous allez avoir besoin.

Le diamètre : c’est un critère très important puisqu’il est directement lié à la résistance mécanique. Il est possible d’avoir une idée du diamètre nécessaire selon le poids de l’objet à fixer :

  • Pour une charge de moins de 20 kilos : vous choisirez un diamètre compris entre 3 et 5.5 mm ;
  • Pour une charge de 20 à 50 kilos: vous choisirez un diamètre compris entre 6 et 8 mm ;
  • Pour une charge supérieure ou égale à 50 kilos : vous choisirez un diamètre supérieur à 10 mm .

La longueur : elle est choisie en fonction de l’épaisseur du support. Pour un diamètre identique, privilégiez toujours une longueur plus importante. Vous pouvez mettre une vis longue, ce qui permet de rigidifier la fixation encore plus.

Chevilles Bricolage
© istock

Conseils pour bien choisir et poser vos chevilles

Il faut employer une perceuse à percussion ou un perforateur et bien choisir le foret. Il faut également sélectionner le bon perçage en fonction des matériaux. Vous avez le choix entre percussion et percussion.

Pour les fixations proprement dites, ne réduisez pas les longueurs et les diamètres, la rupture peut en effet être dangereuse selon la charge que vous fixez. Il faut mettre en place la cheville adaptée et au bon diamètre pour que la fixation tienne dans le temps.

Pour des fixations d’objets très lourds dans un matériau creux, privilégier le scellement chimique, la fixation est plus sécurisée.

Pour un ancrage durable, prenez plutôt les goujons d’ancrage qui fixent parfaitement bien un élément à son support.

Faites attention au poids supporté par la cheville qui figure sur son emballage.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.