Ctendance

Energie Solaire

À combien peut-on revendre son électricité quand on a des panneaux photovoltaïques ?

Revendre l'électricité produite par ses panneaux solaires est-il si intéressant ? Découvrez combien vous pouvez en tirer !

Amandin QG

Publié le

Lu 60

À combien peut-on revendre son électricité quand on a des panneaux photovoltaïques ?

L’énergie solaire est actuellement l’une des options les plus prometteuses en matière d’énergie renouvelable : des installations photovoltaïques installées sur le toit collectent l’énergie solaire et la transforment en courant électrique (également appelé courant PV). C’est une très bonne nouvelle, non seulement pour l’environnement, mais aussi pour son propre porte-monnaie, notamment grâce à la possibilité de vendre de l’électricité issue de panneaux photovoltaïques.

Combien d’argent peut-on toucher en vendant l’électricité produite par ses panneaux photovoltaïques ?

Si les propriétaires de panneaux photovoltaïques souhaitent vendre leur électricité solaire, ils reçoivent de la part de l’exploitant du réseau ce que l’on appelle le tarif de rachat. Bien que ce soit l’exploitant électrique qui verse cette rémunération, son montant est déterminé par les directives de l’État de la loi sur les énergies renouvelables. 

La loi sur les énergies renouvelables régit la rémunération et la vente de l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables, mais le tarif de rachat est fixé pendant une certaine période

En effet, afin de promouvoir la construction d’installations photovoltaïques, la mise en place d’une loi obligeant les fournisseurs d’électricité à racheter la production des particuliers a vu le jour. Celle-ci dicte notamment des tarifs fixes durant les vingt premières années, mais variant tout de même selon la puissance des installations et de la nature de la revente.

Pour référence, un panneau photovoltaïque d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc (kilowatt crête) permet d’obtenir 10 centimes par kWh (kilowatt heure) lors de la revente en surplus. Si la vente est totale en revanche, ce montant est doublé, atteignant les 20 centimes par kWh

A lire aussi  Kit panneau solaire 300 watts : quel rendement attendre pour sa maison ?

Néanmoins, en règle générale, la rémunération de l’injection est plus faible pour les grandes installations : les panneaux les plus performants, et donc les plus chers, produisent donc plus d’électricité, mais celle-ci se revend bien moins cher. Les panneaux dont la puissance atteint les 100 kWc ont ainsi des taux de revente de 0,06 €/kWh en surplus, ce qui est presque deux fois moins que des modèles de 3 kWc.

Tout est dans le sens des mesures.

Est-il plus intéressant d’être en autoconsommation ou de vendre l’électricité produite ?

Nous avons vu les tarifs diffèrent grandement d’un système de vente à l’autre, mais concrètement, il peut être difficile de faire un choix sans considérer l’autoconsommation. En effet, vous disposez en réalité de trois options, même si certaines sont bien plus intéressantes que d’autres pour économiser de l’argent sur le long terme.

Le cas de l’autoconsommation totale

‍Tout d’abord, il faut savoir qu’il est très délicat d’y accéder sans batterie solaire. De plus, le prix de cette batterie est assez élevé, même si ces coûts devraient diminuer durant ces prochaines années. Il y a par ailleurs de fortes chances que des batteries soient ajoutées à l’ensemble des modèles de panneau plus tard, ce qui peut en faire un choix envisageable pour vos projets futurs. 

Néanmoins, tout excédent de production n’est pas réinjecté dans le réseau, et est irrévocablement perdu. De ce fait, selon que vous produisiez peu, ou au contraire beaucoup trop d’énergie, cette solution ne dispose pas du même intérêt. Choisir cette solution réduira considérablement votre facture d’électricité, mais il faudra du temps pour rentabiliser votre système.

A lire aussi  Gagnez une Station Solaire Sunology Play ! Et économisez sur vos factures !

‍Opter pour la revente totale de sa production d’électricité

‍Ces systèmes deviennent de moins en moins rentables, car le prix d’achat de l’électricité ne cesse de baisser chaque trimestre, sans parler du manque de soutien financier de l’État pour ce type d’investissement. 

De ce fait, des trois options, c’est la moins rentable, puisque l’État veut favoriser l’autoconsommation d’énergie verte. Or, la revente intégrale est peu écologique, car les propriétaires continuent tout de même de consommer pleinement à travers le réseau électrique classique. 

Autoconsommation en revendant le surplus

‍Il s’agit de la solution préférée des Français de façon générale. En effet, elle représente un équilibre parfait entre les deux options précédentes, à savoir l’autoconsommation et la revente totale. Pour faire simple, vous produisez continuellement de l’énergie pour votre propriété, et tout excédent est ensuite revendu aux fournisseurs d’électricité. 

Vous limitez ainsi l’utilisation du réseau classique, tout en profitant d’un petit revenu additionnel. Cela se traduit également par une baisse des factures énergétiques, et vous pouvez même profiter de primes à l’autoconsommation mise en place par l’État. Il s’agit par conséquent de la meilleure option des trois pour de nombreux foyers souhaitant intégrer des panneaux photovoltaïques à leur logement.

Partagez votre avis