Ctendance

Energie

Aide à la crise de l’énergie : les retraites vont encore augmenter !

Cette année, les prix vont encore flamber et ces augmentations et des foyers risquent d’être affectés. 

Amandin QG

Publié le

Lu 370

Aide à la crise de l'énergie : les retraites vont encore augmenter !

En France, les pensions de retraite sont indexées sur l’évolution des prix et des salaires. Cela signifie que lorsque les prix et les salaires augmentent, les pensions de retraite sont également revalorisées pour maintenir leur pouvoir d’achat. Le 9 septembre 2022, une augmentation de 4% des retraites avait déjà été prévue. Nous sommes en 2023 et les pensions vont être à nouveau revalorisées, signe que l’inflation va aussi augmenter. Afin d’en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à découvrir ci-dessous toutes les différentes informations importantes à propos de l’augmentation des retraites face à la crise d’énergie. 

Pourquoi augmenter ?

Tout simplement à cause de l’inflation en cours comme celles prévues dans l’année. En effet, l’inflation peut avoir des conséquences importantes sur l’économie et sur les individus. Si les prix augmentent de manière trop rapide, cela peut entraîner une perte de pouvoir d’achat pour les consommateurs, qui doivent dépenser plus d’argent pour acheter les mêmes biens et services. Cela peut par ailleurs rendre les emprunts plus coûteux, car les taux d’intérêt sont généralement liés à l’inflation.

Près de 14 millions de séniors seraient alors concernés par le dispositif mis en place pour parer à cette inflation : la hausse des pensions de retraite. On parle aujourd’hui de la troisième augmentation en un an seulement. Les dernières hausses cherchaient aussi à rattraper les inflations de 2021 que le gouvernement n’avait pas su gérer plus tôt avec la crise sanitaire, économique et énergétique du pays.

Qui est concerné ?

L’inflation est prévue pour le 1ᵉʳ janvier 2023, ainsi les retraités pensionnaires vont également pouvoir être revalorisés dans les quelques semaines qui suivront. Mais, qui exactement peut dire être concerné par ce bonus ? On y retrouve : 

  • Les retraités affiliés à la CNRACL. Le 27 janvier 2023, ils recevront leur versement pour.
  • Les retraités affiliés à CNAV ainsi qu’à la MSA. Ils pourront percevoir leur bonus d’ici le 9 février 2023.
  • Les retraités de la fonction publique. Le 30 janvier 2023, leur versement devra être effectif. 
A lire aussi  Adoucisseur d'eau sans sel : dites stop au calcaire

On parle d’une revalorisation des “droits propres”, les pensions de réversion ou encore l’ASI (L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité). Les caisses de retraites concernées rassemblent : 

  • Le Service des Retraites de l’État
  • La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales
  • La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse
  • La Caisse Nationale des Retraites des Agents des Collectivités Locale

Certaines situations permettent l’accumulation des retraites avec le RSA pour obtenir un complément de ressources, alors, renseignez-vous de votre éligibilité.

Qu’en est-il des retraites complémentaires ? Après tout, le dispositif permet aux personnes travaillant en France de compléter leur pension de retraite du régime général. Il est géré par des organismes privés ou des caisses de retraite spécialisées et garantit un niveau de vie plus satisfaisant aux personnes âgées. 

Ces retraites complémentaires sont calculées à partir du nombre de points accumulés durant la carrière. Ce sont les partenaires locaux qui décident d’une éventuelle revalorisation et depuis le 1ᵉʳ novembre 2022, ces pensions ont pu augmenter de 5,12%. 

Rien à signaler cependant pour ces dernières semaines. Le Conseil d’administration détient une marge de manœuvre plus grande, près de 0,2% de plus, pour s’adapter à la trajectoire financière du régime complémentaire.

Concernant la retraite additionnelle de la fonction publique, elle n’est pas concernée par la revalorisation du régime de base. Par contre, elle a revalorisé son point de 5,7% pour 2023. 

À quel prix ?

L’augmentation des pensions de retraite devrait être de 0,8% environ. “Par exemple, un retraité qui perçoit à l’heure actuelle une pension de retraite de base de 1 000 euros par mois touchera à partir du mois de février une pension de 1 008 euros”, de ce qu’en dit le gouvernement.

A lire aussi  Plan sobriété énergétique : De quoi s'agit-il ? Quelles vont être les conséquences sur les ménages ? On vous dit tout !

Le projet de réforme des retraites permettrait des mesures intéressantes financièrement pour les pensionnaires. En plus de mettre en place un système universel de retraite sur le principe de la “pierre à l’édifice”, il prévoit également de revaloriser les pensions de retraite en fonction de l’évolution des salaires et des prix. 

Il met alors en place un dispositif de solidarité entre les générations pour commencer les effets de l’allongement de la durée de cotisation. Parmi les mesures engagées, l’augmentation de la pension minimum passerait à 1 200 euros, de quoi en faire souffler de soulagement plus d’un.

Partagez votre avis