Blog décoration et maison Ctendance

Travaux

Bénéficiez de 65% de réduction sur vos travaux avec MaPrimeRénov’ !

Si vous envisagez de faire des travaux de rénovation globale, profitez de la réduction offerte par MaPrimeRénov’ pour vos travaux. Voici ce que vous devez savoir.

Amandin QG

Publié le

Dans le but d’encourager les ménages, même les plus modestes, à effectuer des travaux de rénovation énergétique, l’État a instauré plusieurs dispositifs. Parmi eux, il y a MaPrimeRénov’. Grâce à cette aide, vous pouvez bénéficier d’une réduction pouvant aller jusqu’à 65 % sur vos travaux. Dans les lignes qui suivent, nous vous expliquons tout sur les conditions d’éligibilité.

MaPrimeRénov’ : petit aperçu

Ce dispositif a été lancé en 2020 pour remplacer le crédit d’impôt CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). MaPrimeRénov’ est plus souple et plus avantageuse. Elle est accessible à tous les propriétaires et toutes les copropriétés de logements construits depuis plus de 15 ans.

À lire En ce moment chez Castorama, profitez d’un prix bradé avec une réduction de 100 euros sur ce poêle à bois !

MaPrimeRénov’ concerne les logements occupés à titre de résidence principale (par le propriétaire lui-même ou par un locataire). Elle est également versée pour aider à financer des travaux visant à améliorer la performance énergétique d’un logement. À savoir que cette prime est cumulable avec d’autres aides.

Il convient aussi de noter que le dispositif MaPrimeRénov’ se décline en plusieurs volets :

  • MaPrimeRénov’ Sérénité : pour les propriétaires à revenu modeste et très modeste.
  • MaPrimeRénov’ Copropriétés : pour les ménages qui habitent en copropriété.
  • MaPrimeRénov’ « rénovations globales »

Dans cet article, nous nous intéressons à la première catégorie, que nous allons d’ailleurs détailler juste après.

MaPrimeRénov’ : quel est le montant de la subvention ?

Étant donné que les familles à revenus modestes sont les plus touchées par la précarité énergétique, l’État a mis en place des moyens pour les aider à améliorer l’efficacité énergétique de leurs foyers. Ceci leur permettra de réduire considérablement leur facture énergétique. Les aides de l’État, notamment MaPrimeRénov’, consistent donc à financer une partie de leurs travaux. Ces travaux peuvent comprendre :

À lire MaPrimeRénov’ 2024 : ce que vous devez absolument savoir sur les nouveautés

  • L’isolation thermique des parois vitrées et des murs en façade.
  • La pose d’un système de chauffage économe en énergie et écologique.
  • L’acquisition des équipements comme la chaudière biomasse individuelle, le poêle à granulés ou à bûches et la pompe à chaleur air/eau ou géothermique.
  • Le raccordement à un réseau de chaleur.
  • La pose d’un système de charge pour véhicule électrique.
  • La dépose d’une cuve à fioul ou la réalisation d’un audit énergétique.

Pour ce qui est du montant que peut percevoir un ménage éligible à MaPrimeRénov’, dès le 1ᵉʳ octobre 2023, les ménages à revenu très modestes peuvent bénéficier d’une prise en charge de 65 %, et les ménages à revenu modestes, de 50 %.

Concrètement, si les travaux de rénovation que vous envisagez s’élèvent à 35 000 euros, vous pourriez percevoir jusqu’à 22 750 euros de subventions. Pour un ménage à revenu modeste, ce montant serait de 17 500 euros, soit 50 % du montant total de ces travaux.

Il est crucial de souligner que pour bénéficier de cette aide, il faudra faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les ménages très modestes peuvent avoir droit à une avance selon le PLF 2020, et le reste leur sera versé à la fin des travaux sur présentation des factures.

Il est bien évidemment toujours recommandé de consulter régulièrement le site officiel du dispositif pour se tenir informé des éventuelles évolutions. N’attendez pas pour entamer vos travaux et profiter des économies d’énergie et financières à long terme.

À lire MaPrimeRénov’ 2023 : découvrez toutes les nouveautés qui vont vous faire économiser !

  • Save

Partagez votre avis