Parquet stratifié : avantages et inconvénients

Parquet Stratifié
Parler de parquet stratifié est en fait un abus de langage, contrairement au parquet massif ou au parquet flottant, le sol stratifié ne contient pas de bois noble. C’est pour cette raison que l’on devrait plutôt employer le terme de sol stratifié. C’est un joli revêtement qui présente de nombreux atouts, mais également quelques inconvénients.

Parquet stratifié : définition technique

L’épaisseur de ce parquet varie entre 7 et 11 millimètres. Il offre une isolation phonique intéressante grâce à la présence d’une mousse à haute densité qui est positionnée sous le revêtement.

Comme il possède une couche supérieure en résine, il présente une résistance assez élevée aux chocs qu’il est capable de supporter. Il offre en plus une certaine résistance à l’humidité grâce à sa couche intermédiaire, traitée haute densité, et imprégnée de produits spécifiques.

Il est composé de plusieurs couches, entre 3 et 4 généralement. La couche d’usure nommée également overlay est composée de feuilles qui sont imprégnées de résine. Le tout est terminé par une feuille décorative qui permet d’imiter parfaitement l’aspect du bois et l’essence souhaitée. Ce sont ensuite le contreparement et le panneau de support qui termine l’ensemble. Ce dernier est parfois appelé l’âme et il sert de support.

Les avantages du sol stratifié

Esthétique et qualité :

Le stratifié est né dans les années 70, mais depuis il a bien évolué pour se positionner maintenant comme un sol parfaitement esthétique et de qualité. Il s’adapte facilement à tous les styles décoratifs et à tous les intérieurs. Il décore facilement votre pièce en lui apportant beaucoup de classe, de modernité et d’élégance. Il présente également beaucoup de charme grâce à sa finition parfaite. Les lames se déclinent dans différents décors comme le bois, le béton, la pierre ou le carrelage, et elles sont disponibles dans de nombreux coloris.

Isolation phonique performante :

Le sol stratifié offre un bon niveau de confort phonique. Le fait qu’il soit constitué de plusieurs couches superposées participe largement à cette isolation.

Il est simple et rapide à poser :

Il se pose en effet sans avoir recours à la colle. Son système autobloquant permet une pose simple, rapide et accessible à tous. Vous gagnez du temps et en plus, vous économisez les frais relatifs à la main d’œuvre. C’est une vraie alternative au choix du parquet en bois.

Des innovations intéressantes :

Parmi les innovations les plus importantes dans ce domaine, c’est certainement le placage qui différencie l’ancien stratifié, des nouveaux modèles proposés. La différence principale réside dans le fait qu’il est recouvert d’une couche de plaquage bois de 2 millimètres d’épaisseur.

Le prix du stratifié :

Le prix de ce sol est également un atout véritable. Il reste en effet abordable : il faut compter entre 10 et 50 euros du m² en fonction du modèle, de sa fabrication et de sa finition.

Son entretien :

L’entretien du stratifié est très simple. Pour cette raison, il s’intègre à n’importe quelle pièce de la maison et même aux lieux où le passage est intense. Il séduit facilement les familles nombreuses grâce à ces qualités. Il existe de plus sur le marché des modèles très épais et encore plus résistants. Il suffit de passer un balai microfibre ou une serpillère à peine imbibée d’eau sans ajouter de produits. Il faut faire l’impasse sur les nettoyants abrasifs, le lavage à grande eau et les produits trop puissants, tels que le vinaigre, l’eau de javel ou l’alcool.

Pose Sol Stratifié
© istock

Les inconvénients du sol stratifié

Les inconvénients existent, mais ils ne sont pas forcément rédhibitoires.

La durée de vie :

Si l’on compare sa durée de vie au parquet classique, elle sera évidemment moins importante. En effet, au fil du temps la couche d’usure peut s’abimer et les chocs répétés vont finir par l’endommager. Dans ce cas, vous n’avez aucun moyen d’améliorer son aspect, car vous ne pouvez pas le poncer comme vous le feriez avec un parquet massif.

Sa résonnance :

Durant de nombreuses années, le stratifié a été critiqué pour son effet tambour et sa forte résonnance. Ce défaut a toutefois été corrigé grâce aux sous-couches qui offrent maintenant des performances élevées dans ce domaine. Il faut en revanche bien la choisir pour qu’elle réponde parfaitement à l’isolation acoustique et thermique.

La technique de pose :

Elle est uniquement flottante pour ce type de revêtement.

Le parquet stratifié : esthétique, mais moins résistant

L’esthétisme de ce revêtement reste sa première qualité. En effet, son aspect peut être très différent et il vous offre la possibilité d’avoir des finitions, des styles et des motifs divers. La surface peut être lisse ou en relief. Les combinaisons sont pratiquement infinies. C’est pour cette raison que le sol stratifié est idéal pour une ambiance personnalisée.

En revanche, contrairement au contrecollé ou au massif, ne possède pas une grande longévité. Une fois qu’il est abimé, son épaisseur ne permet pas le ponçage.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.