Blog décoration et maison Ctendance

Arbre

Attention jardiniers ! Voici les arbres à planter en janvier pour un jardin éblouissant !

Le mois de janvier est synonyme de repos pour le jardin. Toutefois, certaines plantations peuvent être réalisées.

Dorine Alanoix

Publié le

Attention jardiniers ! Voici les arbres à planter en janvier pour un jardin éblouissant !

Envie de préparer le terrain pour accueillir de nouvelles espèces dans votre jardin ? Que vous ayez envie d’arbres fruitiers ou décoratifs, en voici cinq qui s’épanouiront parfaitement dans votre espace vert.

Le pommier (Malus domestica)

En plus d’offrir des fruits savoureux, vous aurez aussi droit à une belle floraison printanière. Le mois de janvier est la période idéale pour laisser le temps au système racinaire de se développer.

Vous pouvez le planter en pleine terre ou dans des bacs, mais il faut garder à l’esprit que cet arbre prend de l’espace et qu’il faut donc prévoir suffisamment d’espace.

À lire Voici les étapes clés pour réussir la culture de votre rosier en pot

Creusez un trou d’environ 1 m de profondeur et de diamètre et utilisez un tuteur durant les premières années pour supporter la plante et lui donner un bon départ.

N’hésitez pas à combiner plusieurs variétés différentes pour obtenir une pollinisation croisée. En ce qui concerne la multiplication, la greffe est la méthode la plus répandue, et ce, selon le pommier et le type de sol dont vous disposez.

Le pommier (Malus domestica)
  • Save
Getty Images Signature

Le cerisier (Prunus avium)

Le cerisier est un arbre qui apporte une teinte rosée au printemps que de nombreux jardiniers apprécient.

Cet arbre n’apprécie pas les sols compacts, veillez donc à bien l’alléger avec des matériaux drainants. Creusez ensuite un trou suffisamment large en veillant à laisser assez d’espace pour le développement de l’arbre.

À lire 5 arbres fruitiers à planter en juin pour enrichir votre jardin

Si votre arbre est à racines nues, vérifiez l’état de ces dernières et n’hésitez pas à les praliner. Dans le cas où vous avez un sujet en motte, retirez quelques racines pour assurer le bon développement de l’arbre.

Le cerisier (Prunus avium)
  • Save
Getty Images

Le prunier (Prunus domestica)

C’est un arbre qui s’adapte à tous les sols en plus d’être résistant aux maladies. Commencez par creuser un trou assez volumineux en ameublissant le fond et en y ajoutant une couche de drainage.

Si votre prunier est à racines nues, commencez par les habiller en effectuant une petite incision aux extrémités pour renforcer le système racinaire.

Cela étant fait, vous pouvez procéder à un pralinage pour faciliter l’absorption des nutriments des racines.

À lire Que faire dans votre jardin après le passages des saints de glace ?

Si votre prunier est dans un conteneur, placez l’indispensable tuteur et veillez à hydrater la motte. Tassez ensuite légèrement et arrosez généreusement.

Le prunier (Prunus domestica)
  • Save
Peopleimages.com – YuriArcurs

L’abricotier (Prunus armeniaca)

En plus d’avoir des fruits savoureux, l’abricotier possède une floraison précoce à condition d’avoir assez de soleil.

Selon la taille du sujet, creusez un trou d’un diamètre adéquat, puis ajoutez-y de l’engrais. Si votre abricotier est à racines nues, sectionnez celles qui sont abimées à l’aide d’un sécateur.

Dans le cas où il est livré en motte, hydratez-le dans un seau d’eau et laissez-le égoutter avant la plantation.

À lire Némésias : des fleurs aux couleurs vibrantes et parfumées pour embellir votre jardin !

Tassez ensuite la terre au fur et à mesure que vous remplissez le trou afin de ne pas laisser d’air dans le sol.

Évitez les tailles pour que l’arbre puisse faire face à un éventuel gel tardif qui pourrait frapper les « jeunes pousses ».

L’abricotier (Prunus armeniaca)
  • Save
Getty Images Signature

Le figuier (Ficus carica)

À la fois ornemental et fruitier, le figuier est un incontournable des jardins méditerranéens.

Trempez votre motte dans une bassine pour l’hydrater. Une fois que votre trou est creusé, installez un lit de graviers pour faciliter le drainage.

À lire Les meilleures plantes d’ornement à mettre en terre en mai

Plantez ensuite votre collet, en respectant une distance de 3 à 6 m entre deux figuiers, puis tassez doucement en créant une cuvette autour du pied. Il ne vous reste plus qu’à arroser abondamment.

Certaines variétés peuvent aussi être cultivées en pot à condition de garantir le drainage nécessaire et d’éviter l’arrosage excessif de votre arbre.

Le figuier (Ficus carica)
  • Save
Getty Images Signature

Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour un jardin fleuri et savoureux au printemps. Par quel arbre allez-vous commencer ?

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis